Votre météo par ville

Le plan agroécologie des Hauts-de-France prend forme

02-07-2020

Actualité

C’est tout frais

La Région Hauts-de-France, la Draaf et la chambre régionale d’agriculture ont élaboré un plan de l’agroécologie. Objectif : accompagner et amplifier la transition agroécologique en cours sur le territoire pour la période 2020-2025. Les grandes lignes de ce plan sont désormais connues.

Le plan régional pour l’agroécologie a pour but d’accompagner les agriculteurs dans leur transition écologique. © DR

Depuis plusieurs années, des agriculteurs des Hauts-de-France s’engagent dans des changements de pratiques agricoles. Ils expérimentent des techniques économes en ressources naturelles et en intrants. C’est ce qu’on appelle la transition agroécologique.

L’objet du plan régional en faveur de l’agroécologie 2020-2025 est d’amplifier cet élan. Il s’agit même d’aller « au-delà », peut-on lire sur le projet mis en ligne sur le site internet de la Draaf Hauts-de-France. Comment ? « En accompagnant le changement de pratiques agricoles au plus près du terrain, par des mesures concrètes. »

« Il convient pour cela de donner aux agriculteurs les outils et les moyens de s’inscrire dans de nouvelles logiques de production, en phase avec les attentes de la société et du consommateur et avec leur besoin d’autonomie, de résilience et de bien-être », poursuit le document.

Quatre axes structurants

Quatre axes structurent ce plan agroécologie:

  • Le premier axe incite à l’amélioration et à la diffusion des connaissances : accélérer la recherche, l’innovation et le transfert en faveur de la transition agroécologique ;
  • L’axe 2 vise à accompagner les agriculteurs dans l’adaptation et la reconception des pratiques et systèmes de production ;
  • Le troisième axe ambitionne d’impliquer et d’accompagner les filières et territoires dans la transition agroécologique et renouer le dialogue avec le citoyen ;
  • L’axe 4 consiste à observer et piloter l’agroécologie en Hauts-de-France.

« Les consommateurs et citoyens français interpellent de plus en plus les agriculteurs et les filières agricoles sur les impacts environnementaux et sanitaires de leurs pratiques, indique le projet. L’enjeu est de transformer notre agriculture en s’adaptant aux exigences de consommation de la société, afin de lui donner un avantage compétitif basé sur la durabilité et la qualité de notre système productif. » 

Simon Playoult

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Herbe : Le salon professionnel se prépare
La douzième édition des journées de l'herbe aura lieu les 30 juin et 1 juillet dans l'Avesnois. Un salon qui se veut [...]
Lire la suite ...

Un partenariat pour booster les protéines de lait
La Prospérité fermière-Ingredia et l'Inrae ont lancé au printemps une chaire industrielle commune pour mener un prog [...]
Lire la suite ...

Pois : Les enjeux de sélection des protéagineux
Les acteurs de la filière des pois protéagineux étaient réunis, vendredi 10 juin, à Auchy-lez-Orchies à l'initiat [...]
Lire la suite ...

Les conseils d’un coach de chez Résiliens pour améliorer le moral des agriculteurs
Face à l'incertitude et au stress, la réaction de chacun pourrait être d'attendre que la situation passe. Emmanuelle [...]
Lire la suite ...

La Flandre : La coop met le cap sur la pomme de terre
Lors de sa journée technique du 17 juin au silo de Socx, la coopérative La Flandre a présenté les débuts de la con [...]
Lire la suite ...

Ail fumé : Un bon bilan mais des inquiétudes
Lundi, le groupement des producteurs d'ail fumé d'Arleux, reconnu par une indication géographique protégée (IGP), s' [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires