Votre météo par ville

Des banderoles pour ne pas oublier les producteurs locaux

08-07-2020

Actualité

C’est tout frais

Les JA du Quesnoy et des Weppes, associés à la FDSEA 59, se sont retrouvés à Herlies pour lancer un mouvement dans la continuité de la campagne « On vous nourrit ». Dans le Nord, ils ont installé 21 nouvelles banderoles pour inciter à consommer local, post-confinement.

Terres et Territoires - JA - FDSEA59
L’initiative du réseau FNSEA et JA national, déclinée en local, vise à inciter à acheter directement chez le producteur. © DR

Le confinement passé, l’engouement pour la vente directe s’est dissipé. Mais les agriculteurs n’ont pas l’intention de baisser les bras. « On veut continuer à faire passer un seul message, martèle Laurent Verhaeghe, président de la FDSEA 59. C’est de dire aux consommateurs qu’on est toujours là, à leur service, pour les nourrir et leur fournir une alimentation saine et de saison. » En effet, depuis la fin du confinement « les vieux réflexes reviennent » et les consommateurs délaissent la vente directe pour retourner dans les grandes surfaces.

Coup de projecteur

Pour faire réagir le plus grand nombre, les Jeunes agriculteurs (JA) ont déjà installé 60 banderoles depuis la mi-juin 2020, dans le Nord-Pas de Calais. Et 21 autres vont être plantées dans le Nord. « Porcs, volailles, carottes, salades, légumineuses, pommes de terre, céréales, betteraves… Nous avons de la chance d’avoir une telle diversité de cultures ici, il faut le rappeler ! », déclare Marion Pruneyrolles, animatrice à la FDSEA 59. Le but de la campagne est aussi de faire connaître les métiers agricoles, « qu’on exerce avec passion », souligne Marion Fortoul, agricultrice en maraîchage à Herlies (59).

Terres et Territoires - On vous nourrit
Dans le Nord, les automobilistes verront tout l’été 21 banderoles dans les champs, en bordure de route. ©DR

Chaque banderole va mettre en avant l’image d’un agriculteur avec un slogan : « L’agriculture vous habille » à Dunkerque (59), terre du lin, ou « Vos frites poussent ici » du côté de Wattrelos (59). L’affichage sera mis au niveau des champs, le long d’axes routiers fréquentés, pour être bien vus des automobilistes.

Cette campagne devrait durer pendant tout l’été, en espérant une rentrée tournée vers les circuits courts. « C’est là qu’on va vraiment voir ce qu’il va se passer. On fait le pari qu’on va réussir à recréer du lien avec le consommateur », confie un membre de la fédération.

Poursuivre la belle aventure

Le président des Jeunes agriculteurs du Quesnoy et des Weppes, Maximilien Dambre, est lui aussi confiant : « Les gens ne vont pas oublier ces deux mois de confinement. » En avril, son post sur Facebook pour vendre ses pommes de terre avait été partagé 3 000 fois. « Ce soutien fait chaud au cœur », dit-il. Pourvu que ça dure.

Lauren Muyumba

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Numéro 262 : 13 mai 2022

Bio : Une microsucrerie made in Hauts-de-France
La Fabrique à sucres a été officiellement créée ce lundi 16 mai lors de l'assemblée générale de Bio en Hauts-de- [...]
Lire la suite ...

La saison des fraises est (déjà) lancée
Avec deux semaines d'avance, les fraises démarrent une saison qui s'annonce compliquée pour les producteurs. Le point [...]
Lire la suite ...

Sécheresse et agriculture : Frédéric Denhez, journaliste et écologue, répond à nos questions
La sécheresse et ses conséquences sur l'agriculture étaient au cœur d'un billet du blog du chroniqueur et journalist [...]
Lire la suite ...

Sécheresse : Ne pas céder à la panique
Cela fait bien longtemps que nous n'avons pas vu l'eau ruisseler dans les champs. Le Nord et le Pas-de-Calais viennent a [...]
Lire la suite ...

Louvre-Lens : Des produits « design » au service du territoire
Dix ans après l'ouverture du Louvre-Lens, la dynamique insufflée continue de porter ses fruits. La société coopérat [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires