Votre météo par ville

Les technologies spatiales au service de l’agriculture, vers l’infini et au-delà !

23-12-2021

Actualité

C’est tout frais

Mercredi 15 décembre, une journée « Agrospace » a réuni start-up, porteurs de projets et partenaires du monde agricole à Willems (59). Thème de la journée : les technologies spatiales au service de l’agriculture. Dépaysant.

But de la journée Agrospace : présenter les technologies du spatial au service d’une agriculture plus durable, réunir les acteurs du domaine et les mettre en relation avec les start-up intéressées. © LDG

Robotique, irrigation, estimation de la séquestration carbone dans les sols, ou des rendements… Autant d’avancées techniques rendues possibles par la conquête de l’espace. C’est pour se pencher sur ce thème que l’incubateur Agrotech d’Euratechnologies organisait le 15 décembre dernier une journée Agrospace, en partenariat avec le Centre national d’études spatiales (Cnes). Le but : présenter les technologies du spatial au service d’une agriculture plus durable, réunir les acteurs du domaine et les mettre en relation avec les start-up intéressées.

Mais de quoi parle-t-on, quand on parle de technologies spatiales ? « Il y a trois domaines, explique Thierry Chapuis, expert en application spatiale au Cnes, l’observation de la terre, les télécommunications spatiales et la géolocalisation. Cette dernière est fondamentale, avec la datation. Sans lieu ni date, une donnée ne vaut rien. » Mais le spatial ne fait pas tout. « Il va apporter des éléments d’information pertinents mais c’est tout. Il faut des remontées d’infos du terrain. Les trois quarts du temps, les applications ne font que de la collecte et de la manipulation de données. »

Ciel encombré

« Notre défi, c’est avant tout de récolter de façon fiable, rappelle Arnaud Bardon, responsable agronomique chez Bonduelle, lors d’une première table ronde sur la transition dans l’agriculture et l’industrie agroalimentaire, en forme de session de conseils aux start-up. Après la guerre, le défi était l’autonomie alimentaire, aujourd’hui, c’est de continuer à produire, mais de façon durable, et avec les aléas climatiques. Notre souci est d’apporter des solutions via trois leviers : la génétique, les outils d’aide à la décision (OAD), et la mécanisation, c’est-à-dire les objets qui vont mettre en œuvre les prédictions. »

Sébastien Bocquillon, agriculteur à Humières (62), s’interroge, lui, sur les limites de l’eldorado numérique. « Il faut le dire, les agriculteurs sont de mieux en mieux formés, mais bon nombre ne le sont pas encore. Et le prix de ces technologies est encore lourd pour certaines exploitations. L’imagerie satellite, ça marche dans les zones où le ciel n’est pas très encombré, alors que dans nos régions, c’est souvent le cas ! Or vu l’investissement, beaucoup d’agriculteurs veulent que ça marche en toutes circonstances ! » Et de donner une idée aux entrepreneurs en herbe en quête de concept d’entreprise : “Les constructeurs de machines agricoles fonctionnent en silo pour leurs données. La concurrence est aussi le moteur de l’innovation ! Mais cela pourrait être intéressant d’avoir une plus grande possibilité de connectivité entre les machines…”

De la confiance et du fun

« On a des masses d’informations, mais parfois l’agriculteur a du mal à avancer, embraye Thierry Bailliet, l’agri Youtubeur de Loos-en-Gohelle (62). Seuls les gens qui arriveront à capter la confiance des agriculteurs se démarqueront. Instituts techniques, industriels, coops, négoces, chambre… L’entourage proche en qui l’agriculteur a confiance, et avec qui ils pourront apprivoiser les techniques de façon sereine. Je pense que les agriculteurs ont un grand besoin de proximité. » Il ajoute : « Les applis agricoles ne sont pas toujours très funky… Il faut aussi que la technologie soit agréable, et qu’on ait envie d’y aller ! »

Lucie De Gusseme

Lire aussi : Lilas Allard prend la relève à l’Agrotech

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bonne fête à toutes les mares !
Du 1e au 9 juin, dans le cadre de la fête des mares, plusieurs évènements sont organisés dans le Nord et le Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Recyclage : Bons élèves les agriculteurs ?
Films plastiques, ficelles, bidons vides, big-bags, produits hors d'usage, ferrailles, huiles usagées, déchets de soin [...]
Lire la suite ...

La nature colorée du Jardin des Lianes
Du 31 mai au 2 juin, les Rendez-vous aux jardins proposent à tous de visiter les jardins et parcs du Nord et Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Lait prairies du Boulonnais : Les secrets d’un fromage blanc médaillé
Créée en 2014, la coopérative Lait prairies du Boulonnais ne cesse d'étendre sa gamme de desserts laitiers. Du yaour [...]
Lire la suite ...

Adivalor : Objectif 100 % de déchets collectés et recyclés d’ici 2030
Adivalor est l'acteur incontournable en matière de collecte et valorisation des déchets agricoles. L'éco-organisme s' [...]
Lire la suite ...

Numéro 365 : 17 mai 2024

Au cœur des terres

#terresetterritoires