Votre météo par ville

Pas-de-Calais : pas de dérogations pour les comptages de gibier

05-03-2021

Actualité

Hors-champ

Dans un grand nombre de villages, les sociétés de chasse s’apprêtent à effectuer des comptages du gibier, avec l’arrivée des beaux jours. Un exercice chamboulé dans le Nord, voire déconseillé dans le Pas-de-Calais, en raison de la situation sanitaire.

lièvre Pixabay
Dans le Pas-de-Calais, confiné les week-ends en mars, les chasseurs n’ont pas de dérogations pour réaliser les comptages. © Pixabay

Quelques jours après la fermeture officielle de la chasse, l’heure est déjà aux préparatifs de la saison suivante. Les comptages de gibiers ont débuté dès ce mois de mars dans le Nord et le Pas-de-Calais. Ils permettent d’effectuer un inventaire des populations d’animaux sauvages avant la naissance des jeunes, durant l’été.

Une action déterminante

Les comptages de printemps assurent une meilleure connaissance des espèces, notamment le petit gibier (lièvres, perdrix grises), et de leurs effectifs sur un territoire donné“, explique Francky Terlutte, directeur technique de la Fédération des chasseurs du Pas-de-Calais.

Ils sont réalisés par des chasseurs volontaires en marchant dans la plaine, à la manière d’une traque à blanc. Des personnes, postées à des endroits précis, sont chargées d’estimer les densités.

Les comptages nous donnent une évaluation réelle du potentiel de gibier présent, indique Joël Deswarte, président de la Fédération des chasseurs du NordL’attribution des bagues de prélèvements pour la saison 2021-2022 dépend de ces états des lieux.” Des plans de chasse sont ainsi établis dans les communes à l’issue de ces battues printanières. 

“Les risques de clusters sont trop importants”

Cette année et comme en 2020, les opérations de comptages sont perturbées par la crise sanitaire liée au Covid-19. Le département du Pas-de-Calais est confiné chaque week-end de mars et les chasseurs n’ont, pour l’heure, pas de dérogations préfectorales pour réaliser les actions de comptages. “Devant la gravité de la situation”, Willy Schraen, président de la FDC 62, demande “de ne pas faire de comptages en semaine, les risques de clusters sont trop importants.”

Dans un message publié sur les réseaux sociaux le 5 mars, il précise que la fédération s’appuiera “sur les IKA (indices kilométriques d’abondance, ndlr) départementaux, mais également sur les observations des adhérents territoriaux.” Les IKA sont des données obtenues via une technique de comptage de la faune qui consiste à faire des rondes, généralement de nuit et de manière répétée, dans un même secteur. Ces comptages sont réalisés par des agents de la fédération, parallèlement aux inventaires effectués par les comités de chasse locaux.

Dans le Nord, la FDC 59 n’a pour le moment pas stoppé les comptages. Joël Deswarte appelle néanmoins les chasseurs “à la plus grande prudence et à respecter strictement les gestes barrières.” Avant, pendant et après le comptage, il est particulièrement recommandé d’éviter les rassemblements en trop grands groupes. Les déplacements en véhicules individuels sont aussi préconisés.

Simon Playoult

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Tags
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bois de la Chapelle. La bière fermière qui profite… aux bovins
Installé à Torcy, Aymeric Hubo produit ses bières avec l'orge de la ferme. Depuis 2020, le brasseur de 36 ans élève [...]
Lire la suite ...

Supplément Terres en Fête : 31 mai 2024

Numéro 361 : 19 avril 2024

Numéro 366 : 24 mai 2024

Dunkerquois : Francis Vermersch, sur tous les fronts, l’homme de tous les combats
Champion de l'engagement, Francis Vermersch superpose les casquettes. À presque 70 ans, l'homme aspire désormais à pa [...]
Lire la suite ...

Terres en défis : à vos marques, prêts, partez !
Pour l'édition 2024 de Terres en Fête, le Savoir Vert des agriculteurs a mis au défi les écoles des Hauts-de-France. [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires