Votre météo par ville

Intrusions en élevages : La peur au fond du bâtiment

09-01-2020

Actualité

C’est tout frais

Quand on pense intrusions, on pense tout de suite animalistes et vidéos clandestines. Encore peu nombreux dans les Hauts-de-France, ces faits d’armes qui font trembler la profession font aussi réagir jusqu’aux sommets du gouvernement.

Un tag « 2020 abolition ». Ce sont les vœux adressés par des militants animalistes à l’éleveur youtubeur sarthois (72) Étienne Fourmont, sans doute durant la nuit du nouvel an. Également « visité » le même soir, l’un de ses voisins a eu moins de chance : tags, portes forcées et une vidéo tournée – qui ne choquera que ceux qui ne connaissent pas l’élevage – et relayée sur une obscure page Facebook anglophone.

intrusion élevages terres et territoires
© DR

En essor depuis deux ou trois ans, ce type d’attaque inquiète la profession. En septembre 2019, la FNSEA livrait quelques chiffres sur les intrusions de militants dans des élevages : 8 en 2017, 16 en 2018 et… 41 en 2019. Des chiffres arrêtés au 30 août sans doute en deçà de la réalité, reconnaît-on au service communication du syndicat. Sur ces 41 intrusions, 30 sont attribuées au groupe anti-élevage DxE, 8 à L214 et 3 à Boucherie abolition.

Un élevage victime de L214 dans les Hauts-de-France

Dans les Hauts-de-France, où deux militants antispécistes ont été condamnés à 10 et 6 mois de prison ferme pour une quinzaine de dégradations de boucheries et de restaurants dans la métropole lilloise, les antispécistes laissent – pour l’instant – les éleveurs relativement tranquilles. Seul un élevage de la Somme a reçu la visite de l’association L214 qui a tourné chez lui l’une de ses vidéos d’« enquête », aussi populaires que partiales et souvent inexactes.

Déméter veille au grain

Autant d’actes délictueux qui ont poussé le gouvernement à présenter à la fin de l’année 2019 sa dernière création : la cellule Déméter. Celle-ci a recensé, pour 2019, 14 498 « atteintes » au monde agricole, une augmentation de 1,5 % par rapport à l’année précédente.

Si le Premier ministre a indiqué sa volonté « que l’antispécisme soit un des axes prioritaires du renseignement » et L214 s’est insurgée de la création de Déméter pour « intimider » les associations, les documents avancés par la cellule le rappellent : vous avez bien plus de chance de subir une intrusion pour le vol d’un GPS que pour une vidéo diffamante. Ainsi, deux tiers des délits que la cellule recense (64,5 %) sont constitués de vols simples (sur ou hors exploitations agricoles).

Deux projets de loi en cours

Quoiqu’il en soit, des voix s’élèvent pour renforcer les sanctions contre les intrus militants. Lors d’une session du 19 au 20 décembre 2019, le conseil régional de Bretagne a adopté à l’unanimité un vœu portant sur l’intrusion dans les élevages dans lequel il demande un renforcement de la réglementation nationale. Celui-ci souhaite en effet qu’une intrusion puisse être qualifiée « d’atteinte à la propriété privée », et que soit « renforcé le contrôle des fonds finançant les associations au regard notamment de possibles interventions étrangères poussées par certains lobbys ».

De son côté, le député des Côtes-d’Armor Marc Le Fur (LR) a déposé le 4 décembre une proposition de loi visant à supprimer la réduction d’impôts accordée aux donateurs des associations associées à des intrusions dans des exploitations agricoles. En parallèle, la droite et la majorité travailleraient sur un texte renforçant les sanctions prévues contre les auteurs d’intrusions dans les exploitations. Le texte viserait notamment à combler « deux lacunes juridiques » : les intrusions sans effraction et l’usage de drones.

Lucie de Gusseme

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bois de la Chapelle. La bière fermière qui profite… aux bovins
Installé à Torcy, Aymeric Hubo produit ses bières avec l'orge de la ferme. Depuis 2020, le brasseur de 36 ans élève [...]
Lire la suite ...

Supplément Terres en Fête : 31 mai 2024

Numéro 361 : 19 avril 2024

Numéro 366 : 24 mai 2024

Dunkerquois : Francis Vermersch, sur tous les fronts, l’homme de tous les combats
Champion de l'engagement, Francis Vermersch superpose les casquettes. À presque 70 ans, l'homme aspire désormais à pa [...]
Lire la suite ...

Terres en défis : à vos marques, prêts, partez !
Pour l'édition 2024 de Terres en Fête, le Savoir Vert des agriculteurs a mis au défi les écoles des Hauts-de-France. [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires