Votre météo par ville

La chasse du sanglier dès le 15 août, quelles modalités ?

04-08-2022

Actualité

Nature

Face aux populations croissantes de sanglier, la chasse devient possible à partir du 15 août. Toutefois, certaines modalités sont à prendre en compte.

©Pixabay

En attendant l’ouverture générale de la chasse le 18 septembre dans le Nord et le Pas-de-Calais, les dégâts de gibier dans les parcelles s’intensifient. « Cette année, la fructification des arbres n’a pas été suffisante. Pour se nourrir, les sangliers se dirigent donc en plaine, explique Joël Deswarte, président de la fédération des chasseurs du Nord. Pour le moment, nous comptabilisons 200 000 euros de dégâts alors que d’habitude, ce montant avoisine les 70 000 euros. »

Tirs possibles pour les sangliers

À compter du 15 août inclus et jusqu’au 18 septembre inclus, le tir du sanglier peut se pratiquer de jour, sans autorisation préalable, à l’affût ou à l’approche. En effet, l’animal est classé dans la catégorie des nuisibles et pourra être chassé dans certains cas. « Dans les champs de maïs, il est possible de réaliser une traque et de poster des tireurs situés à 50 mètres de la parcelle », précise le président.

Seulement, des règles strictes sont à respecter. Seul l’usage de balles ou de flèches d’arc de chasse est autorisé et le tir doit obligatoirement être fichant. Le tir des laies suitées est interdit pour ces types de chasse. Aucun tireur n’est autorisé à pénétrer à l’intérieur d’un champ de maïs ou de miscanthus sur pied et de tirer en direction de celui-ci. Tout sanglier abattu doit être muni d’un bracelet taxe apposé sur les lieux mêmes de sa capture et avant tout transport.

Autres nuisibles chassables

De façon concomitante, le tir du renard est autorisé dans le cadre de ces chasses. Le renard peut être tiré au moyen de grenailles de plomb, de grenailles de substitution au plomb, de balles ou de flèches d’arc de chasse.

Par ailleurs, les bénéficiaires d’un plan de chasse pour le chevreuil sont autorisés à le chasser depuis le 1er juin, à l’affût ou à l’approche. Chaque chasseur doit être en possession de l’original ou d’une copie du plan de chasse. Seul l’usage de balles ou de flèches d’arc de chasse est autorisé dans le cadre de ces chasses. Tout chevreuil abattu doit être muni du dispositif de contrôle réglementaire préalablement daté du jour de sa capture apposé sur les lieux mêmes de sa capture et avant tout transport. Pour rappel, le port du gilet fluorescent n’est pas obligatoire pour les chasses à l’approche et à l’affût.

Pour le lapin, classé comme nuisible dans certains territoires, le tir est autorisé lorsqu’une demande est effectuée auprès de la DDTM (direction départementale des territoires et de la mer). 

Charlotte Brusselle Et Marion Vergnier, Fdsea 62, Et Lucie Debuire

Lire aussi : Hutte : Nouvelles règles pour les chasseurs de gibier d’eau

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Chicorée : De l’importance de la réapprobation du Bonalan®
Deux herbicides très utilisés en chicorée doivent être réapprouvés d’ici l’an prochain : le Safari® [...]
Lire la suite ...

Chicorée : Une campagne en mauvaise posture
Un peu plus de trois mois après les premiers semis, la chicorée est à la peine dans les champs. Les conditions climat [...]
Lire la suite ...

Blé : l’heure du bilan a sonné à la Coop Saint-Hilaire
Ça y est, la moisson du blé 2022 s'est terminée. Il est temps donc de dresser le bilan des essais blé pour la coopé [...]
Lire la suite ...

Sécheresse : gouvernement et FNSEA réagissent
Face à la sécheresse « historique » qui sévit actuellement sur le territoire, la Première ministre Élisabeth Bo [...]
Lire la suite ...

Reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle Nord
Les communes de Haspres et Somain sont reconnues en état de catastrophe naturelle par arrêté interministériel publi [...]
Lire la suite ...

Cidre : les producteurs veulent une revalorisation
Inquiète de l’avenir de la filière cidricole, la fédération nationale des producteurs de fruits à cidre (FNPF [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires