Votre météo par ville

Pollution de l’Escaut : la responsabilité de Tereos engagée

10-12-2020

Actualité

C’est tout frais

Huit mois après le déversement dans l’Escaut d’un bassin de la sucrerie Tereos, le préfet des Hauts-de-France annonce la création d’un comité de pilotage pour évaluer le montant des réparations. Il compte également engager la “responsabilité environnementale” de l’entreprise.

préfet lalande tereos pollution
Le préfet des Hauts-de-France, Michel Lalande, face aux journalistes le 4 décembre 2020 à Lille. ©DR

“Des pollutions, il y en a pas mal. Heureusement, toutes ne se terminent pas comme celle-ci.” “Celle-ci”, c’est la pollution engendrée par la rupture de digue d’un bassin de décantation de la sucrerie Tereos d’Escaudœuvres (59), dans la nuit du 9 au 10 avril, pendant le premier confinement. Vendredi 4 décembre 2020, à la préfecture de Lille, le préfet des Hauts-de-France Michel Lalande l’avoue : “On ne pensait pas que ce serait aussi grave”.

Recolonisation compliquée

“Week-end de Pâques, de nuit, pendant le confinement… Le contexte était un peu particulier”, a concédé le préfet. Il a par ailleurs annoncé le lancement d’expertises dans le but de présenter en juin prochain. But : déterminer la marche à suivre pour restaurer écologiquement le fleuve reliant la France et la Belgique.

Au total, 8 tonnes de poissons ont été retrouvées morts en France, et 4 en Belgique. “Lors de pêches électriques réalisées en octobre, nous avons constaté une perte de 70% de la biomasse piscicole. Et de 40% de la biodiversité de la faune et la flore“, détaille Emilie Ledein, directrice régionale adjointe de l’Office français de la biodiversité (OFB). Et la recolonisation naturelle par des espèces locale ne va pas forcément de soi. “Nous avons par ailleurs observé un développement assez important d’espèces exogènes, comme la gobie à tâches noires. Venue des pays de l’Est, elle a trois cycles de reproduction par an. C’est bien plus que les espèces endogènes.”

Addition salée

Le groupe sucrier Tereos, rappelé à l’ordre deux mois avant l’incident pour l’état d’un autre de ses bassins de décantation, a depuis effectué “des travaux de remise en état et de restauration environnementale”, assure le préfet. Mais la tâche à accomplir pour restaurer les écosystèmes s’annonce vaste : travail sur la qualité des berges avec des pentes douces et végétalisées, création de bras morts propices au foisonnement de la biodiversité, continuité écologique pour permettre aux espèces de se déplacer librement au fil du cours d’eau…

L’addition – dont le montant attendra les expertises pour être déterminé – risque d’être salée pour le groupe sucrier. “Si j’engage une responsabilité environnementale, les contribuables n’ont pas à payer”, assure Michel Lalande.

Lucie De Gusseme

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Numéro 364 : 10 mai 2024

À Coulogne, aquaculture et ouverture
Le lycée agricole de Coulogne accueille près de 500 élèves et apprenants dans l'une de ses formations initiale, cont [...]
Lire la suite ...

L’Atelier Citronnelle ou les fruits et légumes simplement
Dans les locaux de Pom'Cannelle, à Boulogne-sur-Mer, une nouvelle marque a fait son entrée : Atelier Citronnelle. Der [...]
Lire la suite ...

Bien-être animal : investissements gagnants sur tous les plans
Ludovic Bouillet est éleveur à Bousbecque. Depuis son installation en 2006, l'agriculteur a fait, au fil des années, [...]
Lire la suite ...

Européennes 2024 : Les programmes des huit principales listes
22 listes de partis français ont été déposées dans le cadre des élections européennes qui se dérouleront le dima [...]
Lire la suite ...

Christophe Lépine : « Dans la région, nous avons des espaces naturels exceptionnels »
Christophe Lépine, président du Conservatoire d'espaces naturels Hauts-de-France, a deux passions : la nature et la r [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires