Votre météo par ville

Cerf : La saison du brame est ouverte

20-09-2023

Actualité

Articles

C’est la saison des amours pour les cervidés. Une période marquée par le brame du cerf. Un spectacle fascinant à voir en forêt de Mormal. Quelques règles sont cependant à respecter pour ne pas se mettre en danger ou empêcher cette période de reproduction qui ne dure qu’un mois.

Le cerf ne brame que lorsqu’il est en rut, notamment pour se faire remarquer auprès des biches. Une période qui s’étale généralement entre mi-septembre et mi-octobre. © Olivier Tailleux

La saison des amours des cervidés est marquée par le brame du cerf. Un spectacle à découvrir, cependant certaines règles sont à respecter, pour respecter la tranquillité de ces animaux et pour ne pas se mettre en danger.

Le brame du cerf s’apparente un peu au meuglement d’une vache, mais est beaucoup plus puissant puisqu’il peut s’entendre à plusieurs kilomètres à la ronde. Un cri spécifique que le cerf ne pousse que durant la saison des amours. Une sérénade que l’on peut écouter généralement entre mi-septembre et mi-octobre.

C’est sa façon à lui « d’indiquer aux biches qu’il est ouvert aux rencontres, mais aussi de montrer sa puissance à ses congénères mâles », explique Thierry Vandorpe, technicien forestier à l’Office national des forêts (ONF).

Une période aussi plus propice pour les apercevoir : « À ce moment, les cerfs sont plus actifs, les hormones font qu’ils sont davantage en mouvement, ils suivent les biches, on peut donc les voir plus facilement », poursuit le technicien forestier.

Le brame permet aux cerfs de faire savoir aux biches qu’ils sont ouverts aux rencontres.
© Olivier Tailleux

Dans le Nord-Pas-de-Calais, c’est en forêt de Mormal (59) entre Valenciennes et Maubeuge, la seule à abriter une population de cervidés, que ce spectacle peut être entendu. Après la Révolution française, la forêt de Mormal ne comptait plus aucun cervidé, mais l’espèce y a été réintroduite en 1959. Et depuis, la population se porte bien dans ce grand massif forestier de plus de 9 000 hectares. S’il est difficile d’estimer leur nombre, Thierry Vandorpe assure qu’il est « en constante évolution depuis une quinzaine d’années ».

Les gestes de bonne conduite

À cette occasion, les forestiers de l’ONF, l’office du tourisme de l’Avesnois et les bénévoles de l’association de photographes Objectif Mormal proposent plusieurs soirées d’écoute de brame (ndlr : elles affichent toutes complètes pour cette année mais devraient être à nouveau organisées l’an prochain).

Dans le Nord-Pas de Calais, le cerf n’est présent que dans la forêt de Mormal. © Olivier Tailleux

Si l’objectif de ces sorties est d’entendre le brame du cerf, pour les organisateurs c’est aussi l’occasion de communiquer sur les gestes de bonne conduite à adopter afin d’observer (et d’entendre) les cervidés : « Il y a tout un tas de choses à savoir avant de s’aventurer en forêt (ndlr : lire encadré) », souligne Thierry Vandorpe.

D’abord pour ne pas se mettre en danger. « S’ils sont plus facilement visibles, il ne faut pas pour autant s’en approcher de trop près, insiste Olivier Tailleux, photographe à l’association Objectif Mormal qui anime ces soirées, les cerfs sont bousculés par les hormones et peuvent présenter un danger pour l’homme qui viendrait trop au contact, il pourrait vouloir se défendre ou encore le bousculer s’il se trouve sur son chemin. »

Le mot d’ordre est donc de se faire discret pour ne pas se mettre en danger mais également pour laisser les cervidés tranquilles : « Les biches sont en chaleur pendant 12 à 24 heures, si on perturbe cette période, on peut faire rater un accouplement, explique le photographe. Il vaut donc mieux rester à bonne distance, être camouflé et rester à bon vent. »

Pour ne pas perturber cette saison des amours, l’Office national des forêts ferme aussi certaines routes à la circulation. Ainsi, les routes forestières d’Hecq et de Landrecies, ainsi que la portion de la route forestière du pont routier entre le carrefour du Quesne à Maronnes et chêne la guerre sont interdites à la circulation, de 20 h à 6 h du matin, jusqu’au dimanche 10 octobre.

Retrouvez l’interview de Thierry Vandorpe et Olivier Tailleux dans l’émission Planète locale de BFM Grand Lille.

Hélène Graffeuille

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bonne fête à toutes les mares !
Du 1e au 9 juin, dans le cadre de la fête des mares, plusieurs évènements sont organisés dans le Nord et le Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Recyclage : Bons élèves les agriculteurs ?
Films plastiques, ficelles, bidons vides, big-bags, produits hors d'usage, ferrailles, huiles usagées, déchets de soin [...]
Lire la suite ...

La nature colorée du Jardin des Lianes
Du 31 mai au 2 juin, les Rendez-vous aux jardins proposent à tous de visiter les jardins et parcs du Nord et Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Lait prairies du Boulonnais : Les secrets d’un fromage blanc médaillé
Créée en 2014, la coopérative Lait prairies du Boulonnais ne cesse d'étendre sa gamme de desserts laitiers. Du yaour [...]
Lire la suite ...

Adivalor : Objectif 100 % de déchets collectés et recyclés d’ici 2030
Adivalor est l'acteur incontournable en matière de collecte et valorisation des déchets agricoles. L'éco-organisme s' [...]
Lire la suite ...

Numéro 365 : 17 mai 2024

Au cœur des terres

#terresetterritoires