Votre météo par ville

Vers une interdiction de la chasse à la glu

17-03-2021

Actualité

Hors-champ

Bientôt la fin de partie pour la chasse à la glu ? La pratique vient d’être suspendue par un arrêté de la Cour de justice européenne daté du 17 mars 2021.

grive
©John Gibson/Pixabay

La Cour de justice de l’Union européenne l’a confirmé dans un arrêt daté du 17 mars 2021 : la France ne peut pas autoriser la chasse à la glu. « Un État membre ne peut pas autoriser une méthode de capture d’oiseaux entraînant des prises accessoires dès lors qu’elles sont susceptibles de causer aux espèces concernées des dommages autres que négligeables », stipule le communiqué. « Le caractère traditionnel d’une méthode de capture d’oiseaux, comme celle de la chasse à la glu, ne suffit pas, en soi, à établir qu’une autre solution satisfaisante ne peut lui être substituée. »

Deux associations en fer de lance

C’est une victoire pour l’association One Voice et la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), qui avaient attaqué devant le Conseil d’État (France) la réglementation autorisant l’emploi de gluaux dans certains départements français. Elles ont fait valoir la méconnaissance des dispositions de la directive « oiseaux », en particulier son article 9 qui fixe les exigences et conditions dans lesquelles les autorités compétentes peuvent déroger notamment à l’interdiction de la chasse aux gluaux.

Mesure « symbolique » ?

« La capture d’appelants (grives et merles) à l’aide de gluaux pourrait être interdite », reconnaît Franc Aller (pseudonyme), un chasseur bien connu des réseaux sociaux. Il a d’ailleurs fait un thread, une série de posts sur Twitter pour expliquer les dessous de cette décision selon lui « symbolique ».

« Ces appelants étaient utilisés pour la chasse de ces espèces à tir, « au poste » (depuis un poste fixe, un peu à la manière des palombières). Mais grives et merles restent pour autant des espèces chassables, à tir « devant soi » (chasse à la billebaude, en parcourant la campagne) ainsi qu’avec deux autres modes de piégeage traditionnels, la tenderie (lacets ou collets, dans les Ardennes) et la tendelle (piège traditionnel de Lozère). »

Lucie De Gusseme

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Bio : le taux de déconversions pourrait atteindre 5% en 2021 (Agence bio)
En 2021, selon les chiffres provisoires de l’agence bio publiés ce 21 janvier, près de 4% des exploitations convert [...]
Lire la suite ...

Protéines animales : Ÿnsect démarrera sa ferme verticale au second semestre
Entreprise de production de protéines et d’engrais naturels d’insectes fondée en 2011, Ÿnsect a annoncé [...]
Lire la suite ...

Betterave : une campagne « globalement moyenne »
Bilan de campagne, point marché, sujets d'actualité pour la filière... Comme chaque année, la CGB organisait ses ré [...]
Lire la suite ...

ZNT : les agriculteurs apportent la facture
Emmenés par les FDSEA et les JA du Nord-Pas de Calais, des représentants du monde agricole sont allés en fin de semai [...]
Lire la suite ...

Barbara Pompili réunit les ministres européens de l’environnement et de l’énergie à Amiens
De jeudi 20 à samedi 22 janvier, la ministre de l'Environnement Barbara Pompili réunit ses homologues européens à Am [...]
Lire la suite ...

Insertion : deux ministres au chevet du Panier de la mer
Brigitte Bourguignon, ministre déléguée à l'Autonomie, et Brigitte Klinkert, ministre déléguée à l'Insertion, é [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires