Votre météo par ville

Gestion des risques climatiques: Macron annonce un doublement du soutien public

13-09-2021

Actualité

Politique-syndicalisme

En visite à Corbières-en-Provence, à l’occasion de la septième édition des Terres de Jim organisées par JA, le président de la République a annoncé la réforme des assurances récoltes et des calamités. L’État va mettre entre 600 et 700 millions d’euros sur la table.

erres de JIM 2021 Emmanuel Macron © Actuagri
Emmanuel Macron lors de son intervention à l’évènement Terres de Jim le 10 septembre . © Actuagri

A l’occasion de son déplacement sur l’évènement Terres de Jim, à Corbières (Alpes-de-Haute-Provence) le 10 septembre, le président de la République a annoncé un doublement par la «solidarité nationale» des fonds publics alloués aux outils de gestion des risques (assurance multirisques climatique et calamités agricoles), pour atteindre 600 millions d’euros par an.

Rassurant le syndicalisme majoritaire qui craignait des annonces qui n’engagent pas le président mais seulement le potentiel candidat à la présidentielle, Emmanuel Macron a annoncé que cette réforme serait présentée sous la forme d’un projet de loi examiné à l’Assemblée nationale en janvier, et «voté sous cette mandature».

«C’était très attendu et c’est très fort», s’est félicité le président des chambres d’agriculture Sébastien Windsor, interrogé à l’issue de l’allocution.

Emmanuel Macron n’est pas rentré dans le détail des mesures, qui devraient, selon son cabinet, reprendre les grands principes édictés par le groupe Gestion des risques du Varenne agricole, dont le rapport avait été présenté par le député LREM Frédéric Descrozaille en juillet.

Le président de la République a précisé les objectifs de la réforme: «l’accessibilité» de l’assurance privée, la meilleure «réactivité» des calamités agricoles, la «simplification» de ce double dispositif autour d’un «interlocuteur unique» pour chaque agriculteur, et enfin la création d’un «pool de réassurance».

Agrapresse

À lire sur le même sujet : Assurance récolte : une première ébauche de réforme sur la table

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Les grains 2021 passés au peigne fin
Terminée il y a seulement deux semaines, la moisson 2021 restera dans les annales mais pour de mauvaises raisons. Peu d [...]
Lire la suite ...

Un besoin «urgent» de hausse du prix du lait, selon la FNPL
«Des hausses de prix significatives sur les produits laitiers sont urgentes !», clame la FNPL (producteurs laitiers, F [...]
Lire la suite ...

Influenza aviaire: vigilance dans le Nord de la France
Mis à jour le 17 septembre 2021 Après le Nord et l’Aisne, c’est au tour du Pas-de-Calais de prendre des me [...]
Lire la suite ...

Alimentation animale :  » L’augmentation doit se répercuter en cascade jusqu’au prix au consommateur »
Gaël Peslerbe, président de Nutiarche, association qui regroupe les fabricants d'aliments du bétail au Nord de Paris, [...]
Lire la suite ...

La chasse et ses actions environnementales
Dimanche 19 septembre, c’est l’ouverture générale de la chasse. L’occasion de mettre en lumièr [...]
Lire la suite ...

Meunerie : « Une qualité des blés régionaux correcte, mais disparate »
Meunier et PDG des Moulins du Nord, situés à Aire-sur-la-Lys (62) et Leforest (59), Olivier Dubois subit de plein foue [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires