Votre météo par ville

Stockage des pommes de terre : « C’est une année de découverte »

14-01-2021

Actualité

Culture

Cette année, sans CIPC, le stockage des pommes de terre s’avère compliqué. Comment s’organisent les producteurs ? Rencontre avec Arnaud et Alexandre Debruyne, agriculteurs dans les Flandres, qui stockent une partie de leurs pommes de terre jusqu’en mai.

Arnaud Debruyne stockage pommes de terre ©LD
Arnaud Debruyne utilise le produit Dormir en thermonébulisation pour stoker au mieux ses pommes de terre, faute de pouvoir utiliser du CIPC. ©LD

Les règles du jeu ont changé pour le stockage des pommes de terre en cette campagne 2020-2021. Fini l’application systématique du chlorprophame (CIPC), l’homologation de cet anti-germinatif a pris fin en août dernier.

« C’est une année de découverte », annonce Arnaud Debruyne, qui est pourtant habitué au stockage de pommes de terre depuis plus de six ans. Lui et son frère Alexandre cultivent 65 hectares de pommes de terre à Rubrouck et Quaedypre (59) et stockent environ 3 000 tonnes entre les mois de novembre et mai. Des stocks principalement destinés aux industriels et au marché du frais de la région.

Une première année sans CIPC nébuleuse qu’Arnaud Debruyne et son frère espèrent ne pas revivre l’an prochain. Il existe bien d’autres produits moins coûteux comme l’éthylène, ou curatif comme l’huile d’orange, mais la filière n’a pas encore assez de recul concernant leur efficacité et la préservation de la qualité des tubercules. Autre solution : stocker dans des réfrigérateurs. « C‘est une autre organisation et cela demande un véritable investissement, mais nous y réfléchissons », concède-t-il.

Lucie Debuire

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Dépôts sauvages dans la nature : de trop fréquentes incivilités
Ordures ménagères, détritus, masques... Malgré la mise en place de filières de collecteet de recyclage dans les ter [...]
Lire la suite ...

Retraites agricoles : revalorisation fixée à septembre 2021
À l’occasion d’un déplacement le 6 mars 2021 dans la Creuse avec le Premier ministre Jean Castex, le minis [...]
Lire la suite ...

L’Afda, la force d’un réseau 100 % féminin
Seul Geda 100 % féminin du Nord-Pas de Calais, l'Afda rassemble 250 agricultriceset femmes du monde rural. Un espace e [...]
Lire la suite ...

Viande bovine: Jean Castex débloque 60 millions d’aides d’urgence aux éleveurs
Lors d’une visite dans la Creuse, le Premier ministre a annoncé des aides d’urgence pour les éleveurs de b [...]
Lire la suite ...

Pas-de-Calais : pas de dérogations pour les comptages de gibier
Dans un grand nombre de villages, les sociétés de chasse s'apprêtent à effectuer des comptages du gibier, avec l'ar [...]
Lire la suite ...

PAC 2021 : le transfert des droits à paiement de base n’est pas automatique
Changement de structure dans votre exploitation ? Nouvel installé, associé... Le point avec le CER France pour faire [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires