Votre météo par ville

Technologie : Thierry lance le AirBnB de l’agriculture

05-09-2022

Actualité

Bien dans ses bottes

Précurseur sur YouTube, Thierry Bailliet, 50 ans, est convaincu qu’il est temps de reconnecter le grand public au monde agricole. Pour y parvenir, l’agriculteur de Loos-en-Gohelle prépare le lancement de l’application Dans les bottes pour 2023.

Thierry Baillet, agriculteur à Loos-en-Gohelle et YouTubeur depuis 2013, va lancer son application Dans les bottes. © Thierry Baillet

Micro en serre-tête, arrière-plan flouté… Thierry Bailliet est aussi à l’aise en visio que sur un tracteur.

Pas étonnant pour cet agriculteur de Loos-en-Gohelle (62) qui compte pas moins de 100 000 abonnés sur YouTube ! Très actif sur les réseaux sociaux, le quinquagénaire s’apprête à lancer Dans les bottes, une application pour reconnecter le public aux agriculteurs.

Immersion à la « vis ma vie »

Le concept est bouclé, la cagnotte est ouverte… Dans quelques semaines, il faudra tester le modèle. À quoi va ressembler Dans les bottes ? « C’est une sorte de AirBnB de l’agriculture  », formule le porteur de projet qui s’amuse à tenter aussi la comparaison avec Meetic et Tinder.

L’application proposera au grand public de réserver une visite chez un exploitant, partout en France. Traite des vaches, tour en tracteur, visite de ferme, cueillette… Une immersion à la « vis ma vie » possible grâce à un système de réservation. « D’un côté, on a parfois des agriculteurs qui ne veulent pas communiquer et de l’autre, un public qui ne comprend pas leur pratique, analyse Thierry Baillet. Lors de visites dans notre exploitation, on nous pose des questions déroutantes sur des points qui nous paraissent évidents, mais qui ne le sont pas pour le public. Avec l’appli, l’agriculteur indiquera qu’il est dispo tel jour de 10 h à 12h pour accueillir des visiteurs dans son exploitation. On pourra réserver une ferme comme on réserve une chambre. » Dans les bottes, ce sera aussi une carte pour les familles qui désirent découvrir le monde rural près de leur lieu de vacances.

Des dizaines de milliers de vues sur YouTube

Thierry et la pédagogie, c’est une histoire qui a commencé en 2013, lorsqu’il poste sa première vidéo sur sa chaîne YouTube, Agriculteur d’aujourd’hui. Son credo : « l’agriculture mérite d’être expliquée ». Semis de blé, désherbage colza, moisson d’orge, plantation des pommes de terre… ses vidéos cumulent des dizaines de milliers de vues.

Désormais, Thierry consacre la moitié de la semaine à sa ferme et l’autre moitié à sa communication en ligne. « Je fais 35 h des deux côtés !  », lance-t-il. Rien que pour le mois d’août, ses vidéos ont enregistré plus de 400 000 vues, soit 48 000 h de visionnage. Des scores qui lui permettent d’être rémunéré par YouTube grâce à la publicité. Et qui lui offrent une notoriété dans les salons professionnels. « Quand je visite un salon, mon fils préfère faire son tour de son côté pour être tranquille ! »

Toutefois, l’agriculteur a conscience que les réseaux sociaux ne font pas tout. « C’est clair qu’on a bien plus d’échanges avec les gens sur le terrain. » C’est la raison pour laquelle Thierry veut encourager le public à mettre les pieds dans les fermes. Objectif : produire une première version de son application pour le Salon de l’agriculture (25 février – 5 mars 2023).

« Les agriculteurs qui vont l’utiliser dans un premier temps seront peut-être ceux qui font de la vente directe. » En cas de succès, Thierry pourrait être tenté de développer son appli dans le monde para-agricole. « J’aimerais bien que des personnes de la grande distribution viennent voir comment ça se passe dans nos champs ! » Ne reste plus qu’à booker la date…  

Nicolas De Ruyffelaere

Lire aussi : La foire d’Hazebrouck se prépare

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Sécheresse : fin des mesures de restriction dans le Pas-de-Calais
Compte tenu des pluies parfois importantes de ces dernières semaines, le préfet du Pas-de-Calais a décidé de lever t [...]
Lire la suite ...

Numéro 290 : 25 novembre 2022

Sapins : Une saison qui se joue en un mois
C'est officiel : la saison des fêtes a commencé. Après les cadeaux, il est temps de penser au menu et au sapin. À l [...]
Lire la suite ...

Porcs : Une période compliquée dans les Hauts-de-France
L'Union régionale des groupements de producteurs de porcs et Interporc Nord-Picardie ont tenu leur assemblée général [...]
Lire la suite ...

Comment imaginer l’élevage porcin de demain ?
L’assemblée générale de l’Union régionale des groupements de producteurs de porcs et Interporc Nord-Pica [...]
Lire la suite ...

Betteraves : On attend du soleil et du vent
Après le soleil, la pluie est aujourd'hui le problème. Dans les temps pour le moment, la récolte de betteraves dans l [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires