Votre météo par ville

Dans le Pas-de-Calais, des aides disponibles en faveur du bien-être animal et de la biosécurité

23-12-2020

Actualité

C’est tout frais

La préfecture du Pas-de-Calais met en avant le pacte biosécurité-bien-être animal en élevage, lancé par le gouvernement. Des fonds peuvent être mobilisés par les éleveurs en faveurs de certains critères.

Le pacte biosécurité-bien-être animal intervient dans un contexte de vigilance sanitaire accrue dans les élevages, notamment ceux accueillant des volailles avec la présence de la grippe aviaire sur le territoire français.  ©DR

Créer par le gouvernement dans le cadre du Plan de relance, le pacte biosécurité-bien-être animal en élevage vise à soutenir les éleveurs dans l’adaptation de leur exploitation aux règles de protection et bien-être animal, conformément à la loi Égalim, et à la biosécurité.

Deux mesures de soutien

Ce dispositif a pour objectifs de « renforcer la compétitivité des élevages tout en répondant aux exigences d’hygiène alimentaire. D’investir dans la biosécurité pour réduire l’exposition aux crises sanitaires de demain en garantissant la prévention des maladies animales. D’accompagner les éleveurs et les entreprises dans les investissements à venir. Et de préserver l’emploi dans les territoires« , fait part la préfecture du Pas-de-Calais dans un communiqué du 18 décembre 2020.

Pour ce faire, deux mesures sont mises en œuvre. La première vise à soutenir les investissements matériels et immatériels pour la biosécurité et le bien-être animal. La deuxième est de renforcer la formation des éleveurs à la prévention des maladies et au bien-être animal.

Aides mobilisables

La dotation financière totale du dispositif est plafonnée à 100 millions d’euros. Elle est mobilisable à travers le Plan de développement rural (PDR) départemental et les plans de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles (PCAE).

Cette dotation « permettra d’effectuer des investissements matériels, d’obtenir des prestations d’ingénierie ou de suivre des formations spécifiques, souligne la préfecture. Les investissements en biosécurité s’effectueront sur la base d’un autodiagnostic préalable. » Le respect du bien-être animal ou le résultat des derniers contrôles officiels seront pris en compte. Pour rappel, seuls les élevages conformes pourront bénéficier de l’aide PCAE.


La préfecture du Pas-de-Calais dit suivre la mise en œuvre de ce dispositif. L’instruction des dossiers sera conduite début 2021 par la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM). La sélection des dossiers et l’attribution des subventions seront suivies par la Région.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Numéro 281: 23 septembre 2022

César Losfeld au service de la raclette
Reprise en 2018 par l'entreprise d'affinage roubaisienne César Losfeld, la Fromagerie des régions, à Maroilles, produ [...]
Lire la suite ...

Bio. Elle joue la débrouille pour assurer son avenir
Agnès Kindt est frappée de plein fouet par la crise qui touche l'agriculture biologique. La maraîchère à Houplines [...]
Lire la suite ...

Euralimentaire. Dans l’antre du marché de gros
Deuxième au national derrière Rungis, le marché de gros Euralimentaire de Lomme ouvre ses grilles aux professionnels [...]
Lire la suite ...

Une nouvelle distillerie au Quesnoy
Partageant le même toit que la brasserie traditionnelle de l'Avesnois, la distillerie artisanale CQFD s'apprête à ouv [...]
Lire la suite ...

De l’usine automobile aux champs de patates
Après avoir été ingénieure automobile, Cécile Fléchel-Lebrun a finalement eu envie de reprendre les rênes de l'ex [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires