Votre météo par ville

Un contrat entre chasseurs et agriculteurs pour réduire la population de sangliers de 20 %

26-01-2021

Actualité

Hors-champ

En discussion depuis trois mois, le contrat pourrait comporter, outre l’objectif chiffré, une évaluation régulière, de nouvelles méthodes de battue côté chasseurs, et un renforcement des signalements côté agriculteurs.

Le contrat, qui aurait dû être dévoilé lors du Salon de l’agriculture, devrait être officiellement annoncé d’ici le mois de février. © DR

Lors d’un rendez-vous le 21 janvier 2021, la présidente de la FNSEA Christiane Lambert a présenté à la secrétaire d’État à la Biodiversité Bérangère Abba les premières pistes d’un contrat entre les chasseurs et les agriculteurs pour mieux contrôler les sangliers. «L’objectif est de réduire la population de 20 à 30 % en trois ans», confie-t-elle à Agra Presse.

Le contrat, précise-t-elle, est issu d’une discussion menée avec la FNC (chasseurs) depuis plusieurs mois. Ses mesures ne sont pas encore «totalement arrêtées», mais pourraient comporter, outre l’objectif chiffré, une évaluation régulière, de nouvelles méthodes de battue côté chasseurs, et un renforcement des signalements côté agriculteurs.

A lire aussi : Les chasseurs envoient un manifeste à tous les élus locaux

Annonce officielle en février

«L’État devra remplir son rôle en veillant au respect de ce contrat, et en contrôlant que la chasse soit effectuée», insiste Christiane Lambert. Le contrat, qui aurait dû être dévoilé lors du Salon de l’agriculture, devrait être officiellement annoncé d’ici le mois de février.

Christiane Lambert a également rappelé à la secrétaire d’État la position de son syndicat sur le financement des dégâts de prédation. «Nous contestons le fait que l’enveloppe d’indemnisation des dégâts du loup soit prise sur l’enveloppe PAC», rappelle Christiane Lambert, exigeant que le ministère de la Transition écologique «assume le coût de la présence du loup».

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Numéro 316 : 1 juin 2023

Numéro 315 : 26 mai 2023

Numéro 314 : 19 mai 2023

Raphaël Degenne : « Pour ne pas subir la science, il faut la comprendre »
Ombelliscience est une association fédérant une soixantaine d'acteurs scientifiques des Hauts-de-France. Son objectif [...]
Lire la suite ...

Sortie : À la découverte du cheptel d’Eden 62
Eden 62, le syndicat mixte en charge de la protection des espaces naturels sensibles, souffle sa 30 bougie cette année. [...]
Lire la suite ...

Damien Carlier : “Les changements climatiques remettent en cause la sécurité fourragère des exploitations”
Face aux conditions climatiques marquées par un printemps humide et froid, la pousse de l’herbe s’exprime t [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires