Votre météo par ville

Le piégeage du chat fait polémique

20-05-2020

Actualité

C’est tout frais

Depuis que Willy Schraen, président de la Fédération nationale des chasseurs, a proposé de réguler la population de chats sauvages, les associations de défense des animaux sont montées au créneau. Retour sur la polémique.

Willy Schraen a évoqué l’idée de piéger les chats errants afin de protéger la biodiversité. Un sujet qui fait polémique depuis. © Pixabay

« Il faut trouver une solution pour le chat, et effectivement, le piégeage du chat à plus de 300 mètres de toute habitation, ce serait une bonne chose. » Cette phrase résonne dans les campagnes et sur les réseaux sociaux. Elle a été prononcée par Willy Schraen, président de la Fédération nationale des chasseurs, le 3 mai 2020. C’était lors d’une interview accordée au média chassons.com. Une polémique a ensuite été entretenue par les associations antichasse.

Des menaces

Jamais le président n’aurait imaginé que cette phrase prenne de telles proportions.

« Nous avons reçu plus de 10 000 messages haineux dont des centaines de menaces », confie-t-il aux journalistes de France 3. Un lynchage médiatique qui a abouti à la mise en place d’une protection policière de Willy Schraen et sa famille. Depuis, il a décidé de ne plus répondre aux journalistes sur ce sujet.

Pourtant, lors de cette interview, Willy Schraen a été très clair en affirmant que la gestion des chats errants dans la nature n’était pas de la responsabilité particulière des chasseurs. Mais de tous ceux qui ont aussi en charge le maintien de la biodiversité.

« On nous reproche déjà plein de choses, alors si maintenant on piège les chats…, se questionne-t-il. Mais il va falloir trouver une solution, le chat tue bien plus d’animaux que les chasseurs. » 

Des propos confirmés par de nombreuses associations en faveur de la biodiversité. Sur son site, la Ligue pour la protection des oiseaux le rappelle : « La prédation importante des chats sur les animaux sauvages est un fait avéré. À titre d’exemple, en 2017, plus de 11 % des animaux accueillis en centres de sauvegarde LPO furent des animaux blessés par des chats : 84 % sont des oiseaux, 16 % sont des mammifères ou des reptiles. »

L’animal le plus abandonné

Dans son communiqué de presse, la Fédération nationale de chasse ajoute que « de nombreuses associations et fondations de protection animale (Fondation assistance aux animaux, Fondation 30 millions d’amis, la SPA…) insistent depuis des années sur la stérilisation des chats errants. Et rappelle que le chat est le premier animal abandonné » en France.

Toutefois, Willy Schraen le reconnaît, il aurait dû étayer ses propos : « Je n’ai jamais dit qu’il fallait tuer des chats mais cela a été reproduit comme ça dans certains médias. » Comme le précise le communiqué de presse de la Fédération de chasse, « il s’agit avant tout de capturer les chats dans des cages. Cela permet ensuite de les remettre à un refuge d’une des fondations de protection animale. Dans la majorité des cas, les animaux sont remis à leur propriétaire ou stérilisés dans les dispensaires de ces mêmes associations. »

Lucie Debuire

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bois de la Chapelle. La bière fermière qui profite… aux bovins
Installé à Torcy, Aymeric Hubo produit ses bières avec l'orge de la ferme. Depuis 2020, le brasseur de 36 ans élève [...]
Lire la suite ...

Supplément Terres en Fête : 31 mai 2024

Numéro 361 : 19 avril 2024

Numéro 366 : 24 mai 2024

Dunkerquois : Francis Vermersch, sur tous les fronts, l’homme de tous les combats
Champion de l'engagement, Francis Vermersch superpose les casquettes. À presque 70 ans, l'homme aspire désormais à pa [...]
Lire la suite ...

Terres en défis : à vos marques, prêts, partez !
Pour l'édition 2024 de Terres en Fête, le Savoir Vert des agriculteurs a mis au défi les écoles des Hauts-de-France. [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires