Votre météo par ville

Nord : Une fin de moisson « historique » à Chemy

10-08-2020

Actualité

C’est tout frais

Faire le lien entre l’appel à la Résistance du général de Gaulle et la résilience des agriculteurs ? C’est l’idée de David Duhayon, adjoint à la Citoyenneté à la mairie de Chemy (59) à travers la réalisation d’une croix de Lorraine, dessinée dans un champ par les agriculteurs. Un drone l’a survolé pour une prise de vue vertigineuse.

Terres et Territoires - Reportage Chemy - photo du drone
La croix de Lorraine, symbole de la Résistance et de la France libre. © Eric Spaeter

C’est bien connu, la fin de la moisson est une fête. Et dans le champ de blé moissonné d’Eric Lefebvre, gérant du Gaec du Hameau de la croisette, en lisière de Chemy (59), les festivités se sont déroulées d’une manière particulière vendredi 7 août 2020.

Tout a commencé deux jours plus tôt, le mercredi 5 août 2020. À l’initiative de David Duhayon, adjoint à la Citoyenneté de Chemy (59), huit agriculteurs de la commune ont mis la main à la pâte pour former une croix de Lorraine, symbole de la Résistance française durant la Seconde Guerre mondiale.

Ils ont réalisé une création champêtre éphémère de 25 mètres de long sur 15 mètres de large, composée de 36 ballots de paille de 300 kilos chacun, prêtés pour l’occasion par les agriculteurs.

Un message positif…

La prise de vue aérienne de l’installation avec les agriculteurs s’est déroulée en présence de Bernadette Sion, maire de la commune, et de quelques élus. C’est Eric Spaeter, ingénieur dans le BTP, Chemynois depuis dix-huit ans et photographe amateur, qui a réalisé les images. Il s’est dit ravi de participer à l’aventure : « J’ai trouvé l’occasion sympathique d’aller voir les exploitants et leurs outils de travail de plus près. »

Les sept tracteurs utilisés pour réaliser l’œuvre ont pris la pause autour de la croix de Lorraine. « Il fallait vraiment que cela soit fait par des professionnels du monde agricole, pour bien manier les engins », assure Eric Spaeter.

Hervé Wartelle, agriculteur en polyculture-élevage depuis vingt ans, fait partie de ceux qui ont joué le jeu. En tant que conseiller municipal, il n’a pas hésité à soutenir l’idée de David Duhayon. « Je suis heureux d’avoir prêté des ballots, témoigne-t-il. C’est l’occasion de faire parler positivement de notre métier et d’expliquer aux habitants à quoi sert l’agriculture. Surtout après la période de confinement où les gens ont privilégié les produits français. »

Terres et Territoires - Reportage Chemy (photo 1)
Agriculteurs, habitants et élus de Chemy (59) ont participé à l’inauguration de l’œuvre éphémère dans le champ d’Eric Lefebvre, en lisière du village. © DR

L’opération a pour objectif de mettre en avant la ruralité et l’entraide qui existe dans ce village d’à peine 800 habitants. La démarche de David Duhayon se veut aussi commémorative.

…et commémoratif

« 2020 est l’année de Gaulle, explique David Duhayon. Cette croix de Lorraine fait référence à l’exposition que nous avons accueillie en juin, dans la médiathèque du village, pour commémorer l’appel à la Résistance. Et nous allons en organiser une autre en novembre. »

La France célèbre cette année trois dates liées au général de Gaulle né à Lille en 1890 : le 130e anniversaire de sa naissance, le 50e anniversaire de sa disparition et le 80e anniversaire de l’appel du 18 Juin 1940.

Terres et Territoires - Reportage Chemy (photo 2)
Invités à venir assister à la prise de vue du 7 août 2020, un petit groupe d’habitants de la commune a pu suivre des yeux le drone. ©DR

Résilience face à la crise sanitaire

L’idée insolite de l’adjoint au maire vise à faire le parallèle entre l’appel à la Résistance et la crise sanitaire que les agriculteurs ont su surmonter. « En juin 1940, le pays traversait une période difficile. Cette année, nous avons connu une pandémie, décrypte David Duhayon. Il s’empresse de faire le lien avec la résilience, face à une économie mondiale stoppée pendant deux mois. « Nos agriculteurs, qui pâtissent parfois d’une mauvaise image, ont été valorisés, poursuit-il. Aujourd’hui, notre message est d’inciter à continuer à consommer local et français. »

À titre d’exemple, David Duhayon a lui-même fait évoluer ses habitudes de consommation. Désormais, il reçoit sur son lieu de travail des paniers de fruits et légumes provenant du maraîcher du coin.

Même son de cloche du côté de sa voisine Sandrine. Elle a découvert récemment l’existence d’un moulin à farine à côté du village, qui lui a permis de s’approvisionner durant le confinement.

Terres et Territoires - Reportage Chemy (photo 3)
Cet appel à la résilience est une manière de rappeler l’enseignement tiré du confinement : changer les modes de consommation pour privilégier le local. © DR

« La résilience, c’est partir d’un événement traumatique et en tirer quelque chose de positif. Comme la crise sanitaire, cette année, où il y a eu un élan vers l’agriculture locale », tient à rappeler l’élu, particulièrement attaché au milieu rural.

David Duhayon a passé sa jeunesse en ville, à Arras (62), et s’est installé à Chemy il y a plus de dix ans. Il entend bien continuer à défendre les agriculteurs : « Ce sont de beaux métiers, avec un gros investissement personnel, qui méritent le respect. »

Les images réalisées avec le drone vont être utilisées pour une vidéo de communication institutionnelle par la commune de Chemy (59) dès la rentrée.

Lauren Muyumba

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Casino attaqué sur son devoir de vigilance
Selon de nombreuses informations concordantes, le PDG de Casino, Jean-Charles Naouri a reçu, le 21 septembre, un courri [...]
Lire la suite ...

Phytos: des amendements LREM contre le projet de loi sur les néonicotinoïdes
Des amendements présentés par des députés LREM visent une suppression du projet de loi autorisant les néonicotinoï [...]
Lire la suite ...

La Ferme des Mions d’Hazebrouck bientôt chouchou des téléspectateurs ?
La Ferme des Mions d’Hazebrouck a visiblement tapé dans l’œil des caméras de France 3. Cette ferme bio, q [...]
Lire la suite ...

Paris et Madrid font front commun sur la réforme de la Pac
Les ministres français, Julien Denormandie, et espagnol, Luis Planas, ont fait une déclaration commune, le 21 septembr [...]
Lire la suite ...

Xavier Bertrand s’inquiète pour la filière pommes de terre industrielle et écrit au ministre
Dans un courrier adressé au ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, le 15 septembre 2020, le président de [...]
Lire la suite ...

Revenir sur la ferme de son grand-père
Premier épisode de notre série sur la transmission. Dans la vallée de la Créquoise,Aymeric Hubo a troqué son bureau [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires