Votre météo par ville

L’UNPT demande un plan d’urgence au gouvernement

08-09-2022

Actualité

Culture

Face à la récolte de pommes de terre qui s’annonce catastrophique pour 2022 en France, l’UNPT demande un plan d’urgence au gouvernement.

Terres et territoires pommes de terre stockage bâtiment © Adobe
Terres et territoires pommes de terre stockage bâtiment © Adobe

Face à un effondrement historique des rendements de pommes de terre en France attendu pour la récolte 2022, l’Union nationale des producteurs de pommes de terre (UNPT) a été reçue le 2 septembre par le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire qui tenait à partager la situation avec les producteurs. La récolte de pommes de terre se confirme d’ores et déjà catastrophique en France, réduite à ce stade d’au moins -20 % par rapport à la moyenne des vingt dernières années (1,5 million de tonnes en moins), voire des pertes moyennes allant jusqu’à 50 % sur les parcelles non irriguées.

L’UNPT salue l’approche résolument constructive du ministre à se tenir aux côtés des producteurs de pommes de terre qui s’attendent à essuyer, selon les premières estimations, plus de 250 millions d’euros de pertes pour cette campagne.

Dans le cadre de cette réunion de crise, l’UNPT – par la voix de ses représentants – a formulé au Ministre une demande de « plan d’urgence et de sauvegarde de la production de pommes de terre en France », déclinée en trois volets.

Une mesure d’urgence au maintien des surfaces de pommes de terre pour 2023 par la mise en place d’un prêt garanti d’État pour consolider les trésoreries fragilisées des producteurs.

Une aide financière exceptionnelle nationale et/ou européenne de soutien aux producteurs les plus impactés financièrement par la sécheresse.

Un dispositif exceptionnel de sauvetage de la filière féculière en France menacée de démantèlement agricole et industriel.

L’UNPT souligne l’engagement commun et responsable de travailler sur ces différentes options dans des délais qui répondent au besoin de l’urgence. Pour elle, il est vital d’engager rapidement les premières mesures de court et moyen terme qui permettront à la France de conserver son rang de premier exportateur mondial de pommes de terre, un rang stratégique pour la défense de la souveraineté alimentaire nationale et européenne. Si l’union des producteurs a été entendue, le Gouvernement est maintenant attendu dans les réponses à apporter aux producteurs de pommes de terre.

Lire aussi : Pommes de terre : Sébastien espère que les industriels vont s’adapter

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Nord-Pas de Calais : Succès pour l’opération d’abandon simplifié d’armes
Le bilan de l’opération nationale d’abandon simplifié d’armes à l’Etat est positif pour le No [...]
Lire la suite ...

Sécheresse : fin des mesures de restriction dans le Pas-de-Calais
Compte tenu des pluies parfois importantes de ces dernières semaines, le préfet du Pas-de-Calais a décidé de lever t [...]
Lire la suite ...

Numéro 290 : 25 novembre 2022

Sapins : Une saison qui se joue en un mois
C'est officiel : la saison des fêtes a commencé. Après les cadeaux, il est temps de penser au menu et au sapin. À l [...]
Lire la suite ...

Porcs : Une période compliquée dans les Hauts-de-France
L'Union régionale des groupements de producteurs de porcs et Interporc Nord-Picardie ont tenu leur assemblée général [...]
Lire la suite ...

Comment imaginer l’élevage porcin de demain ?
L’assemblée générale de l’Union régionale des groupements de producteurs de porcs et Interporc Nord-Pica [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires