Votre météo par ville

Nord-Pas de Calais : Alerte à la sécheresse sur les cours d’eau

21-07-2022

Actualité

Culture

La Sambre, le delta de l’Aa et de la Scarpe, le Boulonnais, l’Audomarois… la liste des bassins placés en alerte sécheresse dans le Nord-Pas de Calais s’allonge et les restrictions d’utilisation de l’eau refont surface, notamment pour l’irrigation des champs.

Face à la baisse des débits des cours d’eau, des mesures de restriction s’imposent sur l’irrigation. © C. Gloria – Photo d’illustration

Après quatre ans de sécheresse de 2017 à 2020, l’année 2021 a connu un été particulièrement pluvieux, permettant d’éviter une nouvelle année de restriction des usages de l’eau. L’hiver 2021-2022, l’un des plus doux depuis 1947, a été marqué par une pluviométrie tout juste suffisante, permettant une recharge correcte des nappes sur une majeure partie du territoire du Nord-Pas de Calais.

Mais depuis le mois de mars, la météo s’est montrée très clémente, avec des températures supérieures à la moyenne, un ensoleillement très marqué et une pluviométrie faible.

Tous les ingrédients ont été réunis sur la durée pour assécher les sols et baisser les débits des cours d’eau. Face à cette situation, plusieurs bassins ont été placés ces derniers jours en alerte sécheresse.

Des restrictions pour tous les utilisateurs

C’est le cas dans le Nord des bassins de la Sambre, du delta de l’Aa et de la Scarpe aval, placés en alerte.

L’Yser a, elle, était placée en alerte renforcée, ce qui induit des restrictions pour des usages de l’eau pour tous les acteurs, y compris les industriels et les agriculteurs.

L’arrosage des pelouses, des espaces verts ou des terrains de sport est interdit de 9 h à 19 h en alerte et de 8 h à 20 h en alerte renforcée, le remplissage des piscines privées et des plans d’eau est restreint et le lavage des voitures est interdit en dehors des centres spécialisés. Les industriels, notamment à la tête d’installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) soumises à autorisation, voient leur autorisation de prélèvement dans le réseau d’eau potable réduite de 10 %. Des restrictions d’irrigation sont mises en place pour les agriculteurs.

Le reste du département du Nord demeure en vigilance. « Afin d’anticiper toute dégradation supplémentaire des cours d’eau, tous les usagers sont appelés à diminuer leurs consommations d’eau potable ainsi que leurs prélèvements dans le milieu naturel pour ne pas porter atteinte à la ressource », appelle la préfecture du Nord.

Éviter des mesures plus contraignantes

« L’objectif est de parvenir à une mobilisation individuelle et collective de tous, et plus particulièrement sur les bassins-versants placés en alerte ou en vigilance sécheresse afin d’éviter des mesures plus contraignantes », complète la préfecture du Pas-de-Calais qui a placé les bassins-versants côtiers du Boulonnais, ceux de l’Audomarois et ceux du Delta de l’Aa en situation d’alerte sécheresse. Les bassins-versants de la Lys, de la Marque et de la Deûle restent en état de vigilance.

Les bassins-versants de la Canche, de l’Authie, de la Scarpe amont, de la Sensée et de l’Escaut ne font, pour le moment, l’objet d’aucune mesure, tous les usagers étant néanmoins appelés à économiser l’eau. Les mêmes mesures de restrictions que dans le Nord s’imposent. Pour les agriculteurs, l’irrigation est interdite les samedis et dimanches entre 10 h et 18 h.

Les mesures de restrictions peuvent être amenées à évoluer en fonction de la situation.

Plus de précisions peuvent être obtenues auprès des Directions des territoires et de la mer du Nord ou du Pas-de-Calais

Claire Duhar

Lire aussi : Gestion de l’eau : « Il faut tripler le rythme d’amélioration de l’eau »

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Pévèle : Suite aux orages de grêle, visite sur le terrain pour une demande de reconnaissance ISN
Le 9 juillet, la Pévèle était touchée par la grêle. La DDTM s'est rendue ce 17 juillet sur le terrain pour évalu [...]
Lire la suite ...

Numéro 373 : 12 juillet 2024

Série de l’été : La Lys et sa vallée alluviale (3/9)
Cet été, Terres et Territoires vous emmène à la découverte des milieux naturels du Nord-Pas de Calais avec le Conse [...]
Lire la suite ...

Climat. Antoine Rabain (Geckosphere), apôtre de la neutralité carbone
À 43 ans, Antoine Rabain est à la tête de Geckosphère. Il met son expertise sur le climat au service de ceux qui veu [...]
Lire la suite ...

Agence de l’eau : Isabelle Matykowski nommée directrice générale
Isabelle Matykowski a été nommée directrice de l'Agence de l'eau Artois-Picardie. À l'occasion de sa prise de foncti [...]
Lire la suite ...

À Lorgies, Le Pôle Légumes recense sa biodiversité
Quelles sont les infrastructures agroécologiques les plus bénéfiques à la biodiversité ? La production agricole es [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires