Votre météo par ville

La Confédération paysanne se mobilise pour une PAC “avec des paysans et des paysannes nombreux”

15-04-2021

Actualité

C’est tout frais

Le syndicat agricole Confédération paysanne a voulu faire entendre sa voix dans le contexte de réforme de la PAC. Il s’est rassemblé devant la DDTM du Nord mercredi 14 avril 2021.

mobilisation Confédération paysanne devant DDTM Nord © LB
La Confédération paysanne demande notamment une revalorisation des aides pour les premiers hectares. © LB

Quelques ballots de paille, des paires de bottes bien droites et des banderoles claquant dans le vent. Mercredi 14 avril 2021, une vingtaine d’adhérents de la Confédération paysanne se sont réunis devant le bâtiment de la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) à Lille (59). Objectif du syndicat : faire entendre sa voix dans le contexte de réforme de la PAC. Se mobiliser pour une PAC “responsable, avec des paysans et des paysannes nombreux”.

Concrètement, la Confédération paysanne porte trois revendications principales : la revalorisation des aides pour les 52 premiers hectares ; le ciblage des premiers animaux et hectares dans les modalités des aides grâce à des mécanismes de dégressivité et un plafonnement efficace; et l’activation d’une aide forfaitaire aux petites fermes à 5000 € par actif.

Dialogue avec la DDTM

“On défend les petites fermes, l’emploi et le social, souligne Bernard Coquelle, agriculteur à Auberchicourt (59) et membre du comité Nord-Pas de Calais de la Conf’. Le nombre de fermes ne doit pas continuer à diminuer, mais il doit augmenter. Ce n’est pas une fatalité”

Le directeur de le DDTM du Nord, Antoine Lebel, s’est rapidement et facilement prêté au jeu des questions-réponses avec les agriculteurs réunis, descendant sur le parvis avec la cheffe du service économie agricole Anne-Sophie Delsaux. Il a tenté de mettre en avant les “avancées” selon lui de la PAC à venir et de montrer les efforts réalisés par ses services pour tenir compte de la spécificité de tous les modèles agricoles. Il a été chargé de faire “remonter” les demandes du syndicat agricole.

Laura Béheulière

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
MSA : La vitale prévention des risques électriques
Jusqu'au 9 février, la MSA fait sa rentrée. L'occasion, pour chaque comité local, de faire le point sur 2022 et de s [...]
Lire la suite ...

Betteraves : Bâchage et désherbage, les clés de la réussite ?
Lors d'une réunion d'information le 20 janvier, la CGB Nord-Pas de Calais a fait le point sur la campagne 2022-2023 et [...]
Lire la suite ...

Agtech : Samsys, le boîtier de plus en plus connecté
Créée en 2017, l'entreprise Samsys propose des boîtiers connectés permettant un suivi du matériel agricole. Derriè [...]
Lire la suite ...

Virginie Cugnez : créatrice de savons respectueux de l’environnement
Ancienne designer textile pour la haute couture, Virginie Cugnez s'est lancée dans la fabrication, à La Bassée, de sa [...]
Lire la suite ...

Diversification : L’exemple de la famille Duchateau
La diversification des activités est une solution pour sécuriser son exploitation. Dans la famille Duchateau, on l'a b [...]
Lire la suite ...

Carnaval de Dunkerque : les temps forts de l’événement
Le carnaval de Dunkerque est une véritable institution. Chaque année, des milliers de masquelours participent aux band [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires