Votre météo par ville

Enquête : Avez-vous vu cache-noisette ?

23-03-2022

Actualité

Nature

Une enquête est lancée depuis lundi 14 mars à l’échelle du Nord et du Pas-de-Calais. Son objectif ? Trouver des traces de présence de l’écureuil roux dans notre région. Tout le monde peut chercher le petit mammifère et signaler, sur un site internet, le résultat de ses recherches.

L’écureuil roux est un rongeur de la famille des sciuridés et du genre des Sciurus Linnaeus. Il pèse 350 g et mesure de 20 à 25 cm de la tête à la base de la queue. Celle-ci est presque aussi longue. © Kevin wimez/Eden 62

Où trouve-t-on des écureuils roux dans le Nord et dans le Pas-de-Calais ? Leur nombre est-il en diminution, en stagnation ou en augmentation ? C’est pour répondre à ces questions qu’une enquête baptisée « Avez-vous vu cache-noisette ? » est lancée depuis lundi 14 mars par deux organismes : d’un côté, le Syndicat mixte Eden 62, gestionnaire des espaces naturels du Département du Pas-de-Calais, de l’autre, le Groupe ornithologique et naturaliste du Nord-Pas de Calais (GON).

Une enquête d’envergure mais qui n’est pas la première du genre, comme le raconte Kévin Wimez, chargé de communication d’Eden 62 : « Tout est parti de l’enquête intitulée « Ch’ti écureuil » menée il y a 11 ans par la Coordination Mammalogique du nord de la France (une association d’étude et de protection des mammifères du Nord-Pas de Calais, ndlr). Cette étude avait dressé un état des lieux de la population d’écureuils roux dans la région. 2 815 observations avaient été enregistrées en trois ans. Comme cette étude a déjà 11 ans, nous voulons l’actualiser et voir si les données de l’époque sont toujours pertinentes. »

Tout le monde peut participer

Le côté sympathique de cette enquête, c’est que tout le monde peut participer : randonneur, vttiste, cavalier, agriculteur… Toute personne travaillant ou se promenant dans la nature peut être amenée à voir un écureuil. C’est ce qu’on appelle de la « science participative », comme l’explique Rudy Pischiutta, directeur du GON.

Comment faire ? « C’est très simple, explique Kévin Wimez, vous allez sur le site internet d’Eden 62 et vous cherchez l’onglet dédié à l’enquête. Là, une carte interactive apparaît sur laquelle vous pouvez enregistrer vos données. » Cette carte est issue du Système d’information régional sur la faune (Sirf). Outil de collecte de donnée naturaliste qui existe depuis 2012 grâce auquel on constate qu’entre 2012 et 2022, plus de deux mille observations d’écureuils roux (2 348 exactement) ont eu lieu, réalisées par quatre cent huit observateurs différents, principalement des naturalistes amateurs.

« L’intérêt de cette nouvelle enquête c’est que, grâce au Sirf, elle va être plus souple et surtout plus répandue dans la population et plus réservée uniquement à des passionnés. Nous espérons mobiliser plus de monde, notamment le grand public, imagine Rudy Pischiutta, et aller ainsi dans des endroits dans lesquels la précédente étude ne s’était pas rendue, notamment les parcs et les jardins urbains et les jardins des particuliers. » Car, on le sait, aujourd’hui, des lignées d’écureuils n’hésitent plus à s’aventurer hors de leur habitat naturel qu’étaient les forêts. Les témoignages concordent.

Aujourd’hui, il semblerait que l’espèce soit en augmentation. « On en voit plus qu’avant, notamment dans la métropole lilloise alors qu’il y a dix ans, l’endroit le plus près pour les voir, c’était la forêt de Phalempin », indique Rudy Pischiutta. À l’étude, lancée pour un an, voire deux, de confirmer ou d’infirmer ce ressenti. 

Hervé Vaughan

Lire aussi : Mormal : L’appel de la forêt

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Chicorée : De l’importance de la réapprobation du Bonalan®
Deux herbicides très utilisés en chicorée doivent être réapprouvés d’ici l’an prochain : le Safari® [...]
Lire la suite ...

Chicorée : Une campagne en mauvaise posture
Un peu plus de trois mois après les premiers semis, la chicorée est à la peine dans les champs. Les conditions climat [...]
Lire la suite ...

Blé : l’heure du bilan a sonné à la Coop Saint-Hilaire
Ça y est, la moisson du blé 2022 s'est terminée. Il est temps donc de dresser le bilan des essais blé pour la coopé [...]
Lire la suite ...

Sécheresse : gouvernement et FNSEA réagissent
Face à la sécheresse « historique » qui sévit actuellement sur le territoire, la Première ministre Élisabeth Bo [...]
Lire la suite ...

Reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle Nord
Les communes de Haspres et Somain sont reconnues en état de catastrophe naturelle par arrêté interministériel publi [...]
Lire la suite ...

Cidre : les producteurs veulent une revalorisation
Inquiète de l’avenir de la filière cidricole, la fédération nationale des producteurs de fruits à cidre (FNPF [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires