Votre météo par ville

VIDÉO. Une récolte de betteraves comme vous ne l’avez jamais vue…

16-04-2020

Actualité

Hors-champ

Dans sa vidéo « Les agriculteurs sont des artistes », le jeune vidéaste autodidacte Hugo Lalisse consacre un reportage à une récolte de betterave dans le Cambrésis (59).

Ces images ont été tournées près de Cambrai, sur l’exploitation de Vincent Coquart.

« Ce qui frappe en premier quand on approche de ces machines, c’est surtout leur taille. Les arracheuses de betteraves font la taille d’une petite maison… » Calme et posée, la voix off d’Hugo Lalisse glisse sur la vidéo comme l’arracheuse sur le champ de betterave vue du ciel. Dans une vidéo mise en ligne le 27 mars, ce vidéaste amateur consacre quelques minutes à un sujet inattendu : la poésie de la récolte de betterave.

Comme des pigments sur une toile

« On a l’impression que l’agriculteur dessine le territoire qu’il cultive comme un peintre répand ses pigments sur une toile », analyse le jeune homme, architecte et vidéaste autodidacte, qui a tourné ces images fin 2018. Alors en tournage pour un projet du centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (CIAP) de Cambrai qui traite notamment du Cambrésis en tant que territoire agricole, il croise lors de ses pérégrinations un gros nuage de poussière au détour d’une parcelle appartenant à Vincent Coquart : une arracheuse de betteraves en plein travail.

« J’ai fait demi-tour pour m’approcher, relate le jeune homme de 26 ans. J’ai commencé à la filmer un peu, en attendant qu’elle revienne vers moi. Il faut savoir que les arracheuses coûtent très cher à louer, elles ne s’arrêtent jamais. L’un des deux conducteurs de tracteurs qui servait à la décharger a été intrigué, et j’ai pu lui demander l’autorisation de les filmer. »

Le but fondateur du Studio de l’Ephémère, entreprise de tournages et montages vidéo : saisir depuis le ciel les motifs saisissants tracés par l’énorme machine, « un spectacle où tous les mouvements sont parfaitement synchronisés ».

Vidéaste autodidacte, Hugo Lalisse a filmé une récolte de betterave dans le Cambrésis fin 2018 avec un drone.
Vidéaste autodidacte, Hugo Lalisse a filmé une récolte de betterave dans le Cambrésis fin 2018 avec un drone. © DR

« D’une manière générale, raconte le corrézien d’origine, on voit le Nord comme une grande surface plate. Mais dès qu’on se retrouve à pied dans ce genre d’environnement, on se rend compte que c’est un territoire extrêmement contraint. On ne peut pas aller où on veut : cultures de pommes de terre, de betteraves… Il y a une espèce de paradoxe entre l’étendue devant nous et l’expérience que l’on en fait à l’échelle du corps humain. »

En quête de réactions

Après avoir publié sa vidéo fin mars, Hugo Lalisse est désormais à l’écoute de tous les commentaires des professionnels sur son travail. « Ce qui me ferait plaisir, c’est qu’en regardant mon modeste travail, certains agriculteurs pensent à la façon dont ils transforment le territoires, et à l’image qu’ils donnent du ciel depuis leurs sillons. Je trouverais ça fantastique ! » Toutes les réactions peuvent être envoyées à : hugo.lalisse@gmail.com.

Lucie De Gusseme

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Un pas de plus vers l’agroécologie pour le semencier HZPC France
HZPC France, la filiale du producteur néerlandais de plants de pommes de terre, basée à La Chapelle-d’Armentiè [...]
Lire la suite ...

Le Printemps bio a démarré dans les Hauts-de-France !
Du 1er au 15 juin 2020, le Printemps bio célèbre, comme chaque année en France, les acteurs de la filière bio en met [...]
Lire la suite ...

Incroyable mais vrai : la moisson débute déjà en France
Top départ de la moisson 2020 ! Les premiers hectares d’orge ont été récoltés dès le dernier weekend du mois [...]
Lire la suite ...

Réouverture des collèges et lycées des Hauts-de-France
C’est la reprise ! À partir du 2 juin 2020, une partie des élèves du secondaire est susceptible de se retrouver [...]
Lire la suite ...

Le Nord et le Pas-de-Calais placés en vigilance « sécheresse »
L'eau de pluie s'est faite rare ces dernières semaines. Les cultures le ressentent déjà et le Nord-Pas de Calais est [...]
Lire la suite ...

Filière cheval : « Les structures qui étaient financièrement fragiles risquent de s’écrouler »
Dans les Hauts-de-France, la filière équine compte plus de 1000 entreprises et représente près de 8000 emplois. Mêm [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires