Votre météo par ville

Le plan agroécologie des Hauts-de-France prend forme

02-07-2020

Actualité

C’est tout frais

La Région Hauts-de-France, la Draaf et la chambre régionale d’agriculture ont élaboré un plan de l’agroécologie. Objectif : accompagner et amplifier la transition agroécologique en cours sur le territoire pour la période 2020-2025. Les grandes lignes de ce plan sont désormais connues.

Le plan régional pour l’agroécologie a pour but d’accompagner les agriculteurs dans leur transition écologique. © DR

Depuis plusieurs années, des agriculteurs des Hauts-de-France s’engagent dans des changements de pratiques agricoles. Ils expérimentent des techniques économes en ressources naturelles et en intrants. C’est ce qu’on appelle la transition agroécologique.

L’objet du plan régional en faveur de l’agroécologie 2020-2025 est d’amplifier cet élan. Il s’agit même d’aller « au-delà », peut-on lire sur le projet mis en ligne sur le site internet de la Draaf Hauts-de-France. Comment ? « En accompagnant le changement de pratiques agricoles au plus près du terrain, par des mesures concrètes. »

« Il convient pour cela de donner aux agriculteurs les outils et les moyens de s’inscrire dans de nouvelles logiques de production, en phase avec les attentes de la société et du consommateur et avec leur besoin d’autonomie, de résilience et de bien-être », poursuit le document.

Quatre axes structurants

Quatre axes structurent ce plan agroécologie:

  • Le premier axe incite à l’amélioration et à la diffusion des connaissances : accélérer la recherche, l’innovation et le transfert en faveur de la transition agroécologique ;
  • L’axe 2 vise à accompagner les agriculteurs dans l’adaptation et la reconception des pratiques et systèmes de production ;
  • Le troisième axe ambitionne d’impliquer et d’accompagner les filières et territoires dans la transition agroécologique et renouer le dialogue avec le citoyen ;
  • L’axe 4 consiste à observer et piloter l’agroécologie en Hauts-de-France.

« Les consommateurs et citoyens français interpellent de plus en plus les agriculteurs et les filières agricoles sur les impacts environnementaux et sanitaires de leurs pratiques, indique le projet. L’enjeu est de transformer notre agriculture en s’adaptant aux exigences de consommation de la société, afin de lui donner un avantage compétitif basé sur la durabilité et la qualité de notre système productif. » 

Simon Playoult

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Les grains 2021 passés au peigne fin
Terminée il y a seulement deux semaines, la moisson 2021 restera dans les annales mais pour de mauvaises raisons. Peu d [...]
Lire la suite ...

Un besoin «urgent» de hausse du prix du lait, selon la FNPL
«Des hausses de prix significatives sur les produits laitiers sont urgentes !», clame la FNPL (producteurs laitiers, F [...]
Lire la suite ...

Influenza aviaire: vigilance dans le Nord de la France
Mis à jour le 17 septembre 2021 Après le Nord et l’Aisne, c’est au tour du Pas-de-Calais de prendre des me [...]
Lire la suite ...

Alimentation animale :  » L’augmentation doit se répercuter en cascade jusqu’au prix au consommateur »
Gaël Peslerbe, président de Nutiarche, association qui regroupe les fabricants d'aliments du bétail au Nord de Paris, [...]
Lire la suite ...

La chasse et ses actions environnementales
Dimanche 19 septembre, c’est l’ouverture générale de la chasse. L’occasion de mettre en lumièr [...]
Lire la suite ...

Meunerie : « Une qualité des blés régionaux correcte, mais disparate »
Meunier et PDG des Moulins du Nord, situés à Aire-sur-la-Lys (62) et Leforest (59), Olivier Dubois subit de plein foue [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires