Votre météo par ville

Cinq nouvelles aides pour la filière équine dans les Hauts-de-France

10-12-2019

Actualité

Élevage

La Région a voté, fin septembre 2019, un ambitieux Plan cheval. 5,3 millions d’euros vont être débloqués sur quatre ans. Objectif : « développer et faire rayonner le cheval et ses usages ». Le détail des cinq premières aides dévoilées.

Le Conseil régional des Hauts-de-France a élaboré son Plan cheval destiné à soutenir la filière équine en collaboration avec le Conseil des chevaux. Dans un communiqué publié fin novembre 2019, les structures présentent les premières mesures mises en place.

© DR

“Les deux premiers dispositifs soutiennent le développement économique et l’emploi des acteurs de la filière équine, précise la Région dans son communiqué, tandis que les trois suivants visent à améliorer la qualité, les performances et la valorisation de l’élevage régional.”

Soutien aux investissements de la filière équine (hors hippodromes)

Il s’agit de soutenir les projets de développement pertinents des structures de la filière équine : entraînement, enseignement de l’équitation, dressage, gardiennage de chevaux, rééducation et bien-être du cheval, traction équine, élevage, médiation équine, activités touristiques ou artisanales… En lien avec le développement des activités économiques attendues, la création d’emplois est au cœur de ce dispositif. Si le projet crée un emploi, maintenu au moins deux ans après l’achèvement du projet, le soutien financier passera de 30 % à 40 % (l’aide peut atteindre 40% des dépenses éligibles, celles-ci devant être comprises entre 20 000 € et 100 000 €).

Soutien à la modernisation des hippodromes.

Comme le dispositif précédent, il s’agit de développer les activités économiques et de créer de l’emploi dans la filière équine, mais cette fois-ci du côté des hippodromes. La Région soutient le développement des activités d’organisation de courses hippiques, et aidera les bénéficiaires dans l’acquisition des équipements nécessaires (pistes, chronométrage, obstacles, boxes, tribunes, sonorisation, équipement vidéo…). Le soutien du conseil régional pourra passer de 40 % à 50 % des dépenses éligibles si le projet favorise le recours à des énergies renouvelables, preuve que ce dispositif s’attache particulièrement à l’enjeu de la durabilité et de l’environnement. L’aide accordée peut ainsi atteindre 50 % des dépenses éligibles, celles-ci devant être comprises entre 20 000 € et 100 000 €.

Soutien à l’organisation de concours d’élevage pour la valorisation de la filière équine.

Il s’agit de soutenir l’organisation des concours d’élevage en Hauts-de-France (chevaux de course, chevaux et poneys de sport) permettant la qualification aux compétitions nationales. Les objectifs : valoriser la production de l’élevage régional et favoriser les nouveaux débouchés pour les éleveurs, avec la possibilité de participer à des compétitions nationales. L’aide accordée peut atteindre 50 % des dépenses éligibles, celles-ci devant être comprises entre 5 000 € et 30 000 €.

Soutien à l’amélioration du débourrage des jeunes chevaux de sport et de course.

Cette aide expérimentale aux propriétaires de jeunes chevaux, nés en Hauts-de-France et destinés à une carrière sportive, facilite le recours à un professionnel pour le débourrage. Cela permettra d’une part d’améliorer les performances des chevaux régionaux, et d’autre part de valoriser le travail des professionnels de la région.

Soutien à l’amélioration de la génétique des produits issus de l’élevage équin en Hauts-de-France.

Cette aide expérimentale soutient les éleveurs régionaux dans les actions d’amélioration de la génétique des chevaux et poneys de sport et de course, ou des chevaux de loisirs de la race Henson (respectivement via les saillies pour les premiers et les tests ADN pour les seconds). Ce soutien vise à obtenir une production régionale de poneys de sport et de course plus performante, et ainsi à atteindre de meilleures performances sportives au niveau national et international.

Les acteurs de la filière souhaitant bénéficier de ces aides sont invités à se rapprocher du Conseil des chevaux des Hauts-de-France.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Dans les coulisses : Le Fournil bio, fournisseur de pain des Jeux olympiques
Créé en 1996, le Fournil bio est aujourd'hui dirigé par Florent Leroy. Le pari ? Faire du pain 100 % bio, et le plu [...]
Lire la suite ...

Marc Dufumier : « L’agroécologie est avant tout un concept scientifique »
Celui qui était un productiviste convaincu prône un changement urgent des pratiques agricoles, s'appuyant sur l'agroé [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels sont les programmes ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez en huit point [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour la sécurité intérieure ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour l’immigration ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour le logement ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires