Votre météo par ville

Inondations : à Norrent-Fontes, une retenue collinaire pour limiter le risque

11-04-2024

Actualité

C’est tout frais

Une retenue collinaire a été inaugurée le 2 avril à Norrent-Fontes près de Béthune. L’objectif est de limiter le ruissellement des eaux de pluie et les risques d’inondations occasionnés en aval d’un bassin-versant de 430 hectares lors d’événements extrêmes.

La retenue collinaire a été érigée le long de la rue de Rély, sur la commune de Norrent-Fontes. © K. S.

La rue de Rély, sur la commune de Norrent-Fontes, dans le Pas-de-Calais, est surnommée « la fausse rivière selon les plus anciens », explique Bertrand Cocq, le maire. Ce n’est pas un hasard, donc, si une dizaine de maisons situées en aval de la rue se sont retrouvées plusieurs fois les pieds dans l’eau lors des dernières décennies. L’idée d’y établir une retenue collinaire, en amont du croisement de la rue du 8 mai 1945, est un projet qui date.

« Les premières études ont eu lieu en 2001, confirme Bertrand Cocq. Lorsque j’ai pris mes fonctions en 2014, on a été inondé trois semaines après. On a été à nouveau inondé en 2016 et après celle-ci, on a pu pousser les propriétaires des terres pour finaliser cet aménagement. » Il aura quand même fallu passer par une expropriation pour cause d’utilité publique de l’un des propriétaires des terres pour y parvenir, expliquant des travaux réalisés en deux phases.

Utile en cas d’orage intense, peu lors des crues

« On vient capter l’axe de ruissellement d’un bassin-versant de 430 hectares », décrit Yannis Delgery, responsable de la lutte contre les inondations à la communauté d’agglomération Béthune – Bruay. Ce bassin-versant est composé de terres agricoles et présente des pentes marquées : le ruissellement peut y être considérable et causer des inondations en cas de phénomènes pluvieux intenses. L’ouvrage est déconnecté du réseau hydrographique et il n’est pas à confondre avec une zone d’expansion des crues, mais il s’avère très utile en cas de fort orage, notamment en période estivale.

Sans compter que la retenue collinaire permet de limiter le grossissement potentiel d’autres cours d’eau en aval. Le site, d’une capacité de stockage de 16 900 m3, est doté d’une capacité d’infiltration assez forte, car « c’est une ancienne cressonnière, ce qui fait que ce bassin se vide rapidement », abonde Yannis Delgery.

La retenue collinaire est située le long de la rue de Rély. © K. S.

L’eau ne sera d’ailleurs ni pompée ni utilisée pour une activité quelconque, mais alimentera les nappes phréatiques lors des épisodes de remplissage. Cela a déjà été le cas en juillet 2021 lors d’un fort épisode pluvieux durant lequel la retenue collinaire a fonctionné pour la première fois : « Il est tombé 70 mm en moins de trois heures et aucune habitation n’a été touchée, alors que ça avait été le cas en 2014 et en 2016, indique Bertrand Cocq. D’où l’importance de l’ouvrage ! Il est très bien situé, il ne gêne pas trop les cultures. »

Limitation, mais pas de risque zéro

« Ce type d’ouvrage va permettre de limiter les risques d’inondations, mais le risque zéro n’existe pas, souligne toutefois Yannis Delgery. Il permet aussi d’avoir un temps de réaction supérieur. » Le responsable de la lutte contre les inondations parle plus globalement du développement d’une « culture du risque » : « avoir une connaissance fine des cours d’eau » et des territoires avec l’objectif d’anticiper au mieux des phénomènes extrêmes qui sont amenés, avec le réchauffement climatique, à s’intensifier selon le consensus scientifique.

Olivier Gacquerre, au micro lors de l’inauguration avec à sa gauche, Bertrand Cocq. © K. S.

« Notre territoire est à 78 % vulnérable, lance Olivier Gacquerre, président de la communauté d’agglomération de Béthune-Bruay. Il faut qu’on s’adapte. Il s’agit de protéger nos habitants, le monde économique, dont le monde agricole fait partie. » Dans le secteur, six zones d’expansion de crues sont en travaux ou à venir, « et on réfléchit à trois zones supplémentaires », indique l’élu.

« J’entends beaucoup de choses en ce moment : “il faut tout revoir”, “il faut tout refaire”, commente Raymond Gaquère, président du Syndicat mixte pour le SAGE de la Lys. Non, il faut continuer dans ce sens, parce qu’on est dans le bon sens », conclut-il.

La retenue collinaire en chiffres

16 900 m3 : c’est la capacité de stockage de la retenue collinaire de la rue de Rély, à Norrent-Fontes, située dans l’axe d’un bassin-versant de 430 hectares.

470 878 € : c’est le coût total des travaux, pris en charge par l’Agence de l’eau Artois Picardie, l’État via le fonds Barnier, et la communauté d’agglomération.

Lire aussi : Inondations : à Arras, Christophe Béchu a multiplié les annonces

Lire aussi : Inondations : L’entretien des cours d’eau décrypté

Kévin Saroul

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Concours : Mélodie Lehoucq, jeune championne de dessert
À 18 ans, Mélodie Lehoucq a terminé 5 du championnat de France du dessert catégorie juniors. La championne régional [...]
Lire la suite ...

Plan Bio : Rencontre entre acteurs des territoires
Organisée par la région Hauts-de-France et la Draaf, une rencontre des territoires bio s'est tenue le mardi 21 mai dan [...]
Lire la suite ...

Sélection : Le Boulonnais comme passion
Marie-Laure et Jean-Pierre Longueval élèvent et sélectionnent des moutons du Boulonnais depuis un peu plus d'une déc [...]
Lire la suite ...

Portrait : Julien Tourtelot, le footballeur maraîcher
À 27 ans, Julien Tourtelot porte plusieurs maillots. Celui de footballeur à l'US Vimy en Nationale 3, la sixième divi [...]
Lire la suite ...

Portrait : Gregory Nocqs, agriculteur traileur
Agriculteur installé à Thiant, près de Valenciennes, Gregory Nocqs est un passionné de trail qui court pour le plais [...]
Lire la suite ...

Événement : à Tilloy-lès-Mofflaines, Terres en fête se prépare
Terres en fête débute vendredi prochain mais, depuis plusieurs semaines déjà, organisateurs et entreprises prestatai [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires