Votre météo par ville

Conservation des pommes de terre : « Une alternative qui coûte trois fois plus cher… »

19-11-2020

Actualité

Culture

Producteur de pommes de terre à Thiant (59), dans le Hainaut, Grégory Nocqs explique comment il a anticipé l’après CIPC sur sa ferme et revu son organisation avant de stocker sa récolte 2020.

Après cipc Nocqs stockage
Grégory Nocqs, producteur de pommes de terre dans le Hainaut, voit la fin du CIPC comme un changement profond pour la filière. © DR

Terminée l’utilisation du chlorprophame, plus connu sous le nom de CIPC. Le produit, utilisé pour le contrôle de la germination des pommes de terre, est interdit en France depuis le mois d’août 2020. Comme la plupart de ses confrères, Grégory Nocqs, exploitant à Thiant, près de Valenciennes (59), se servait jusqu’alors du CIPC pour conserver sa production de tubercules au sein de ses trois bâtiments de stockage.

L’interdiction de la molécule bouleverse les habitudes et nécessite réaménagements et investissements chez l’agriculteur dont la production est destinée à l’industrie mais également à quelques négoces...

Il vous reste 75% de l'article à lire...

Déjà abonné ?

Si vous rencontrez un problème de connexion, contactez notre service abonnement : abonnement@terresetterritoires.com ou au 03 20 30 42 30

S'abonner pour lire la suite
Lait : forte baisse des investissements industriels liée à la crise sanitaire
« Face à l’incertitude générée par la crise, les entreprises de la filière lait ont mis en pause une part signif [...]
Lire la suite ...

Mal-être agricole : Agri’écoute lance une plateforme de discussion en ligne
Le dispositif d’écoute téléphonique pour les actifs agricoles en difficulté, Agri’écoute, s’est enrichi d’u [...]
Lire la suite ...

Le Crédit agricole crée un fonds d’investissement d’1 Milliard d’euros pour les filières agricoles
Dans le cadre de la présentation, le 1er décembre, de son « projet sociétal », dont les « transitions agricoles et [...]
Lire la suite ...

AG de la MSA : le point sur l’actualité des caisses locales
La MSA Nord-Pas de Calais tenait le 25 novembre à Arras son assemblée générale 2020. Covid, numérisation, budget... [...]
Lire la suite ...

Les cours dévissent pendant que l’inquiétude monte
Depuis l'apparition du variant du Covid Omicron, les marchés des matières premières s'orientent à la baisse. Une ap [...]
Lire la suite ...

Les chambres d’agriculture se réorganisent
Les chambres d'agriculture, par l'intermédiaire de l'APCA, se sont engagées dans un contrat d'objectifs et de perform [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires