Votre météo par ville

Législatives 2024 : Quels programmes pour l’immigration ?

20-06-2024

Actualité

C’est tout frais

À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programmes quant à l’immigration d’Ensemble, des Républicains, du Nouveau front populaire, du Rassemblement national et de Reconquête.

Quels programmes pour l’immigration ? © Pixabay

À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programmes quant à l’immigration d’Ensemble, des Républicains, du Nouveau front populaire, du Rassemblement national et de Reconquête.

Ensemble

Côté immigration, si l’on se réfère à la loi « asile et immigration » votée au début de l’année, la majorité présidentielle souhaite « faciliter l’éloignement des étrangers dont le comportement représente une menace grave à l’ordre public » ; « mettre un terme au placement en rétention des familles avec mineurs » ; « organiser la régularisation des étrangers travaillant dans les métiers en tension sans l’accord de l’employeur » et « lutter contre les trafics et l’exploitation des étrangers ». 

Les républicains

En se basant sur leur programme de 2022, Les Républicains souhaitaient « inscrire dans la Constitution le principe d’un plafond d’immigration légal voté tous les ans par le Parlement »; « interdire les régularisations d’immigrés illégaux » ; « pratiquer systématiquement des tests radiologiques sur les prétendus mineurs isolés et expulser ceux qui sont majeurs » ; « expulser les immigrés illégaux ainsi que les étrangers condamnés à de la prison ferme » ou encore « remplacer l’Aide médicale d’État (AME) par une aide médicale d’urgence et conditionner l’accès des étrangers aux aides sociales à cinq années de cotisations ».

Nouveau front populaire

Pour ce qui est de l’immigration, le NFP propose de « renforcer l’accompagnement social des demandeurs d’asile et d’autoriser les demandeurs d’asile à exercer un emploi pendant la période d’attente d’examen de leur dossier » ; « faciliter l’accès aux visas, régulariser les travailleurs, étudiants, parents d’enfants scolarisés et instituer la carte de séjour de dix ans comme titre de séjour de référence » ; « créer un statut de déplacé climatique » ; « créer et sécuriser des voies légales d’immigration et mettre en place une agence de sauvetage en mer et sur terre ».

À lire aussi : les programmes pour le logement

Rassemblement national

La mesure principale du RN quant à l’immigration est, selon l’interview de Marine Le Pen le 10 juin dernier au journal télévisé de TF1, de « donner la parole aux Français via un référendum ». Plus globalement, dans sa profession de foi, Jordan Bardella indique vouloir stopper « la submersion migratoire » et « réduire drastiquement l’immigration légale et illégale et expulser les délinquants étrangers ». Comme LR, le RN souhaite conditionner l’accès aux aides sociales à cinq ans de présence sur le territoire. Le parti souhaite également mettre en place une « priorité nationale d’accès au logement social et à l’emploi », entre autres.

Reconquête

Sans surprise, Reconquête souhaite en ce qui concerne l’immigration « supprimer le droit au “regroupement familial” et tous les droits automatiques liés à l’immigration familiale », « sélectionner au mérite les étudiants étrangers », « exiger que les demandes d’asile soient déposées en dehors du territoire national, dans nos consulats, pour éviter l’installation des déboutés qui ne repartent jamais », entre autres. 

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

T&T Junior : Dis, comment on fait de la glace ?
Avec Terres et Territoires junior nous choisissons de t’expliquer chaque mois la production d’un aliment du [...]
Lire la suite ...

Numéro 372 : 5 juillet 2024

Série de l’été : Le bocage, c’est aussi dans les Flandres (2/9)
Cet été, Terres et Territoires vous emmène à la découverte des milieux naturels du Nord-Pas de Calais avec le Conse [...]
Lire la suite ...

Marchés du Nord-Pas de Calais : Clairmarais, artisanal et (para) aquatique
Au mois de juillet, Terres et Territoires vous propose de découvrir des marchés emblématiques du Nord-Pas de Calais. [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Le Rn en tête dans le Nord-Pas de Calais
Dimanche 7 juillet, quelque 1,5 million de votes ont été exprimés dans les urnes du Nord et du Pas-de-Calais. Alors [...]
Lire la suite ...

Lin : variétés, conduite… le rendu des essais 2024
L'AGPL, syndicat des producteurs de lin du Nord et du Pas-de-Calais, a présenté le rendu de ses essais variétaux et c [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires