Votre météo par ville

JNA : Trois jours pour découvrir l’agriculture et ses métiers

09-06-2023

Actualité

Agenda

C’est l’un des rendez-vous incontournables d’échanges entre le public et les professionnels du monde agricole. Les journées nationales de l’agriculture sont de retour vendredi 16, samedi 17 et dimanche 18 juin pour une troisième édition sous le signe des métiers.

Lors de la fête agricole et rurale d’Hucqueliers, organisée dans le cadre des JNA, la famille Bizet de Bourthes participera au concours de vaches Holstein. © D. R.

C’est en partant du constat que les Français aiment les agriculteurs mais qu’ils méconnaissent encore trop souvent l’agriculture que l’association #Agridemain, qui rassemblent les principales organisations professionnelles du secteur agricole, et l’organisation Make.org, mouvement qui mobilise les citoyens pour transformer positivement la société, ont eu l’idée d’organiser les Journées nationales de l’agriculture (JNA).

Créé en 2021, l’événement est de retour vendredi 16, samedi 17 et dimanche 18 juin à travers toute la France. L’objectif de ces journées est “d’éveiller les consciences et d’informer les Français sur tout ce que leur apporte l’agriculture au quotidien : productions diversifiées, excellence alimentaire, dynamisme des emplois et souveraineté alimentaire”, avance le communiqué de presse.

Pour l’occasion, de nombreuses animations sont programmées à travers la France :

  • visites de fermes
  • ateliers pédagogiques de sensibilisation à l’environnement
  • dégustations des produits de la ferme
  • tables rondes sur le thème des enjeux de l’agriculture
  • ouvertures de magasins, d’entreprises.

Découvrir les métiers du monde agricole

Cette année, l’événement est basé sur le thème des métiers. Des écoles, des fermes pédagogiques mais aussi des caravanes-métiers proposeront des temps de rencontres et d’échanges avec le grand public pour faire découvrir la diversité et l’attractivité des formations agricoles.

L’ambition de ces rendez-vous est de permettre aux visiteurs de découvrir la centaine de métiers différents liés au monde agricole avec l’espoir de susciter des vocations.

Car la France va prochainement faire face à un phénomène qui pourrait bousculer la société. Près de 196 000 chefs d’exploitations, soit plus de la moitié d’entre eux, pourraient prendre leur retraite d’ici 2030.

Cette diminution démographique du monde agricole va de pair avec “une recomposition des métiers”, soulignent les organisateurs de JNA.

“Il est devenu urgent et indispensable de penser l’agriculture sous le jour de l’adaptation des métiers et des nouvelles voies professionnelles qui assureront la viabilité, la compétitivité et l’excellence du secteur.”

Les JNA sont donc l’occasion idéale pour montrer aux citoyens la diversité des professions et les hybridations qui s’opèrent actuellement pour préparer l’avenir.

Un sujet que le parrain de cette troisième édition maîtrise bien puisqu’il s’agit de François Purseigle.

Ce sociologue et membre de l’Académie d’agriculture de France travaille sur les innovations organisationnelles et les transformations du travail dans les entreprises agricoles.

Plus de la moitié des chefs d’exploitation pourraient prendre leur retraite d’ici 2030.

“De la même façon que nous avons assisté durant les années 1960 à une puissante transformation de l’agriculture que Michel Debatisse avait qualifiée de “révolution silencieuse” ne sommes-nous pas en train de vivre une nouvelle révolution impensée que nous pourrions qualifier cette fois-ci d’indicible ?”, écrivait-il dans son livre paru en 2022, Une agriculture sans agriculteurs. La révolution indicible.

À Lille, par exemple, les étudiants européens et leurs professeurs de l’école d’ingénieurs Junia mènent, depuis plusieurs mois, un travail consistant à analyser l’état actuel de l’agriculture dans sept pays et à imaginer un cursus de formation répondant aux nouveaux enjeux de l’agriculture en faisant un focus sur l’utilisation des technologies du numérique, sur l’agroécologie, le changement climatique et la durabilité en agriculture.

À l’occasion des JNA, vendredi 16 juin de 13 h 30 à 17 h 30, ils proposent un atelier de réflexion collective (en anglais) pour imaginer ensemble la Ferme du Futur.

La Communauté urbaine d’Arras (CUA) profite, elle, de cet événement pour lancer son projet alimentaire territorial (PAT).

L’objectif de ces PAT est de “relocaliser l’agriculture et l’alimentation dans les territoires en soutenant l’installation d’agriculteurs, les circuits courts ou les produits locaux dans les cantines”, souligne le ministère de l’Agriculture.

Alors qu’une première phase de travail avait pour objectif d’informer les partenaires du territoire de la CUA sur les enjeux du PAT et qu’une seconde a permis l’élaboration d’un diagnostic de territoire, une matinée d’échanges et de travail est organisée vendredi 16 juin de 9 h 30 à 12 h à la Citadelle (allée du bastion de la reine à Arras) pour connaître les premiers éléments du diagnostic et de définir les orientations stratégiques du PAT de la CUA.

Le programme dans le Nord-Pas de Calais

Voici une liste, non exhaustive, des événements programmés dans le Nord-Pas de Calais, dans le cadre des JNA.

Ramecourt (62) . Le carré de Ramecourt, site d’expérimentation en agroforesterie, se visitera. L’occasion de découvrir ce mode d’exploitation qui consiste à associer des espèces pérennes et une production agricole végétale. Vendredi 16 juin de 14 h à 17 h, au 458 rue Charles Chopin.

Lille (59) . Une visite de la ferme urbaine est proposée. Cette dernière s’inscrit dans le cadre du renouveau du quartier. Elle a été créée en parallèle d’une activité traiteur, d’un incubateur, d’une cuisine commune à vocation pédagogique et d’une halle gourmande. L’ambition est d’optimiser les productions agricoles sur cette ferme en ville et d’en faire un modèle d’optimisation. Vendredi 16 juin 2023 de 14 h à 17 h 30.

Boeschepe (59) . L’élevage Gombert ouvre ses portes pour faire découvrir son univers, du veau au bœuf, de l’étable à la prairie. Samedi 17 juin de 14 h à 17 h au 121 rue de la Roume.

Quesnoy-sur-Deûle (59) . Christine Delécluse accueillera les visiteurs dans sa ferme baptisée Mohair du Val de Deûle. Le public pourra aller à la rencontre de ses chèvres angora. Samedi 17 juin à partir de 14 h. Infos sur www.mohair-du-val-de-deule.fr.

Roncq (59) . La ferme du Vinage ouvre sa guinguette. Au programme : ambiance musicale, activités pour les enfants, cueillette et petit marché de créateurs. Samedi 17 juin de 10 h à 23 h, Carrière Madame Deflandre.

Hucqueliers (62) . Agriculteurs et associations organisent la fête du canton d’Hucqueliers. Au programme : braderie, concours agricole de vaches laitières holstein et de chevaux boulonnais, démonstrations de tonte de moutons, expositions de matériel agricole neuf, défilé d’ancien tracteur (14 h 30) ou encore concert. Dimanche 18 juin de 8 h 30 à 22 h.

Retrouvez le programme complet sur journeesagriculture.fr

Hélène Graffeuille

Lire aussi : Sorties : Six “fermes en fête” ouvertes au public

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Numéro 368 : 7 juin 2024

Terres en fête. Dans les pas des champions du Savoir vert
Terres en fête, c'est l'occasion pour le grand public de découvrir un monde parfois trèèèèès inconnu. Des dizaine [...]
Lire la suite ...

Terres en fête : 85 000 visiteurs, 550 exposants et des organisateurs contents
Terres en fête s'est déroulé du vendredi 7 au dimanche 9 juin à Tilloy-lès-Mofflaines. 85 000 visiteurs ont arpen [...]
Lire la suite ...

Flandre : Florian Djebouri a transformé sa passion pour les chiens en métier
Sur Terres en fête, Florian Djebouri faisait des démonstrations de chiens de troupeau. L'occasion de rencontrer ce tou [...]
Lire la suite ...

Élections européennes et dissolution : avec quelles conséquences ?
Quelles conséquences sur le monde agricole vont avoir les élections européennes et la dissolution de l'Assemblée nat [...]
Lire la suite ...

« Il n’y a pas d’ambiguïté, notre objectif est de produire »
Pour Agnès Pannier-Runacher, « si on nie le dérèglement climatique - comme le fait l'extrême-droite - on tue l'agr [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires