Votre météo par ville

“La situation est très tendue” : l’Agence de l’eau alerte sur l’état des masses d’eau dans les Hauts-de-France

25-03-2021

Actualité

C’est tout frais

Seules 22 % des masses d’eau (nappes, cours d’eau, lacs) du bassin versant Artois-Picardie sont à ce jour en “bon état” écologique, a annoncé l’Agence de l’eau le 25 mars 2021. Cela fait de lui l’un des bassins les plus pollués de France. La structure pointe du doigt les pratiques agricoles et vient de présenter un plan de gestion mis en consultation publique jusqu’en septembre 2021.

L’Agence de l’eau Artois-Picardie lance un vaste programme de remise en état des masses d’eau sur le territoire. ©DR

Thierry Vatin, directeur de l’Agence de l’eau Artois-Picardie, n’a pas mâché ses mots. “Seules 22 % des masses d’eau (nappes, cours d’eau, lacs) sont en bon état écologique : nous avons un gros problème sur le bassin versant, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse ce jeudi 25 mars. Ce dernier subit de fortes pressions : populations urbaines, passé industriel et agriculture très intensive par endroits avec beaucoup de pollutions diffuses.”

Ajoutez à ce constat “un contexte de sécheresse depuis quatre ans maintenant et des prélèvements toujours plus importants», souligne le directeur, pour arriver à “une dégradation forte des masses d’eau souterraines. La situation devient très tendue.”

Lire aussi notre grand format sur la gestion de l’eau : Que faire quand l’eau se tarit ?

Objectif : 50 % des eaux en bon état

Pour tenter d’améliorer le paysage, l’Agence de l’eau Artois-Picardie vient de dévoiler son nouveau Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (Sdage), un document de planification de la gestion de l’eau pour la période 2022 à 2027. Dans les six années à venir, l’objectif est d’atteindre les 50 % de toutes les eaux en bon état : c’est-à-dire acquérir une ressource en eau de qualité et en quantité suffisante pour tous les usages, sans produits toxiques et qui permette une vie animale et végétale riche.

Le programme se base sur 5 axes majeurs : préserver et restaurer les fonctionnalités écologiques des milieux aquatiques et des zones humides, garantir l’approvisionnement en eau potable, réduire les inondations, protéger le milieu marin et enfin mettre en œuvre des politiques publiques cohérentes. Ce Sdage est mis en consultation publique jusqu’au 1er septembre 2021.

Simon Playoult

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

T&T Junior : Dis, comment on fait de la glace ?
Avec Terres et Territoires junior nous choisissons de t’expliquer chaque mois la production d’un aliment du [...]
Lire la suite ...

Numéro 372 : 5 juillet 2024

Série de l’été : Le bocage, c’est aussi dans les Flandres (2/9)
Cet été, Terres et Territoires vous emmène à la découverte des milieux naturels du Nord-Pas de Calais avec le Conse [...]
Lire la suite ...

Marchés du Nord-Pas de Calais : Clairmarais, artisanal et (para) aquatique
Au mois de juillet, Terres et Territoires vous propose de découvrir des marchés emblématiques du Nord-Pas de Calais. [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Le Rn en tête dans le Nord-Pas de Calais
Dimanche 7 juillet, quelque 1,5 million de votes ont été exprimés dans les urnes du Nord et du Pas-de-Calais. Alors [...]
Lire la suite ...

Lin : variétés, conduite… le rendu des essais 2024
L'AGPL, syndicat des producteurs de lin du Nord et du Pas-de-Calais, a présenté le rendu de ses essais variétaux et c [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires