Votre météo par ville

Betterave : La campagne est lancée

08-09-2022

Actualité

Culture

Avec plus d’une semaine d’avance, les sucreries du groupe Tereos entrent en action.

Comme nous vous l’indiquions dans notre édition du 26 août, Tereos a proposé à des agriculteurs volontaires de décaler leurs dates tardives de récolte à ce début du mois de septembre. L’enjeu : faire tourner les sucreries plus tôt pour les fermer potentiellement plus tôt face aux risques d’approvisionnement.

Contexte géopolitique

Les producteurs de betteraves ont répondu à l’appel. Les neuf sucreries françaises débutent entre le 8 et le 21 septembre, soit jusqu’à huit jours plus tôt. « Ce calendrier tient également compte de l’actualisation de la prévision de rendement, inférieure à la moyenne de cinq ans, et de la persistance de la sécheresse », précise Tereos dans un communiqué de presse ce 6 septembre.

La sucrerie de Lillers a ouvert le 8 septembre, celles d’Attin et Boiry ouvrira le 13 et celle d’Escaudœuvres le 20 (pour cause de travaux). « La consommation annuelle de gaz est incompressible pour une sucrerie et le process industriel ne peut être arrêté temporairement. Désormais la source d’énergie de la quasi-totalité de nos usines est le gaz afin de réduire nos émissions de CO2. C’est au regard du contexte géopolitique que le Conseil coopératif, après consultation des coopérateurs, a décidé d’avancer le démarrage de la nouvelle campagne », indique Jean-Jacques Mennesson, président du conseil coopératif.

Prix à la hausse sur 2021-2022

Tereos a précisé avoir aussi ajusté, « à la hausse, le prix de la betterave auprès de ses coopérateurs pour la campagne 2021-2022. Les coopérateurs recevront 1,63 €/t à 16, qui s’ajouteront aux 26,67 €/t à 16 perçus le 31 mars, soit une rémunération globale moyenne de 29,90 €/t à 16 (incluant la prime d’engagement et les indemnités de campagne) ».

« Nous pouvons réaliser cette augmentation de prix grâce à la nouvelle politique commerciale initiée en juin 2021 et la continuité d’une maîtrise de nos coûts financiers et industriels. Aujourd’hui, nous positionnons Tereos parmi les meilleurs sucriers français en termes de rémunération betteravière pour la campagne 2021-2022 », précise Gérard Clay, président du conseil d’administration. 

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Nord-Pas de Calais : Succès pour l’opération d’abandon simplifié d’armes
Le bilan de l’opération nationale d’abandon simplifié d’armes à l’Etat est positif pour le No [...]
Lire la suite ...

Sécheresse : fin des mesures de restriction dans le Pas-de-Calais
Compte tenu des pluies parfois importantes de ces dernières semaines, le préfet du Pas-de-Calais a décidé de lever t [...]
Lire la suite ...

Numéro 290 : 25 novembre 2022

Sapins : Une saison qui se joue en un mois
C'est officiel : la saison des fêtes a commencé. Après les cadeaux, il est temps de penser au menu et au sapin. À l [...]
Lire la suite ...

Porcs : Une période compliquée dans les Hauts-de-France
L'Union régionale des groupements de producteurs de porcs et Interporc Nord-Picardie ont tenu leur assemblée général [...]
Lire la suite ...

Comment imaginer l’élevage porcin de demain ?
L’assemblée générale de l’Union régionale des groupements de producteurs de porcs et Interporc Nord-Pica [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires