Votre météo par ville

La verdoyante Boubers-sur-Canche

24-08-2023

Actualité

Les sorties

Village quatre fleurs, fleur d’or 2015, prix spécial de la diversité en 2021, mais aussi village patrimoine… Boubers-sur-Canche, dans le Pas-de-Calais, collectionne les labels. Visite au cœur de ce petit village de 600 âmes où fleurs, plantes et arbres sont reines et rois.

Boubers-sur-Canche, garé près du restaurant La Crémaillère et face à l’église Saint-Léger, un couple se prépare. Les vélos sont sortis de la voiture, les retraités ajustent les cuissards et vérifient le contenu de leurs sacoches… « On a habité ici il y a une trentaine d’années, expliquent-ils, en chœur. On aime toujours le village, alors on continue de venir se balader ici. Et puis on a encore des amis pas loin ! »

L’anecdote est parlante car Boubers-sur-Canche, 600 âmes, est de ces petits villages où il fait bon vivre. D’ailleurs, les rares habitants croisés en ce début août valident l’affirmation. De quoi rendre heureux Jean-Marie Tinchon, le maire : « Je veux que les gens qui vivent ici se disent que leur village est beau, qu’il est agréable à vivre. Qu’ils soient heureux d’en parler ! »

Le Bizarretum, derrière la mairie, est l’occasion de découvrir « des arbres et arbustes aux branches sinueuses, aux feuilles chiffonnées ou à la floraison curieuse »

Un îlot de fleurs, de plantes et d’arbustes

Situé à une dizaine de minutes de route de Frévent, le village a du charme. C’est un îlot de fleurs et de plantes. Ici, on a su très vite prendre soin de ses espaces verts et de son patrimoine (lire l’encadré). On n’y trouve plus de schiste rouge le long des routes et on a redonné la parole aux herbes, parfois aux mauvaises, mais qu’importe. « Les gens ont redécouvert des choses », sourit Emmanuel Loncle, responsable des espaces verts. Ce dernier travaille avec son équipe et Jean-Marie Tinchon à donner une belle image du village. Il nous fait la visite en commençant par le Bizarretum, à côté de la mairie et de la salle des fêtes.

En autodidacte des plantes, Emmanuel Loncle a créé un petit espace où chacun peut découvrir des espèces originales. Un lieu qui donne le ton. À quelques dizaines de mètres, les espaces verts qui enlacent l’église Saint-Léger regorgent également de plantes, fleurs et arbustes. Le monument aux morts, lui, a été entièrement refait il y a quelques années, alors que l’église est accessible librement toute la journée.

Le monument aux morts a été rénové ces dernières années, en partie grâce à la labellisation village patrimoine selon Jean-Marie Tinchon, maire depuis 2014

La cité Magenta, souvenir du passé devenu jardin public

Un chemin enherbé mène ensuite au château et son imposant portail d’entrée. Aujourd’hui en restauration, une partie du château a pendant longtemps été occupée par des usines de filature. Le village en garde le souvenir au niveau de la cité Magenta que l’on rejoint en traversant un petit pont à l’endroit où se situait alors l’écluse. Aménagé il y a quelques années, le jardin public de la cité Magenta est un petit espace où il est possible de se prélasser le long de la Canche, équipée au passage de passes à poissons. Peu animé en ce début du mois d’août, il l’est assurément plus le reste de l’année, l’école étant située à quelques mètres de là.

Nous terminons d’ailleurs la visite en traversant le village par un petit chemin fermé aux voitures et emprunté chaque jour par les écoliers… Ici et là, la commune a d’ailleurs racheté des espaces verts pour éviter la construction de bâtiments. On y trouve même des jardins partagés. De quoi nous donner, à nous aussi, l’envie de revenir ! 

Le jardin public de la cité Magenta longe la Canche, dans laquelle des passes à poissons ont été créées. Les logements ont accueilli dans le passé les ouvriers des anciennes usines de filature. © K. S

Fleurissement, patrimoine, réseau des églises ouvertes… un village de labels !

Boubers-sur-Canche est une ville de labels. Le village a été l’un des premiers villages fleuris de France en 1959. Un atout touristique indéniable qui fait la force de la commune qui, depuis cette date, a su faire évoluer son fleurissement et ses pratiques avec le temps. Aujourd’hui, la commune est l’une des rares dans les Hauts-de-France à être distinguée par quatre fleurs, après avoir été fleur d’or en 2015, « le graal » selon Jean-Marie Tinchon.

Boubers-sur-Canche est également labellisé village patrimoine et de nombreux panneaux informent les visiteurs dans le village. De même, l’église Saint-Léger fait partie du réseau églises ouvertes… Autant d’attraits qui profitent aux touristes mais aussi au village et à ses commerces comme le restaurant La Crémaillère ou le camping Le petit Saint Jean. Le village enregistre également 12 associations, ainsi que quelques commerces dont une petite épicerie, le fleuriste La Ferme fleurie et la très réputée pépinière Jean-Pierre Hennebelle, qui n’est pas pour rien dans la réussite du village…

Kévin Saroul

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Marc Dufumier : « L’agroécologie est avant tout un concept scientifique »
Celui qui était un productiviste convaincu prône un changement urgent des pratiques agricoles, s'appuyant sur l'agroé [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels sont les programmes ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez en huit point [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour la sécurité intérieure ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour l’immigration ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour le logement ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour l’agriculture ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires