Votre météo par ville

Société. Du Touquet à Paris, une marche d’espoir

11-02-2019

Actualité

Patrick Maurin a entamé depuis Le Touquet (62), le 10 février 2019, une marche vers Paris pour sensibiliser le grand public et des responsables politiques au suicide chez les agriculteurs.

Maurin
Patrick Maurin à l’heure du départ de sa marche qui doit l’emmener jusqu’à Paris ©DR

À l’heure qu’il est, Patrick Maurin doit avoir repris la route pour la deuxième étape de son parcours qui doit le conduire jusqu’au parc des expositions de la porte de Versailles, à Paris, le samedi 23 février.

Au programme de ce lundi 11 février, il devait quitter le canton de Berck-sur-mer et la commune de Waben où il a été hébergé par le maire, Jean-Claude Gauduin, pour rejoindre le département de la Somme, et un nouveau point de chute à Forest-Montiers.

Dimanche 10 février, c’est devant l’hôtel de ville du Touquet que l’on avait rencontré pour la première fois ce citoyen du Lot-et-Garonne qui a décidé de se lancer dans une marche pour sensibiliser la société au suicide dans le monde agricole.

Pour l’homme âgé de 65 ans, il s’agit en réalité de son troisième parcours après ceux réalisés en 2016 et en 2018, avec le même but : alerter les pouvoirs publics sur les difficultés des agriculteurs. Son parcours est à suivre sur un site Internet dédié ou via la page Facebook « Marche citoyenne de Patrick Maurin », relatant l’initiative.

À la clé de ce nouveau challenge, il espère pouvoir rencontrer le président de la République, Emmanuel Macron, lors de sa visite officielle au Salon international de l’agriculture. Dans son sac à dos, Patrick Maurin devrait emmener un cahier chargé de doléances des agriculteurs et des élus ruraux qu’il s’apprête à rencontrer tout au long de son parcours.

Vincent Fermon

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Numéro 281: 23 septembre 2022

César Losfeld au service de la raclette
Reprise en 2018 par l'entreprise d'affinage roubaisienne César Losfeld, la Fromagerie des régions, à Maroilles, produ [...]
Lire la suite ...

Bio. Elle joue la débrouille pour assurer son avenir
Agnès Kindt est frappée de plein fouet par la crise qui touche l'agriculture biologique. La maraîchère à Houplines [...]
Lire la suite ...

Euralimentaire. Dans l’antre du marché de gros
Deuxième au national derrière Rungis, le marché de gros Euralimentaire de Lomme ouvre ses grilles aux professionnels [...]
Lire la suite ...

Une nouvelle distillerie au Quesnoy
Partageant le même toit que la brasserie traditionnelle de l'Avesnois, la distillerie artisanale CQFD s'apprête à ouv [...]
Lire la suite ...

De l’usine automobile aux champs de patates
Après avoir été ingénieure automobile, Cécile Fléchel-Lebrun a finalement eu envie de reprendre les rênes de l'ex [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires