Votre météo par ville

Raviver la flamme du four à pain

24-09-2021

Actualité

Hors-champ

Édifice datant de 1817, le four à pain de Thérouanne dans le Pas-de-Calais a été sélectionné, fin août, par le loto du patrimoine dans le cadre de la Mission patrimoine de Stéphane Bern. Une cagnotte participative est ouverte pour remettre sur pied cet ancien bâtiment en lui donnant une vocation communautaire. 

Four à pain de Therouanne - Terres et Territoires - ©L.F
Four à pain de Therouanne – Terres et Territoires – ©L.F

« Ce four à pain incarnait la vie au village. Aujourd’hui, nous voulons lui redonner cette âme. » Nadège Ansel habite avec son mari Sébastien et leurs trois enfants à Thérouanne, dans le Pas-de-Calais. Il y a dix ans, lorsqu’ils ont acheté un ancien corps de ferme, il y avait cet édifice délabré sur leur propriété : tuiles affaissées, poutres fissurées, torchis effrité, un four à pain au dos courbé et aux fondations fragiles.

200 ans d’histoire

Après quelques recherches, le couple s’aperçoit qu’il s’agissait d’un four à pain d’une époque bien révolue. Avec l’aide de la Communauté d’agglomération du Pays de Saint-Omer (Capso) et des Maisons paysannes de France (MPF), des passionnés et bénévoles remettent la main sur d’anciens actes notariaux napoléoniens. « Les documents qui parlent du four datent de 1817. Mais certains architectes pensent qu’il serait plus ancien encore », raconte la propriétaire du lieu.

Mais voilà, les travaux de leur corps de ferme sont déjà conséquents et remettre sur pied un tel bâti demande des fonds, mais aussi des savoir-faire spécifiques. Alors, décidés à redonner toute sa splendeur au four, ils se tournent vers la Fondation patrimoine, une organisation privée de sauvegarde et de préservation du patrimoine. « Il était décharné et sans activité depuis au moins 70 ans, mais nous ne voulions pas le démolir ou le remplacer par autre chose. » 

Sauvegarde du patrimoine 

« Il y a deux ans nous avons lancé ce dossier, en n’espérant pas grand-chose. Et puis nous avons été retenus ! », se réjouit Nadège Ansel. Une cagnotte participative lancée depuis mi-juillet sur le site de la fondation permet à celles et ceux d’aider à la rénovation du bâtiment en y apportant quelques deniers. Jusqu’ici, 1 060 euros ont été collectés sur un budget prévu de près de 25 000 euros.  « Mais en tout, nous estimons le montant des travaux à 70 000 euros » , complète Nadège Ansel.

Le couple compte sur son propre apport financier, mais aussi sur d’autres sources de financements. Et surprise, le 30 août, ils sont sélectionnés par le loto du patrimoine missionné par Stéphane Bern. La possibilité donc, par les gains apportés par les tickets de la Française des jeux (FDJ), d’avoir un support financier supplémentaire. Car Nadège et Sébastien ont une idée bien précise : faire du four à pain un endroit collectif et participatif. 

Un lieu de partage

Nadège Ansel le répète : « La rénovation de ce four à pain a une vocation collective : il sera à disposition de la commune et des habitants pour des visites, mais aussi à quiconque voudra y jeter un œil, faire du pain, ou simplement discuter du projet. » D’ailleurs, pour le bâti, il sera reconstruit par des artisans locaux et par la participation des élèves du lycée de Lumbres pour reconstruire la charpente.

Il reste encore beaucoup à faire : « Il faut tout démonter, mettre de côté les tuiles et les briques. Mais aussi démonter le fournil et la cheminée. Consolider les fondations, bien sûr, et tester le four à pain », détaille Nadège Ansel. La particularité : chaque pièce encore viable sera réutilisée, « à l’image du torchis ou de la ventrière, qui est un tronc en bois dans la charpente ». En tout cas, jusqu’ici, une quarantaine de bénévoles de l’association Au fournil des morins, créée par le couple, s’affairent pour remettre sur pied le four. Des temps d’échanges et de convivialité pour un projet qui, espèrent Nadège et Sébastien, sera accompli d’ici 2023. 

Laurène Fertin

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Tags
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Numéro 368 : 7 juin 2024

Terres en fête. Dans les pas des champions du Savoir vert
Terres en fête, c'est l'occasion pour le grand public de découvrir un monde parfois trèèèèès inconnu. Des dizaine [...]
Lire la suite ...

Terres en fête : 85 000 visiteurs, 550 exposants et des organisateurs contents
Terres en fête s'est déroulé du vendredi 7 au dimanche 9 juin à Tilloy-lès-Mofflaines. 85 000 visiteurs ont arpen [...]
Lire la suite ...

Flandre : Florian Djebouri a transformé sa passion pour les chiens en métier
Sur Terres en fête, Florian Djebouri faisait des démonstrations de chiens de troupeau. L'occasion de rencontrer ce tou [...]
Lire la suite ...

Élections européennes et dissolution : avec quelles conséquences ?
Quelles conséquences sur le monde agricole vont avoir les élections européennes et la dissolution de l'Assemblée nat [...]
Lire la suite ...

« Il n’y a pas d’ambiguïté, notre objectif est de produire »
Pour Agnès Pannier-Runacher, « si on nie le dérèglement climatique - comme le fait l'extrême-droite - on tue l'agr [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires