Votre météo par ville

“Nous sommes très inquiets pour l’avenir de la betterave européenne”

27-05-2020

Actualité

C’est tout frais

Difficultés à lutter contre les pucerons sans néonicotinoïdes, cours du sucre en baisse, des prix payés qui n’apportent pas satisfaction… le syndicalisme betteravier a du pain sur la planche.

Christophe Mullie, président de la CGB Nord-Pas de Calais. © DR

Dans un contexte mouvementé, Christophe Mullie, président de la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB) Nord-Pas de Calais, revient sur les difficultés rencontrées par les planteurs.

Comment se présente la récolte 2020 ?

La situation est très hétérogène selon les secteurs. Une chose est sûre, cette deuxième année sans l’enrobage des graines à base de néonicotinoïdes est très compliquée.

Même si l’administration a été réactive pour nous laisser utiliser le Teppeki dès le stade deux feuilles, cela risque d’être insuffisant pour faire face à la présence des pucerons.

Les producteurs vont devoir effectuer deux à trois passages en attendant la couverture totale du sol par les feuilles des betteraves, stade auquel les pucerons ne poseront plus de problème. Rappelons que la betterave est une plante qui ne fleurit pas et n’est donc pas attractive pour les pollinisateurs. 

La situation est écologiquement et économiquement catastrophique. Nous sommes un des seuls pays producteurs européens sans dérogation pour utiliser les néonicotinoïdes sur la betterave. Nous avons de nouveau demandé au gouvernement de réfléchir à sa décision.

Le contexte économique menace-t-il la filière ?

Nous sommes très inquiets pour l’avenir de la betterave européenne. Les cours du sucre sont en chute libre. Il en est de même pour le cours de l’éthanol tiré vers le bas par le cours du pétrole et une demande en baisse. 

Bien que l’Europe soit déficitaire en sucre, on craint un effondrement des prix, notamment du fait que le Brésil, qui privilégie habituellement la production d’éthanol, se rabatte actuellement sur la production de sucre.

Nous sommes aussi très préoccupés par les annonces de la Commission européenne concernant le Green deal. On craint que cela mette encore un peu plus à mal notre compétitivité.

Voir aussi : VIDÉO. Une récolte de betteraves comme vous ne l’avez jamais vue

Que dire des prix payés au titre de la campagne 2018-2019 ?

Au niveau syndical, on ne comprend pas que les structures coopératives (Tereos et Cristal union, ndlr) rémunèrent moins leurs adhérents qu’un groupe privé (Saint Louis sucre, ndlr).

Le rapport entre le prix payé et le coût pour produire un hectare de betteraves devient critique.

Le prix payé s’élève pour le moment à 20 €/tonne en moyenne pour Tereos. Les dirigeants de l’entreprise nous parlent d’un acompte mais il y a une perte de confiance des adhérents envers leur coopérative.

Les surfaces de betteraves risquent-elles de reculer ?

À court terme non, car les producteurs sont engagés pour plusieurs années à travers leurs contrats. De plus, l’attractivité d’autres cultures, comme la pomme de terre ou le lin, n’est plus au rendez-vous. À moyen terme, c’est encore tôt pour le dire.

Virginie Charpenet

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Tags
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Marc Dufumier : « L’agroécologie est avant tout un concept scientifique »
Celui qui était un productiviste convaincu prône un changement urgent des pratiques agricoles, s'appuyant sur l'agroé [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels sont les programmes ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez en huit point [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour la sécurité intérieure ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour l’immigration ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour le logement ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour l’agriculture ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires