Votre météo par ville

Aymeric Hubo, brasseur : “2020 est une année dans les choux”

13-05-2020

Actualité

C’est tout frais

Pour Aymeric Hubo, brasseur à la brasserie Bois de la chapelle à Torcy (62), le printemps devait être synonyme de la reprise de l’activité. Mais le destin en a voulu autrement.

Aymeric Hubo a tiré son épingle du jeu grâce aux commandes réalisées via le drive fermier du Montreuillois. © Brasserie Bois de la chapelle

Aymeric Hubo est brasseur à Torcy (62). La brasserie du Bois de la chapelle n’est pas bien vieille, ni très grande. En 2019, il a vendu 60 hectolitres de bière. C’était un record pour une deuxième année d’existence. Il comptait bien le dépasser au cours de ce printemps mais le Covid-19 a vu les choses autrement. « Je vends ma production de bières principalement en vente directe, explique le brasseur. Je vends périodiquement à une vingtaine d’épiceries fines à proximité. Avec les cavistes fermés, je n’ai pas pu écouler mes bières. »

Le drive pour vendre tout de même

Ce qui a sauvé Aymeric Hubo, c’est le drive fermier auquel il est adhérent. Également agriculteur, il fait partie de ce groupe de producteurs. Avec le confinement, au niveau de ce drive, la quantité de commandes a augmenté de 80 à 350 paniers par semaine.

Ce ne fut toutefois pas le cas pour la bière. « Pour la consommation de bière, je n’ai pas vu d’évolution, constate le brasseur. Les ventes que je n’ai pas effectuées via mes circuits de distribution habituels ne se sont pas reportées sur les commandes de drive. Il y a quelques personnes qui sont toujours amatrices d’une bouteille de bière pour le week end mais cette consommation reste anecdotique. » Le drive lui a toutefois évité de ne rien vendre du tout.

Aymeric Hubo a subi de plein fouet les fermetures des épiceries fines. © Brasserie Bois de la chapelle

De plus, le déconfinement ne s’annonce pas tout rose. « Je reste morose, indique Aymeric Hubo. Tous les évènements tels que les foires ou les fêtes de village sont annulés. Ces rassemblements me permettaient de vendre une partie de ma production. Dans ces cas, je peux vendre ma bière au niveau de la restauration ou même sur un stand. » Sans ces rassemblements qui apportent beaucoup de chiffre d’affaires, la période estivale s’annonce mal. « Pour cette année, je suis dans les choux » conclue-t-il.

Un lâcher prise permis par sa seconde activité : l’agriculture. Si la brasserie a été un peu délaissée par ce jeune agriculteur, c’est aussi parce qu’il se concentre sur son activité agricole, d’élevage notamment, et la reprise de la ferme familiale. Comme le dit si bien Aymeric Hubo, « rien ne sert d’user le soleil ». Les Français ne sont pas à la fête, il faut attendre la reprise des festivités qui réamorceraient la pompe.

Lucie Debuire

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Marc Dufumier : « L’agroécologie est avant tout un concept scientifique »
Celui qui était un productiviste convaincu prône un changement urgent des pratiques agricoles, s'appuyant sur l'agroé [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels sont les programmes ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez en huit point [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour la sécurité intérieure ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour l’immigration ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour le logement ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour l’agriculture ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires