Votre météo par ville

Pas-de-Calais : pas de dérogations pour les comptages de gibier

05-03-2021

Actualité

Hors-champ

Dans un grand nombre de villages, les sociétés de chasse s’apprêtent à effectuer des comptages du gibier, avec l’arrivée des beaux jours. Un exercice chamboulé dans le Nord, voire déconseillé dans le Pas-de-Calais, en raison de la situation sanitaire.

lièvre Pixabay
Dans le Pas-de-Calais, confiné les week-ends en mars, les chasseurs n’ont pas de dérogations pour réaliser les comptages. © Pixabay

Quelques jours après la fermeture officielle de la chasse, l’heure est déjà aux préparatifs de la saison suivante. Les comptages de gibiers ont débuté dès ce mois de mars dans le Nord et le Pas-de-Calais. Ils permettent d’effectuer un inventaire des populations d’animaux sauvages avant la naissance des jeunes, durant l’été.

Une action déterminante

« Les comptages de printemps assurent une meilleure connaissance des espèces, notamment le petit gibier (lièvres, perdrix grises), et de leurs effectifs sur un territoire donné« , explique Francky Terlutte, directeur technique de la Fédération des chasseurs du Pas-de-Calais.

Ils sont réalisés par des chasseurs volontaires en marchant dans la plaine, à la manière d’une traque à blanc. Des personnes, postées à des endroits précis, sont chargées d’estimer les densités.

« Les comptages nous donnent une évaluation réelle du potentiel de gibier présent, indique Joël Deswarte, président de la Fédération des chasseurs du NordL’attribution des bagues de prélèvements pour la saison 2021-2022 dépend de ces états des lieux. » Des plans de chasse sont ainsi établis dans les communes à l’issue de ces battues printanières. 

« Les risques de clusters sont trop importants »

Cette année et comme en 2020, les opérations de comptages sont perturbées par la crise sanitaire liée au Covid-19. Le département du Pas-de-Calais est confiné chaque week-end de mars et les chasseurs n’ont, pour l’heure, pas de dérogations préfectorales pour réaliser les actions de comptages. « Devant la gravité de la situation », Willy Schraen, président de la FDC 62, demande « de ne pas faire de comptages en semaine, les risques de clusters sont trop importants. »

Dans un message publié sur les réseaux sociaux le 5 mars, il précise que la fédération s’appuiera « sur les IKA (indices kilométriques d’abondance, ndlr) départementaux, mais également sur les observations des adhérents territoriaux. » Les IKA sont des données obtenues via une technique de comptage de la faune qui consiste à faire des rondes, généralement de nuit et de manière répétée, dans un même secteur. Ces comptages sont réalisés par des agents de la fédération, parallèlement aux inventaires effectués par les comités de chasse locaux.

Dans le Nord, la FDC 59 n’a pour le moment pas stoppé les comptages. Joël Deswarte appelle néanmoins les chasseurs « à la plus grande prudence et à respecter strictement les gestes barrières. » Avant, pendant et après le comptage, il est particulièrement recommandé d’éviter les rassemblements en trop grands groupes. Les déplacements en véhicules individuels sont aussi préconisés.

Simon Playoult

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Tags
Zones humides : attention fragiles !
La journée mondiale des zones humides a lieu le 2 février, date de la signature à Ramsar (Iran) de la convention qui [...]
Lire la suite ...

Éthanol : la consommation d’E85 en forte hausse en 2021 
La consommation d'E85 (éthanol à 85% dans l'essence) a grimpé de 33% en 2021, atteignant 468 000 m3, contre 351 800 m [...]
Lire la suite ...

Lait : pas de baisse de prix chez Sodiaal, rectifie Damien Lacombe 
"Notre différent avec la FNPL porte uniquement sur un indicateur faisant référence au prix FranceAgriMer", a réagi l [...]
Lire la suite ...

CBD : le Conseil d’État suspend l’interdiction de la vente de fleur brute 
Par une décision en référé rendue publique le 24 janvier, le Conseil d'État a suspendu, à titre provisoire, l'arr [...]
Lire la suite ...

Aider les agriculteurs à développer leurs savons locaux
Depuis quatre ans, Bérénice Lemaitre produit des savons artisanaux à partir de différents laits : jument, vache, c [...]
Lire la suite ...

Nord : Le département mise sur la nature
Abbaye de Vaucelles, terril des Argales ou marais d’Aymeries… Une vingtaine d’espaces naturels sont class [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires