Votre météo par ville

Fiscalité : les nouveautés de 2021 pour les entreprises

18-02-2021

Actualité

Terre à terre

Avec une année 2020 fortement marquée par la crise sanitaire, les mesures adoptées dans la loi de finances 2021 ont pour objectif principal de relancer l’économie. Explications avec Virginie Raymondière du CerFrance Nord-Pas de Calais.

D’ici 2025, fini le papier et le stylo, les factures entre professionnels devront se faire sous format électronique. © Pixabay

Les mesures adoptées dans la loi de finances 2021 sont essentiellement destinées aux entreprises et peu d’entre-elles visent les particuliers.

Pour soutenir les entreprises, un crédit d’impôt de 50 % est instauré en faveur des bailleurs. Il est accordé à ceux qui abandonnent les loyers dus au titre du mois de novembre 2020, au profit de certains locataires. Attention, cette mesure est encadrée. S’il existe des liens entre le bailleur et le locataire (entreprises liées, ascendant/descendant), auquel cas, il faudra pouvoir justifier de difficulté de trésorerie.

Changement de coefficient

Une autre mesure, pour les exploitants agricoles en intégration, a été mise en place. Jusqu’à présent, les recettes provenant d’opérations d’élevage ou de culture portant sur des animaux ou des produits appartenant à des tiers étaient multipliées par 5.

Tant pour la détermination de leur régime d’imposition que pour l’appréciation du régime d’exonération des plus-values professionnelles. Par mesure d’allègement, le coefficient multiplicateur des recettes issues de ces opérations à façon est désormais de 3 et non plus de 5.

La facturation électronique

Les entreprises agricoles vont devoir se préparer à la facturation électronique. À compter de 2023 toutes les entreprises auront une obligation de réception des factures électroniques. En 2025 au plus tard, elles auront une obligation d’émission de factures électroniques entre professionnels.

Enfin, on soulignera, en matière d’obligations déclaratives, qu’à compter de 2022, les exploitants agricoles n’auront plus à souscrire de déclarations sociales MSA (DRP). La déclaration fiscale des revenus intégrera les éléments nécessaires au calcul des cotisations sociales. C’est donc l’administration fiscale qui les transmettra directement à la MSA. On a donc une fusion des déclarations fiscales et sociales qui va s’opérer à compter des revenus 2021.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Du champ au moulin, produire sa farine bio à la ferme
À deux pas de la capitale des Flandres, Emmanuelle et Loïc Couttelle produisent depuisl'été dernier leur farine ave [...]
Lire la suite ...

Savon artisanal : ça bulle dans les Weppes
Antoine Waymel a lancé, à Hantay (59), son atelier de fabrication de savons. Petit-fils d'agriculteurs, cet ancien cha [...]
Lire la suite ...

« Le concours bovin à huis clos n’aurait pas eu de sens, nous devons être patients »
Avec 17 participations et presque autant de prix remportés, Xavier Cuvillier, éleveur de vaches rouge flamande à Bé [...]
Lire la suite ...

Xavier Niel et Audrey Bourolleau vont ouvrir une école d’enseignement agricole
L’homme d’affaires Xavier Niel et l’ancienne conseillère agricole du président de la République Aud [...]
Lire la suite ...

Agtech: 2020 «année explosive», l’amont agricole lève plus d’argent que l’aval
«Une année explosive», résume AgFunder dans son bilan 2020 des start-ups agricoles publié le 24 février 2021. Les [...]
Lire la suite ...

Quatre marchés rejoignent le réseau « Marchés de l’Avesnois® »
Les marchés d'Aulnoye-Aymeries, de Felleries, de Féron et de Fourmies rejoignent cette année le réseau Marchés de l [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires