Votre météo par ville

Les vétos prêtent main-forte aux hôpitaux

02-04-2020

Actualité

C’est tout frais

De nombreux vétérinaires ruraux du Nord et du Pas-de-Calais se mobilisent pour aider les services d’urgence confrontés à l’afflux de patients atteints du coronavirus. Solidaires, ils mettent leur matériel et leurs compétences à disposition des hôpitaux.

vétérinaire
Les vétérinaires de la région ont fourni plusieurs dizaines de respirateurs, concentrateurs d’oxygène et moniteurs aux hôpitaux dans le besoin. © Pixabay

Les vétérinaires entrent à leur tour dans la bataille contre le coronavirus. Professionnels de la santé animale, mais avant tout de la santé publique, certains d’entre eux proposent leur matériel et leurs bras aux hôpitaux qui en manquent face à l’arrivée massive de personnes touchées par le Covid-19. Une coopération inédite se met en place.

Des cabinets vétérinaires aux services des urgences

Les ministères de la Santé et de l’Agriculture ont lancé fin mars un appel aux vétérinaires pour épauler les médecins dans la lutte contre le coronavirus sur le territoire.

« Il nous a été demandé de recenser les machines que nous pourrions prêter aux hôpitaux en cette période de crise sanitaire, explique Marc Veilly, secrétaire général du conseil national de l’Ordre des vétérinaires. Beaucoup d’appareils que nous utilisons sont en effet des dérivés ou parfois les mêmes que ceux employés en médecine humaine.« 

De nombreux vétos ont offert leur équipement. Au niveau national, 420 respirateurs, 1 749 concentrateurs d’oxygène et 504 moniteurs ont été mis à disposition. Dans les Hauts-de-France, les vétérinaires ont fourni 25 respirateurs, 118 concentrateurs et 41 moniteurs.

« Une partie de ce matériel sert déjà dans les hôpitaux, indique Marc Veilly. Les concentrateurs d’oxygène quant à eux sont pour la plupart réservés aux Ehpad (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, ndlr) qui en ont besoin. » Des centaines de blouses et de masques ont également été envoyés aux services hospitaliers. 

Seconder les médecins

La solidarité entre ces deux corps de métier ne s’arrête pas là. « Plus de 5 000 vétérinaires de tout l’Hexagone, dont 271 des Hauts-de-France, se sont inscrits sur la réserve sanitaire pour aller donner un coup de main dans les hôpitaux« , annonce Marc Veilly.

Cette réserve est une communauté de professionnels de santé volontaires et mobilisables par l’État, capable de venir en renfort lors de cette situation exceptionnelle.

« Il y une belle implication de la part des vétérinaires, constate le représentant. Ils peuvent être amenés à relayer des médecins du Samu dans les centres d’appels pour répondre par téléphone aux interrogations des personnes qui ont des symptômes de coronavirus. Pour le moment, nous n’avons pas été mobilisés. Le listing de l’ensemble des candidats est à la disposition des Agences régionales de santé (ARS) qui sont autorisées à s’en servir à tout moment. »

Une mobilisation et un soutien sans précédent dans la profession.

Simon Playoult

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le Civam Hauts-de-France dévoile ses formations pour l’automne
Le Civam (réseau des centres d’initiatives pour valoriser l’agriculture et le milieu rural) vient de dév [...]
Lire la suite ...

La foire de l’ail de Locon annulée, mais la vente maintenue
La foire de l’ail de Locon (62) n’aura pas lieu, à cause des restrictions sanitaires. Mais une vente d&rsqu [...]
Lire la suite ...

Abattoirs : le conseil scientifique Covid-19 suggère un dépistage systématique des salariés
Dans son avis publié le 3 août 2020, le Conseil scientifique Covid-19 suggère qu’en cas d’« alerte épidémiolo [...]
Lire la suite ...

En image : des ananas transitent de l’Equateur à Dunkerque
Le 3 août 2020 au matin, 400 tonnes d’ananas ont débarqués à Dunkerque avant d’être acheminés vers les [...]
Lire la suite ...

Bonduelle sauve la mise malgré la crise
Le groupe Bonduelle affiche une progression de son chiffre d’affaires 2019-2020 de 2,8 % à 2,85 millions d’ [...]
Lire la suite ...

124 communes reconnues en état de calamité pour excès d’eau : la liste
Les exploitations du Boulonnais et du Calaisis, dont les parcelles ont reçu des trombes d'eau à l'automne, peuvent pr [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires