Votre météo par ville

Plan Bio : Rencontre entre acteurs des territoires

29-05-2024

Actualité

Organisée par la région Hauts-de-France et la Draaf, une rencontre des territoires bio s’est tenue le mardi 21 mai dans les locaux de la coopérative laitière Ucanel, à Grand-Fayt (59).

Parcs naturels, agglomérations, agences de l’eau : de nombreux acteurs du territoire étaient présents pour redéfinir les axes du Plan Bio 2023-2027. © J. C.

La Région Hauts-de-France a longtemps occupé le bas du tableau en ce qui concerne le développement de l’agriculture biologique. Jusqu’en 2019, moins de 2 % de la surface agricole utile (SAU) régionale y était consacrée, contre 11 % à l’échelle nationale.

Face à ce constat, l’État et la Région, aux côtés des Agences de l’eau et des conseils départementaux, ont mis en place un Plan bio visant à développer rapidement ce type d’agriculture sur l’ensemble du territoire régional. Et la stratégie semble avoir porté ses fruits, puisque le Plan bio (2017-2021) a fait passer la surface cultivée en bio dans la région de 1,9 % à 3 % en seulement cinq ans.

Crise de l’agriculture bio

Une dynamique largement enrayée par le retour de l’inflation courant 2021, qui a mis un coup d’arrêt sans précédent au développement de l’agriculture biologique partout en France. Les chiffres annoncés par l’Agence bio pour l’année 2022 confirment d’ailleurs les grandes tendances amorcées en 2021 : les achats de produits alimentaires bio sont en baisse de 4,6 % en France, et la part du bio dans le panier des Français s’établit à 6 %, contre 6,4 % en 2021.

A LIRE AUSSI : La filière bio dévoile les premiers chiffres pour l’année 2022

Conséquence directe : les agriculteurs bio s’interrogent sur la pérennité de leur exploitation. Certains s’engagent même vers une « déconversion » de leur activité, à savoir un retour à des méthodes plus conventionnelles d’agriculture. Et la région Hauts-de-France ne déroge pas à la règle.

Dialoguer pour relancer

« On a touché le fond de la piscine sur la bio, concède Marie-Sophie Lesne, vice-présidente de la région en charge de l’agriculture. Mais je ne suis absolument pas inquiète. Car notre réunion d’aujourd’hui va permettre de redéployer l’agriculture bio dans les territoires ! »

L’objectif de la rencontre qui a eu lieu mardi 21 mai dans les locaux de l’usine Ucanel, à Grand-Fayt (59) était précisément celui-ci : relancer le développement de la bio dans la région. Et le choix de l’usine Ucanel pour accueillir l’évènement est loin d’être anodin, puisque la coopérative laitière relève directement d’un secteur touché par les déconversions bio.

À l’occasion d’une table ronde qui a duré plusieurs heures, de nombreux thèmes ont été évoqués ; notamment le soutien financier aux agriculteurs bio, les stratégies de structuration de filières ou les mesures agroenvironnementales et climatiques. Parcs naturels, agglomérations, agences de l’eau : de nombreux acteurs du territoire étaient présents pour redéfinir les axes du Plan bio 2023-2027 et échanger sur les stratégies de reploiement d’une agriculture en difficulté.

Restauration collective

Les acteurs des territoires bio ont particulièrement insisté sur la nécessité d’augmenter la consommation de produits biologiques dans les cantines scolaires. La loi Egalim impose qu’au moins 50 % des produits utilisés dans la restauration collective soient de qualité et durables, dont 20 % bio, d’ici à 2024.

Cependant, en région Hauts-de-France, les produits bio ne représentent actuellement que 5 à 6 % du contenu des assiettes. « Il reste donc des marges de progression non négligeables, souligne Marie-Sophie Lesne. Pour cela, il est crucial d’assurer la fluidité des parcours entre la production, la distribution et les consommateurs. Ce qui nécessite une offre bien structurée, soutenue par les élus. »

Campagne de sensibilisation

Les acteurs présents lors de la rencontre ont également mis l’accent sur l’importance de faire de la pédagogie sur les intérêts de l’agriculture bio auprès des consommateurs. En effet, les Français manquent souvent d’information sur les garanties du bio en matière d’impact sur la santé et l’environnement. Un Français sur deux exprime même des doutes sur la véracité du bio selon l’Agence Bio.

A LIRE AUSSI : Bio : Relancer la communication pour relancer la filière

Pour convaincre le consommateur final des multiples bénéfices rendus par ce mode de production, une grande campagne sous forme de spots publicitaires sera bientôt lancée par la région Hauts-de-France. Elle visera à réinformer les consommateurs sur les vertus intrinsèques de l’agriculture biologique, ses bienfaits organoleptiques et les méthodes de cultures agroécologiques.

Maintien de l’existant

De nombreuses actions structurantes se poursuivent également sur le territoire, avec des projets portés par les filières elles-mêmes pour développer l’offre en produits bio et locaux. Parmi ces projets, on trouve la création de légumeries, comme dans le Douaisis, qui visent à favoriser la transformation sur les territoires et à faciliter l’accès au bio pour les établissements scolaires. La région a également soutenu l’émergence de deux outils d’abattage à Fruges et à Gauchy pour la filière porcine.

Les acteurs des territoires restent donc déterminés à maintenir et développer l’agriculture bio dans la région.  

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Dans les coulisses : Le Fournil bio, fournisseur de pain des Jeux olympiques
Créé en 1996, le Fournil bio est aujourd'hui dirigé par Florent Leroy. Le pari ? Faire du pain 100 % bio, et le plu [...]
Lire la suite ...

Marc Dufumier : « L’agroécologie est avant tout un concept scientifique »
Celui qui était un productiviste convaincu prône un changement urgent des pratiques agricoles, s'appuyant sur l'agroé [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels sont les programmes ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez en huit point [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour la sécurité intérieure ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour l’immigration ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour le logement ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires