Votre météo par ville

Le bras de fer est engagé pour sauver l’emploi

31-03-2023

Actualité

C’est tout frais

Au lendemain de l’annonce de la fin de l’activité de Buitoni à Caudry, et quelques jours après celle de Tereos sur son site d’Escaudœuvres, Roland Lescure, ministre délégué chargé de l’Industrie, s’est rendu à Cambrai, vendredi 31 mars, pour rencontrer les organisations syndicales et les élus, encore sous le choc.

Roland Lescure a écouté la détresse des salariés de l’usine Buitoni de Caudry, vendredi 31 mars à Cambrai. © L. T.

“On le craignait mais on gardait espoir“, lâche Roland Lescure. Pour la seconde fois en mars, le ministre délégué chargé de l’Industrie se trouve dans le Cambrésis. Jeudi 30 mars, Nestlé a annoncé l’arrêt de son activité Buitoni à Caudry, dans le Nord. Un “coup de tonnerre” pour les salariés de l’usine et les élus du territoire, qui s’ajoute à celui déclenché par l’annonce similaire de Tereos à Escaudœuvres il y a quelques semaines à peine.

Je comprends et partage la tristesse et la colère des salariés“, compatit le ministre avant de se déclarer “en mode action” avec une “obligation de résultat“. “On va retourner toutes les pierres pour trouver un repreneur“, poursuit-il avant d’insister sur “l’actif de qualité” du fait de l’investissement par la multinationale “dans l’entreprise de Caudry suite au drame de l’an passé. L’autre avantage ce sont les salariés !”

 Roland Lescure a écouté la détresse des salariés de l’usine Buitoni de Caudry, vendredi 31 mars à Cambrai. © L. T.

Redynamisation industrielle

Au-delà de s’engager à accompagner le processus de reprise, l’État a rappelé qu’il aiderait le territoire à hauteur de trois millions d’euros, auxquels s’ajoutera une somme équivalente de Nestlé.

À quoi cette somme va-t-elle servir ? La mise en place, sous l’autorité du Préfet, d’un groupe de travail de redynamisation industrielle du territoire.

Prochaine échéance le 5 avril : les élus du territoire élaboreront un plan d’action, que le ministre aimerait prêt avant l’été, et qui présentera “la manière très claire dont on va redynamiser : quel type d’industrie ? sur quel type de terrain ? avec quels types de formations à mettre en place pour que les salariés puissent retrouver un emploi ?

Du côté des salariés venus rencontrer le ministre à la sous-préfecture de Cambrai, l’émotion et l’inquiétude étaient palpables. “Ça fait 33 ans que je travaille à Caudry, et j’en suis fier“, a témoigné l’un d’entre eux, revêtu d’une veste aux couleurs de Nestlé et Buitoni.

“Je romps les discussions”

Quant à Tereos, le ministre craint que la sucrerie soit engagée dans une fermeture “inéluctable” de l’usine. “Si Tereos ferme le site d’Escaudœuvres, je romps toutes les discussions sur les subventions à la décarbonation, tant que chaque salarié d’Escaudœuvres n’aura pas une solution et, tout aussi important, qu’on n’aura pas traité le problème des sous-traitants : agriculteurs, logisticiens, agents de maintenance, intérimaires.

Xavier Bertrand, se dit “révolté et a salué le calme et la dignité qui n’enlèvent rien de la détermination des salariés” a, de son côté, insisté pour un moratoire avec Tereos. Selon le président de la Région Hauts-de-France, Nestlé comme Tereos font “des propositions indignes“, alors que ces groupes “font des milliards d’euros de bénéfice” et “doivent permettre aux salariés de rebondir.” “Le compte n’y est pas pour les salariés, le compte n’y est pas pour les territoires”, conclut Xavier Bertrand.

Louise Tesse

Lire aussi : Caudry : L’usine Buitoni définitivement fermée par Nestlé

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

T&T Junior : Dis, comment on fait de la glace ?
Avec Terres et Territoires junior nous choisissons de t’expliquer chaque mois la production d’un aliment du [...]
Lire la suite ...

Numéro 372 : 5 juillet 2024

Série de l’été : Le bocage, c’est aussi dans les Flandres (2/9)
Cet été, Terres et Territoires vous emmène à la découverte des milieux naturels du Nord-Pas de Calais avec le Conse [...]
Lire la suite ...

Marchés du Nord-Pas de Calais : Clairmarais, artisanal et (para) aquatique
Au mois de juillet, Terres et Territoires vous propose de découvrir des marchés emblématiques du Nord-Pas de Calais. [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Le Rn en tête dans le Nord-Pas de Calais
Dimanche 7 juillet, quelque 1,5 million de votes ont été exprimés dans les urnes du Nord et du Pas-de-Calais. Alors [...]
Lire la suite ...

Lin : variétés, conduite… le rendu des essais 2024
L'AGPL, syndicat des producteurs de lin du Nord et du Pas-de-Calais, a présenté le rendu de ses essais variétaux et c [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires