Votre météo par ville

Avelin : On a testé pour vous le labyrinthe géant de maïs

11-08-2022

Actualité

Les sorties

Quelques kilomètres de sentiers tracés entre les pieds de maïs jonchés d’épreuves et un objectif : en sortir (plus ou moins) rapidement. C’est le concept des labyrinthes géants qui fleurissent l’été, pour le plus grand plaisir des petits et grands aventuriers.

Un parcours de cinq km est tracé à travers la parcelle de maïs et plusieurs étapes aident à trouver la sortie. © L. T.

Si vous vous perdez, il suffit de crier, rassure l’un des animateurs alors qu’il finit de transmettre ses consignes. On ne viendra pas vous chercher, mais ça nous fait toujours bien rire !” Le ton est donné. Il est 15 h 30. La troupe s’élance.

Les huit enfants de 5 à 8 ans et leurs accompagnatrices sont prêts à en démordre. En ce samedi de fin juillet, le labyrinthe de maïs implanté à Avelin (59), dans la métropole lilloise, est bondé. “Ce que l’on peut dire c’est que la fréquentation est très bonne et que les gens sont contents“, résume Pop corn, franchise spécialisée dans l’installation de ces labyrinthes.

Arrachage à la binette

C’est la première fois que Marie-Anne Hemelsdael, éleveuse laitière à la ferme des Anneaux, met sa parcelle de cinq hectares de maïs à disposition pour cette activité saisonnière. Mi-juin, l’équipe de Pop-corn est venue tracer les cinq kilomètres de sentiers. “Les pieds étaient hauts d’environ 40 centimètres, se souvient Alexandre Siebert, l’un des sept employés de la franchise à Avelin. On les a arrachés à la main et à la binette. C’était cinq jours intenses !

Aujourd’hui, les maïs dépassent les deux mètres. Notre groupe a choisi le parcours “jeux de bois”. Six étapes avec des jeux flamands semés tout au long des sentiers. “Il y a aussi l’option “jeu de piste” pour les plus de 7 ans avec des énigmes sur la pierre philosophale, ajoute Alexandre Siebert. Les parcours durent en moyenne 1 h 30.”

La fine équipe tourne un peu en rond, revient sur ses pas régulièrement, reste groupée. Les uns trouvent des repères parmi les épis de maïs, les autres sont bel et bien perdus.

Pause glacée au maïs

Après trois étapes, le chemin revient au point de départ. L’occasion d’une pause sucrée. “Ce qui est intéressant c’est que l’on place nos produits en vente, remarque Marie-Anne Hemelsdael. Plutôt que des produits industriels, les clients privilégient l’artisanal.

L’agricultrice propose ses gaufres fourrées à la vergeoise, mais aussi ses glaces fermières en pot individuel à la dégustation. Vanille, fraise, spéculoos, café, chocolat, fraise et… pop-corn. “On a travaillé sur la glace au maïs, indique Marie-Anne Hemelsdael. Je trouvais que c’était assez fade, cela a le même goût que le maïs dans l’assiette. On a donc testé au pop-corn : on retrouve ce côté caramélisé, c’est beaucoup plus sympa.” Rassasié, le groupe repart pour les dernières épreuves.

Nature et divertissement

Depuis son ouverture le 4 juillet, le labyrinthe accueille des particuliers, des familles, des centres de loisirs, des instituts médicaux, des collègues en équipes. “Cela permet de faire une activité de plein air qui mélange nature et divertissement“, remarque Alexandre Siebert.

Le concept est né en 2009 en Bretagne et a depuis conquis la France entière. Pop corn compte une trentaine de franchisés, dont deux dans le Nord et le Pas-de-Calais. Si le pic d’activité est en juillet-août, l’activité se prolonge jusqu’à la récolte. “Nous sommes indemnisés sur la perte de récolte, précise Marie-Anne Hemelsdael, et selon les barèmes de Pop-corn.” La franchise estime entre 20 et 25 % la surface utilisée pour le labyrinthe. “Avec la météo sèche, on avait prévu cette année du maïs ensilage. Vu la date de récolte, ce sera plutôt du maïs grain, remarque l’agricultrice. L’an prochain, on anticipera avec du maïs grain.” Marie-Anne Hemelsdael peut aussi compter sur une fréquentation “légèrement en hausse” de son point de vente, à quelques pas du parking où se garent les clients du labyrinthe.

Concombre ou courgette

La troupe s’engage dans la dernière épreuve : un mini-labyrinthe dans le labyrinthe. La mission : trouver les panneaux, reconnaître les légumes qui y figurent et les compter. “Concombre ? Raté, c’est une courgette.

Pour sortir du labyrinthe, il ne reste qu’à ouvrir la porte à code à l’aide des indices semés parmi les légumes. “Combien de petits pois déjà ?” La porte s’ouvre. Le groupe est libre. Poussiéreux, fatigué, mais libre. Il est 18 h.

Louise Tesse

Lire aussi : Événements : des feux d’artifices pour le week-end du 15 août

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Terres en fête : on a testé… être membre d’un jury de produits laitiers
Un concours de produits laitiers fermiers est organisé à chaque édition de Terres en fête. Cette année, la rédacti [...]
Lire la suite ...

Le potager exemplaire du lycée Louis-Pasteur de Lille
Depuis plusieurs années, les adhérents du club Nature et culture du lycée Louis-Pasteur de Lille travaillent et entre [...]
Lire la suite ...

Bonne fête à toutes les mares !
Du 1e au 9 juin, dans le cadre de la fête des mares, plusieurs évènements sont organisés dans le Nord et le Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Recyclage : Bons élèves les agriculteurs ?
Films plastiques, ficelles, bidons vides, big-bags, produits hors d'usage, ferrailles, huiles usagées, déchets de soin [...]
Lire la suite ...

La nature colorée du Jardin des Lianes
Du 31 mai au 2 juin, les Rendez-vous aux jardins proposent à tous de visiter les jardins et parcs du Nord et Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Lait prairies du Boulonnais : Les secrets d’un fromage blanc médaillé
Créée en 2014, la coopérative Lait prairies du Boulonnais ne cesse d'étendre sa gamme de desserts laitiers. Du yaour [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires