Votre météo par ville

Recyclage: vers la décarbonation de la collecte des déchets

30-04-2024

Actualité

Environnement

À peine nommé directeur régional de Veolia Recyclage et Valorisation, Florent Vedel inaugurait avec la Métropole européenne de Lille, mardi 16 avril dernier, la plus grande flotte verte de camions-bennes. L’occasion de faire la tournée des sujets d’actualité de l’entreprise.

Sur la Métropole européenne de Lille, la flotte destinée à la collecte des déchets s’est décarbonée, avec l’acquisition de 10 camions 100 % électriques et 30 véhicules roulant au gaz, en partie vert. © Veolia

Il y a quelques semaines à peine, Florent Vedel n’y connaissait pas grand-chose en recyclage et valorisation des déchets. Son sujet à lui, c’était l’assainissement. Et même après 20 ans, il découvrait encore de nouvelles choses chaque mois. « Là, c’est encore chaque jour », glisse le nouveau directeur régional de Veolia Recyclage et Valorisation des Hauts-de-France. En revanche, le groupe Veolia, il le pratique depuis l’aube de l’an 2000, d’abord en Allemagne puis en France, d’abord en maintenance industrielle puis en assainissement.

2024 marque donc un tournant dans sa carrière, jalonné de découvertes. Découverte d’une région, découverte d’un métier. Coup de chance, les Hauts-de-France sont justement l’une des régions les plus dynamiques en matière de recyclage, annonce l’intéressé.

Des gestes forts pour le territoire

Pour preuve, l’inauguration peu de temps après sa nomination de la plus grande flotte verte de camions-bennes avec la Métropole européenne de Lille (MEL) le 16 avril. Traduisez : 10 camions 100 % électriques et 30 véhicules roulant au gaz, en partie vert. « On s’engage à réduire de près de 50 % nos émissions de GES (gaz à effet de serre) d’ici fin 2024 à travers le choix de ces véhicules », parie Florent Vedel. Cela concerne la collecte des déchets ménagers de la zone nord de la MEL, soit une vingtaine de communes pour 1,5 million de kilomètres parcourus chaque année sur ce lot. « Dans la décarbonation de nos activités, il y a aussi une optimisation des circuits de tournée et une organisation profondément modelée », dit celui qui estime aussi qu’il faut « améliorer la qualité du flux collecté ».

Le déchet, dès qu’on le transporte trop longtemps, perd sa valeur.

Pour cela, Veolia mise sur une start-up, Lixo, qui utilise l’intelligence artificielle afin de piloter des caméras embarquées. Celles-ci captent en temps réel les anomalies dans le flux de déchets et en génèrent un traitement statistique. Les chiffres sont scrutés, quartier par quartier, rue par rue, afin de cibler ensuite des actions de formations et de sensibilisation envers les usagers. « Plus le déchet est trié à la source, plus le flux est simple, plus on décarbone, énonce le directeur. Plus les citoyens sont formés, plus ils font des gestes forts pour leur territoire. »

“Il est essentiel de développer l’attractivité de nos métiers et de changer le regard des nouvelles générations : nous exerçons des métiers d’avenir, innovants, inclusifs, au service de l’humain et de la
planète ! »

Florent Vedel, directeur régional de Veolia Recyclage et Valorisation

Le fléau des poubelles grises pour le recyclage

Responsabiliser les riverains, c’est une chose. S’attaquer à l’un produit qui parasite les flux, c’en est une autre. La coupable, c’est la bonbonne de protoxyde d’azote, détournée de son double usage originel (siphon à chantilly en pâtisserie, gaz hilarant en médecine pédiatrique) « à des fins psycho récréatives », décrit Florent Vedel. Les nouveaux usagers se sont rabattus sur des bonbonnes industrielles qui se retrouvent dans les poubelles grises. Problème : elles font des dégâts considérables dans l’incinérateur. « C’est dangereux pour les opérateurs, priorise le directeur, cela abîme les outils et cela pose des problèmes de maintenance. »

« On les retrouve en quantité industrielle », alarme-t-il. Et même si la situation est plus prégnante dans le sud de la France, la région n’est pas épargnée. D’autant qu’on « considère qu’une sur quinze ou vingt explose. On a une explosion par heure en moyenne. La plupart non néfastes, mais une sur cinquante génère des dégâts. »

Une boucle locale et circulaire

Outre les déchets ménagers, Veolia « offre » ses services aux entreprises pour récupérer leurs déchets et les trier. « La première chaîne de tri automatisée de France est à Amiens », se réjouit le directeur régional qui ambitionne d’automatiser plus encore la chaîne. Ici aussi, l’enjeu est d’améliorer le tri, d’ôter « 10 à 15 % de déchets plastiques résidus » et ainsi de décarboner ce qui est envoyé en enfouissement ou incinération. « On a créé un nouveau flux, les CSR (combustibles solides de récupération, ndlr). Ce broyat peut alimenter les chaudières des collectivités et créer de la vapeur pour l’industrie. »

Le mieux, tant qu’à décarboner, est de réutiliser ou revaloriser les déchets issus dans un bassin localement. Le déchet, dès qu’on le transporte trop longtemps, perd sa valeur. « Cette notion de boucle locale et circulaire est très importante chez nous, assure Florent Vedel, y compris chez nos opérateurs. » Ces derniers sont 1 400 en Hauts-de-France et « l’un des grands enjeux, reprend leur directeur, est de revaloriser ce métier. Ce que l’on a vu de façon extrêmement criante pendant les confinements. Il faut voir les dessins que l’on recevait des enfants, qui étaient ramassés avec précaution sur les poubelles, et que l’on a gardés ! »

Bien-être et sécurité

Le métier comporte quelques désagréments, lâche Florent Vedel, mais qui peuvent être tournés en avantage. Le fait d’être constamment dehors, l’aspect physique du métier, etc. En outre, « nous sommes un des premiers opérateurs en insertion », rappelle-t-il. Celui qui veut placer « le bien-être et la sécurité des collaborateurs en priorité » conclut qu’il est « essentiel de développer l’attractivité de nos métiers et de changer le regard des nouvelles générations sur l’industrie : nous exerçons des métiers d’avenir, innovants, inclusifs, au service de l’humain et de la planète !  » 

Louise Tesse

Lire aussi Eau : La MEL s’engage dans une politique unique en Europe

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Concours : Mélodie Lehoucq, jeune championne de dessert
À 18 ans, Mélodie Lehoucq a terminé 5 du championnat de France du dessert catégorie juniors. La championne régional [...]
Lire la suite ...

Plan Bio : Rencontre entre acteurs des territoires
Organisée par la région Hauts-de-France et la Draaf, une rencontre des territoires bio s'est tenue le mardi 21 mai dan [...]
Lire la suite ...

Sélection : Le Boulonnais comme passion
Marie-Laure et Jean-Pierre Longueval élèvent et sélectionnent des moutons du Boulonnais depuis un peu plus d'une déc [...]
Lire la suite ...

Portrait : Julien Tourtelot, le footballeur maraîcher
À 27 ans, Julien Tourtelot porte plusieurs maillots. Celui de footballeur à l'US Vimy en Nationale 3, la sixième divi [...]
Lire la suite ...

Portrait : Gregory Nocqs, agriculteur traileur
Agriculteur installé à Thiant, près de Valenciennes, Gregory Nocqs est un passionné de trail qui court pour le plais [...]
Lire la suite ...

Événement : à Tilloy-lès-Mofflaines, Terres en fête se prépare
Terres en fête débute vendredi prochain mais, depuis plusieurs semaines déjà, organisateurs et entreprises prestatai [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires