Votre météo par ville

Groupama aide les agriculteurs à s’équiper de sondes connectées pour le fourrage

23-04-2021

Actualité

Élevage

Groupama Nord-Est propose un accompagnement financier pour inciter les agriculteurs à s’équiper de sondes de température connectées pour les fourrages. Objectif : limiter les risques d’incendie.

Un lot de sondes connectées pour le fourrage. © Groupama Nord-Est

Dans le cadre de son application mobile Gari, Groupama Nord-Est propose, notamment, l’installation de sondes à fourrage connectées pour prévenir le risque d’incendie par échauffement lors du stockage. Le système permet d’alerter les exploitants lorsque la température devient trop élevée.

Le système n’est pas nouveau mais l’achat du kit et l’abonnement nécessaire sont assez coûteux. Depuis cette année, l’assureur propose un accompagnement financier. « L’objectif est d’inciter les agriculteurs à s’équiper », avance Laurent Poupart, président de Groupama Nord-Est.

Lire aussi : Groupama : 2020 marquée par la crise sanitaire et les aléas climatiques

Remise sur la cotisation

Concrètement, pour s’équiper d’un kit (10 sondes) à placer dans son fourrage, l’agriculteur devait payer 800 € (achat du kit) et un abonnement de 90 € par an pour utiliser ce service qui alerte lorsqu’un seuil critique (55 °C) est franchi.

Désormais, Groupama Nord-Est prend en charge cet équipement en remboursant 350 € par an sur la prime d’assurance de l’agriculteur, (soit 1 050 € sur trois ans). Le coût global de la solution est de 20 € sur trois ans pour l’exploitant. Au-delà des trois ans, l’équipement appartient à l’agriculteur qui peut continuer à l’utiliser en restant abonné à ce service de Gari (90 € par an). 

Le potentiel d’éleveurs sociétaires concernés est estimé à « une centaine d’agriculteurs sur le territoire de Groupama Nord-Est », estime l’assureur.

Virginie Charpenet

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
La région Hauts-de-France est placée en vigilance orange orages et en vigilance jaune vent violent
Météo France a placé la région Hauts-de-France en vigilance orange orages et en vigilance jaune vent violent ce vend [...]
Lire la suite ...

Numéro 262 : 13 mai 2022

Bio : Une microsucrerie made in Hauts-de-France
La Fabrique à sucres a été officiellement créée ce lundi 16 mai lors de l'assemblée générale de Bio en Hauts-de- [...]
Lire la suite ...

La saison des fraises est (déjà) lancée
Avec deux semaines d'avance, les fraises démarrent une saison qui s'annonce compliquée pour les producteurs. Le point [...]
Lire la suite ...

Sécheresse et agriculture : Frédéric Denhez, journaliste et écologue, répond à nos questions
La sécheresse et ses conséquences sur l'agriculture étaient au cœur d'un billet du blog du chroniqueur et journalist [...]
Lire la suite ...

Sécheresse : Ne pas céder à la panique
Cela fait bien longtemps que nous n'avons pas vu l'eau ruisseler dans les champs. Le Nord et le Pas-de-Calais viennent a [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires