Votre météo par ville

Inondations : Xavier Bertrand exige des réponses des assureurs

29-03-2024

Actualité

C’est tout frais

Le président de la Région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, a dénoncé lors d’une conférence de presse, jeudi 28 mars 2024, des assureurs qui ne seraient “pas assez rapides” dans la prise en charge des sinistrés des inondations du Pas-de-Calais. 

Xavier Bertrand a déclaré qu’il donnait huit jours aux compagnies d’assurances pour régler les derniers dossiers en cours. Région Hauts-de-France

Je suis désolé, mais c’est à proprement parler intolérable !” Lors d’une conférence de presse, à la suite d’une séance plénière au siège de la Région Hauts-de-France, jeudi 28 mars 2024, Xavier Bertrand n’a pas mâché ses mots.

Le président de la Région Hauts-de-France a fustigé huit assureurs, qu’il n’a d’ailleurs pas hésité à nommer, qui, selon lui, “ne joueraient pas le jeu”.

Inertie d’un système

Les choses n’avancent pas assez vite et je ne comprends pas pourquoi, aujourd’hui, dans notre pays, il y a une telle inertie sur le règlement des dossiers des sinistrés”.

Les premières inondations ont eu lieu en novembre et, au moment où je vous parle, il y a nombre d’assurés, trop d’assurés, qui n’ont toujours pas reçu le montant global de leurs indemnisations, alors même que les expertises ont eu lieu. Certains n’ont toujours pas perçu d’avance et le pire c’est que vous avez aujourd’hui des victimes d’inondation qui savent pertinemment qu’elles ne pourront pas retourner chez elle ! Et elles n’ont toujours pas le montant de l’indemnisation ce qui les empêche de savoir si elles pourront bénéficier du fond Barnier !

A lire aussi : Notre dossier sur les inondations qui ont frappé le Pas-de-Calais

Le président de la Région explique avoir contacté le ministre de l’Économie, Bruno Lemaire, et le Premier ministre, Gabriel Attal, à plusieurs reprises. “Or, il s’avère que le cabinet du Premier ministre est intervenu auprès de France assureurs et qu’il n’y a aujourd’hui pas d’avancées supplémentaires. Alors, on va passer à autre chose. “

Technique du name and shame

Cette autre chose, c’est nommer les assureurs qui ne joueraient pas le jeu : “Gan assurances, CIC, Direct assurance, Maaf assurances, GMF, Monceau générale assurances, BPCE assurances… Pour ces compagnies-là, il y a des dossiers qui ne sont plus en instance mais qui sont en souffrance.”

Xavier Bertrand a déclaré leur donner huit jours pour apporter des réponses, sinon, “je proposerai aux sinistrés de me déplacer avec eux aux sièges des compagnies pour que nous soyons reçus et pour que nous ayons le règlement de ces dossiers”!

Le problème du relogement

Autre point évoqué par Xavier Bertrand : le relogement. “Les sinistrés sont relogés depuis maintenant cinq mois. J’ai demandé à ce que des garanties soient données à ces personnes qui ne peuvent parfois toujours pas revenir chez elles et le Premier ministre m’a donné des engagements sur la prolongation du montant d’indemnisations.

Mais ce qui inquiète aussi le président des Hauts-de-France, ce sont les sinistrés logés chez des “propriétaires qui veulent louer leurs biens notamment pour les week-ends ou pour la période estivale. Il n’est pas question que quelqu’un qui a dû partir de chez lui à cause des inondations soit aujourd’hui amené à quitter ce logement provisoire, tout simplement parce qu’on a besoin de le louer à des touristes !”

Xavier Bertrand demande donc à l’État de garantir l’indemnisation “au-delà des six mois si nécessaire et, si nécessaire également, de réquisitionner les locaux dans lesquels sont les sinistrés“.

Eglantine Puel

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Ils proposent des tests de sols en magasins
Les élèves de l'Institut d'Hazebrouck ont proposé des tests de sol dans trois magasins Gamm Vert du Nord vendredi 5  [...]
Lire la suite ...

Maladie. Paratuberculose : Le GDS 62 veut l’éliminer
Ce n'est pas une maladie nouvelle dans le Pas-de-Calais, mais le Groupement de défense sanitaire du département souhai [...]
Lire la suite ...

Numéro 359 : 5 avril 2024

Phytosanitaires : à Lorgies, la quête de solutions
La ministre déléguée auprès du ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, Agnès Pannier-Runacher [...]
Lire la suite ...

Inondations : à Norrent-Fontes, une retenue collinaire pour limiter le risque
Une retenue collinaire a été inaugurée le 2 avril à Norrent-Fontes près de Béthune. L'objectif est de limiter le [...]
Lire la suite ...

Politique. Dotation globale de fonctionnement : plus mais toujours pas assez
27 milliards d'euros : c'est la dotation globale de fonctionnement versée par l'État aux collectivités pour 2024. 7 [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires