Votre météo par ville

Boom des produits bio : “Cette tendance pourrait se maintenir”

05-05-2020

Actualité

C’est tout frais

Les achats de produits bio s’envolent depuis le début du confinement, en France comme dans la région. S’il est encore trop tôt pour analyser la situation en détails, Diane Mazuel, directrice d’A pro bio, estime que cette tendance devrait se maintenir. Une interview tirée de notre grand format sur le boom du bio en confinement.

vente produits bio © A Pro Bio

A pro bio est une association à caractère interprofessionnel engagée au service des professionnels de la filière biologique de la région Hauts-de-France. Sa directrice Diane Mazuel analyse pour nous la situation inédite de hausse des ventes de produits bio actuelle.

Les ventes de produits bio connaissent une forte croissance. Quels sont les chiffres dans les Hauts-de-France?

Il est encore trop tôt pour avoir des données détaillées. D’après l’enquête de Nielsen, la croissance des ventes serait autour de 20 % dans les Hauts-de-France. Mais ce sont des chiffres à prendre avec des pincettes. La région compte beaucoup de familles et le panier moyen a fortement augmenté, il y a eu un phénomène de provisions.

Dans l’Oise, la hausse serait de plus de 25 % mais là aussi il faut regarder avec prudence, c’est certainement un impact de la consommation des parisiens.

Pour l’instant ce qu’on observe, est que certains transformateurs connaissent une hausse des ventes, mais d’autres, une chute. Notamment des jeunes entreprises dont les circuits de distribution ne seraient pas consolidés. Les brasseurs et tous ceux qui fournissaient la restauration hors domicile sont les plus en difficulté. Ceux qui s’en sortent le mieux sont ceux qui avaient des canaux de distribution diversifiés.

Nous avons réalisé un sondage auprès des distributeurs bio régionaux afin d’avoir une vision d’ensemble de l’évolution des consommations depuis le début du confinement.

Sur les 10 magasins spécialisés ayant répondu à l’enquête d’A pro bio, 70 % ont enregistré une hausse de leurs ventes, avec une augmentation du chiffre d’affaires de 25 % en moyenne.

“Ceux qui s’en sortent le mieux sont ceux qui avaient des canaux de distribution diversifiés.”

Diane Mazuel

Quels produits sont particulièrement concernés par la hausse des ventes ?

Il semblerait que ce soit davantage les produits frais (fruits et légumes, œufs, ndlr).

100 % des magasins spécialisés ayant répondu au sondage d’A pro bio ont connu des ruptures de stocks principalement sur la farine et les œufs. Le panier moyen a augmenté dans 90 % des magasins sondés, il se situe actuellement autour de 44 € en moyenne.

Comment expliquez-vous ce comportement des consommateurs ?

C’est difficile à expliquer. On a du mal à déterminer s’il y a de nouveaux consommateurs ou si les consommateurs de bio ont augmenté leur fréquence et volumes d’achats.

L’aspect “santé” compte certainement en cette période d’inquiétude sanitaire. La garantie de qualité qu’apporte le bio est un facteur rassurant. D’ailleurs en temps normal, pour les consommateurs de produits bio, le facteur santé est le plus déterminant.

D’après le sondage d’A pro bio, 57 % des personnes interrogées estiment que c’est la proximité qui, avant l’aspect “santé”, a davantage orienté les consommateurs vers les magasins spécialisés par rapport à l’avant confinement.

Enfin, on peut penser qu’en confinement, les Français seraient plus disposés à cuisiner, et prendraient plus de temps pour réfléchir à acheter des produits de qualité, et plus de temps pour s’interroger sur l’origine.

Pensez-vous que cette tendance va s’inscrire dans la durée ?

On espère très fort que ce phénomène va s’inscrire dans la durée. Ce sera certainement le cas, nombre de Français auront pris le temps de modifier leurs habitudes de consommation et souhaiteront continuer à privilégier des produits de qualité, chez eux mais également en restauration hors domicile.

Il faut rappeler qu’en 2019, les Hauts-de-France étaient toujours derniers en matière de bio. Ce boom peut laisser penser que cette tendance va pouvoir se maintenir.

Propos recueillis par Laura Béheulière

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Ils proposent des tests de sols en magasins
Les élèves de l'Institut d'Hazebrouck ont proposé des tests de sol dans trois magasins Gamm Vert du Nord vendredi 5  [...]
Lire la suite ...

Maladie. Paratuberculose : Le GDS 62 veut l’éliminer
Ce n'est pas une maladie nouvelle dans le Pas-de-Calais, mais le Groupement de défense sanitaire du département souhai [...]
Lire la suite ...

Numéro 359 : 5 avril 2024

Phytosanitaires : à Lorgies, la quête de solutions
La ministre déléguée auprès du ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, Agnès Pannier-Runacher [...]
Lire la suite ...

Inondations : à Norrent-Fontes, une retenue collinaire pour limiter le risque
Une retenue collinaire a été inaugurée le 2 avril à Norrent-Fontes près de Béthune. L'objectif est de limiter le [...]
Lire la suite ...

Politique. Dotation globale de fonctionnement : plus mais toujours pas assez
27 milliards d'euros : c'est la dotation globale de fonctionnement versée par l'État aux collectivités pour 2024. 7 [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires