Votre météo par ville

Le Préfet du Nord rencontre le monde agricole

04-11-2021

Actualité

Politique-syndicalisme

Georges-François Leclerc, préfet de la région, a visité la ferme Destombes de Quesnoy-sur-Deûle dans le Nord, jeudi 28 octobre. Une première rencontre réussie avec le monde agricole pour le haut fonctionnaire récemment investi dans les Hauts-de-France. 

Georges-François Leclerc préfet de la Région visite à la ferme d’Estombes Quesnoy-sur-Deûle ©DR

Sur invitation de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs, le nouveau préfet du Nord et des Hauts-de-France Georges-François Leclerc a visité jeudi 28 octobre l’exploitation de vaches laitières de Quentin, Anaïs et Christophe Destombes à Quesnoy-sur-Deûle (59).

Les acteurs du monde agricole voulaient en effet présenter l’agriculture du Nord au préfet investi le 19 juillet dernier, et établir un premier contact avec lui loin des journalistes, que le haut fonctionnaire a préféré tenir à distance. Un point presse organisé à la fin de la visite a permis de retracer ensuite les échanges.

Place au dialogue

Objectif de cette rencontre pour le monde agricole : nouer contact avec cette nouvelle autorité préfectorale suite au départ de l’ex-préfet Michel Lalande, en fonction depuis 2016, avec qui la profession entretenait « une bonne relation », se souvient Paul Debaisieux directeur de la FDSEA du Nord et du Pas-de-Calais.

Et réciproquement pour Georges-François Leclerc. En effet, après avoir été nommé préfet de Haute-Savoie puis des Alpes Maritimes, son dernier poste l’a conduit en Seine-Saint-Denis. Une affectation dans un territoire très urbanisé qui a momentanément « interrompu le dialogue » entre le haut fonctionnaire et le monde agricole.

Il n’a d’ailleurs pas manqué de préciser son attachement à ce secteur retrouvé. « Il garde des souvenirs heureux de l’élevage remontant à son enfance », rapporte Marion Pruneyrolles, animatrice de la FDSEA 59. Une journée pour faire connaissance, donc, et appréhender le positionnement du préfet sur quelques problématiques agricoles fortes.

« Réaffirmer la défense du foncier agricole »

Foncier, méthanisation, gestion de l’eau… Plusieurs sujets d’importance ont été abordés par les agriculteurs et le préfet. À ce titre, le haut fonctionnaire s’est engagé sur deux thèmes phares. « Je veux tout d’abord réaffirmer la défense du foncier agricole car c’est l’instrument de travail des agriculteurs, avance Georges-François Leclerc, et dans un deuxième temps, je veux soutenir la filière dans le développement et l’attractivité de la méthanisation. »

Au menu des échanges également : la réglementation concernant les ZNT (zones de non-traitement), la nouvelle PAC 2023 ou encore la loi Egalim. Sur ce dernier sujet, la FDSEA compte sur le préfet pour être le garant d’une juste rémunération des agriculteurs par les différents acteurs de l’agroalimentaire.

Une ligne claire et pragmatique

Cette journée d’échanges a permis aux agriculteurs de mieux cerner Georges-François Leclerc, plutôt discret depuis son investiture. Quentin Destombes, l’un des associés de l’exploitation, n’a pas caché son enthousiasme face à la personnalité et l’engagement du préfet : « C’est quelqu’un de direct et de franc. Nous savons sur quel sujet on peut se battre avec lui. » Quelqu’un de « pragmatique » édictant « une ligne claire avec des sujets précis en tête », précise, de son côté, Paul Debaisieux.

Cette rencontre a été bien vécue autant par les agriculteurs que par le préfet : « Aujourd’hui, j’ai rencontré l’agriculture du Nord, une agriculture efficace et intégrée à une industrie agroalimentaire performante. Il y aura d’autres rendez-vous en région avec les agriculteurs. C’était une belle journée. »

Laurène Fertin

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Lait : forte baisse des investissements industriels liée à la crise sanitaire
« Face à l’incertitude générée par la crise, les entreprises de la filière lait ont mis en pause une part signif [...]
Lire la suite ...

Mal-être agricole : Agri’écoute lance une plateforme de discussion en ligne
Le dispositif d’écoute téléphonique pour les actifs agricoles en difficulté, Agri’écoute, s’est enrichi d’u [...]
Lire la suite ...

Le Crédit agricole crée un fonds d’investissement d’1 Milliard d’euros pour les filières agricoles
Dans le cadre de la présentation, le 1er décembre, de son « projet sociétal », dont les « transitions agricoles et [...]
Lire la suite ...

AG de la MSA : le point sur l’actualité des caisses locales
La MSA Nord-Pas de Calais tenait le 25 novembre à Arras son assemblée générale 2020. Covid, numérisation, budget... [...]
Lire la suite ...

Les cours dévissent pendant que l’inquiétude monte
Depuis l'apparition du variant du Covid Omicron, les marchés des matières premières s'orientent à la baisse. Une ap [...]
Lire la suite ...

Les chambres d’agriculture se réorganisent
Les chambres d'agriculture, par l'intermédiaire de l'APCA, se sont engagées dans un contrat d'objectifs et de perform [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires