Votre météo par ville

Collectivités : Investissez dans votre eau

12-05-2023

Actualité

C’est tout frais

La Banque des territoires et l’agence de l’eau Artois-Picardie ont renouvelé leur partenariat pour faciliter le financement des projets eau dans la région.

Le directeur de l’Agence de l’eau Artois-Picardie Thierry Vatin (à g.), et Anthony Barbier directeur régional adjoint de la Banque des Territoires, ont renouvellé leur partenariat visant à faciliter le financement des projets eau © J. D. P.

 « La Banque des territoires traite un sujet eau tous les jours depuis six mois. Les enveloppes existent mais elles ne sont pas assez utilisées.  » Anthony Barbier, directeur régional adjoint Hauts-de-France de la Banque des territoires (Caisse des dépôts), pose l’enjeu du renouvellement de la convention, ce 3 mai, entre son établissement et l’agence de l’eau Artois-Picardie, réaffirmation du partenariat mais aussi vitrine des solutions à disposition des collectivités, syndicats et établissements publics de coopération intercommunale (EPCI).

Les deux interlocuteurs s’associent pour faciliter le financement de projets liés à l’eau dans un contexte climatique qu’on connaît dans une région où « la qualité de la ressource demeure globalement médiocre, comme celle des réseaux, qui conduit à perdre un litre sur cinq au cours de son acheminement », s’accordent les deux parties qui précisent : « Pourtant dans ce contexte d’urgence à agir, la conjoncture économique, plus difficile pour les finances locales, pourrait risquer de ralentir ou de différer les investissements publics nécessaires.  »

Ouvrir le robinet finances

C’est là qu’interviennent la Banque des territoires en première intention et, dans les cas extrêmes, l’agence de l’eau.

La Banque des territoires, par nature, est prête à prêter. Des « aqua-prêts  », sur le très long terme (60 ans) qui doivent permettre aux collectivités d’absorber en douceur le poids financier réel mais nécessaire de l’entretien ou de la rénovation des réseaux en particulier.

Pour comprendre l’enjeu, il faut rappeler que la durée de vie d’un réseau est de 60 à 70 ans, en moyenne. « Or, le rythme des investissements de maintenance dans les Hauts-de-France est insuffisant et pourrait devoir conduire à prolonger jusqu’à plus de 200 ans leur usage  », selon un rapport du conseil économique, social et environnemental régional (Ceser) intitulé « Vers une grande politique de l’eau en Hauts-de-France ».

Ces prêts ont représenté 56 millions d’euros sur la période 2018-2022 pour financer équipements et réseaux de la région.

Pour info, au niveau national, ce sont plus de 800 millions d’euros qui ont été distribués pour 550 projets sur les 2 milliards disponibles. Comme pour l’eau qui fuit, un gâchis de ressource dommageable.

« Un coût caché en l’absence d’entretien »

La reconduction de la convention lance une nouvelle phase, jusqu’en 2024, et ouvre une nouvelle enveloppe de 2 milliards d’euros « en vue de soutenir les projets d’infrastructures d’alimentation en eau potable, d’assainissement et de gestion des eaux usées et de gestion des eaux pluviales  ».

En outre, la Banque des territoires a identifié en région deux territoires à enjeux particuliers « qui pourront aussi bénéficier d’appui en ingénierie “amont” de la Banque des territoires pour leur permettre d’accélérer leurs engagements » :

  • le bassin minier (dans le cadre de l’Engagement pour le renouveau du bassin minier)
  • l’Avesnois (au titre du Pacte pour la Sambre, Avesnois, Thiérache)

Plus globalement, la Banque des territoires se dit prête à accompagner la prise de décision, en accompagnant aussi les stratégies sur le cycle de l’eau, la désartificialisation, le stockage, le traitement ou encore la réutilisation. « Et pourquoi pas nous pencher, dans une région comme la nôtre, sur des sujets comme l’utilisation de l’eau industrielle ? »

Les territoires sont plus ou moins solides pour porter ces investissements qui, reconnaît le responsable de la Banque des territoires, «  ne sont pas les plus nobles, les plus faciles à vendre à la population mais qui recèlent un coût caché en l’absence d’entretien  ».

Pour sa part, l’agence de l’Eau « est aussi là pour accompagner les quelques communes sur les situations les plus compliquées. Certaines d’entre elles ont un taux de fuite de 70 % », pose Thierry Vatin.

Le directeur de l’agence de l’eau Artois-Picardie évoque un fonds national de 500 millions d’euros qui doit permettre « une part de subvention quand ce sera le plus utile, s’il y a des points noirs en termes de fuites, des sujets d’épuration très difficiles ou en soutien d’interconnexion » et de conclure : « Il faut s’engager sur une politique patrimoniale à long terme. » 

Justine Demade Pellorce

Lire aussi : Débat : L’eau fait couler beaucoup d’encre

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Concours : Mélodie Lehoucq, jeune championne de dessert
À 18 ans, Mélodie Lehoucq a terminé 5 du championnat de France du dessert catégorie juniors. La championne régional [...]
Lire la suite ...

Plan Bio : Rencontre entre acteurs des territoires
Organisée par la région Hauts-de-France et la Draaf, une rencontre des territoires bio s'est tenue le mardi 21 mai dan [...]
Lire la suite ...

Sélection : Le Boulonnais comme passion
Marie-Laure et Jean-Pierre Longueval élèvent et sélectionnent des moutons du Boulonnais depuis un peu plus d'une déc [...]
Lire la suite ...

Portrait : Julien Tourtelot, le footballeur maraîcher
À 27 ans, Julien Tourtelot porte plusieurs maillots. Celui de footballeur à l'US Vimy en Nationale 3, la sixième divi [...]
Lire la suite ...

Portrait : Gregory Nocqs, agriculteur traileur
Agriculteur installé à Thiant, près de Valenciennes, Gregory Nocqs est un passionné de trail qui court pour le plais [...]
Lire la suite ...

Événement : à Tilloy-lès-Mofflaines, Terres en fête se prépare
Terres en fête débute vendredi prochain mais, depuis plusieurs semaines déjà, organisateurs et entreprises prestatai [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires