Votre météo par ville

Région : Quelle place occupe la méthanisation ?

27-10-2022

Actualité

Environnement

Grâce à une carte réalisée avec les données de l’Ademe et de Sinoe déchets, on peut dresser un portrait-robot de la méthanisation dans les Hauts-de-France et le Nord-Pas de Calais.

Les unités de méthanisation dans le Nord-Pas-de-Calais © Jul

Selon GRDF, au 1er janvier 2022, on comptait en France 1 308 unités de méthanisation.

L’Ademe (Agence de la transition écologique) et Sinoe déchets (base de données chiffrées sur flux de déchets ainsi que les coûts relatifs à la gestion des déchets ménagers et assimilés, à destination des collectivités) ont associé leurs bases de données pour réaliser une carte des unités de méthanisation et de biogaz en France.

137 unités

Résultat : on observe que les Hauts-de-France sont la troisième région en France métropolitaine en ce qui concerne le nombre d’unité de méthanisation sur son territoire.

Avec 137 unités, elle est précédée du Grand-Est (272 unités) et de la Bretagne (199 unités).

Le Nord et le Pas-de-Calais concentrent 60 % des unités de méthanisation des Hauts-de-France avec 37 unités dans le Nord et 45 unités dans le Pas-de-Calais.

Essentiellement à la ferme

On trouve différent types d’unités de méthanisation :

– de type industriel ;

– centralisée/territoriale. Ces unités sont souvent le fruit d’entreprise privée, d’un collectif d’agriculteurs et/ou d’une collectivité. Les intrants peuvent être d’origine agricole, industrielle et/ou issus des collectivités ;

– de déchets ménagers et assimilés ;

– de type Step, qui traite des boues résiduelles des stations d’épuration ;

– à la ferme.

Ce sont ces dernières qui représentent la majorité des installations. Sur les 37 unités dans le Nord, 23 sont à la ferme. Dans le Pas-de-Calais, sur les 45 unités, 24 sont à la ferme.

Parallèlement, ces installations sont principalement en injection (production de gaz directement réinjecté dans le réseau GRDF) ou en cogénération (production d’électricité) : 84 % des unités du Nord sont en injection (10 sur 37) ou en cogénération (21 sur 37). Pour le Pas-de-Calais, cette proportion est la même avec 21 unités en injection et 12 en cogénération.

Le reste des unités présentes dans le Nord-Pas de Calais sont des unités en chaudière et représentent 22 % des unités du territoire.

Il est à noter que les Hauts-de-France ne possèdent pas d’unité de méthanisation dédiée à la production de carburant ou en fonctionnement mixte (à la fois injection et cogénération).

Une répartition équilibrée

On constate aussi que peu de territoires sont dépourvus d’unité de méthanisation.

Dans le Nord, le Cambrésis est vierge d’unité. Dans le Pas-de-Calais, ce sont principalement le Montreuillois et l’Arrageois qui concentrent les unités. Mais ces différences sont très légères dans les faits.

Avec l’appui de politiques publiques favorables, la méthanisation s’est fortement développée sur le territoire, comme le montre la carte ci-dessus.

Eglantine Puel

Lire aussi : Méthanisation : Un moyen d’avoir un revenu fixe

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Numéro 316 : 1 juin 2023

Numéro 315 : 26 mai 2023

Numéro 314 : 19 mai 2023

Raphaël Degenne : « Pour ne pas subir la science, il faut la comprendre »
Ombelliscience est une association fédérant une soixantaine d'acteurs scientifiques des Hauts-de-France. Son objectif [...]
Lire la suite ...

Sortie : À la découverte du cheptel d’Eden 62
Eden 62, le syndicat mixte en charge de la protection des espaces naturels sensibles, souffle sa 30 bougie cette année. [...]
Lire la suite ...

Damien Carlier : “Les changements climatiques remettent en cause la sécurité fourragère des exploitations”
Face aux conditions climatiques marquées par un printemps humide et froid, la pousse de l’herbe s’exprime t [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires