Votre météo par ville

Betteraves : « Nous sommes contraints de planter »

17-03-2020

Actualité

Culture

Les semis de betteraves ne devraient plus tarder, si la météo le permet. L’occasion de faire le point sur les emblavements prévus pour la campagne betteravière 2020 avec Christophe Mullie, président de la CGB Nord-Pas de Calais.

Les emblavements de betteraves seront stables cette année. © JC Gutner

En 2020, les surfaces prévues pour les semis de betteraves devraient rester relativement stables. Elles sont estimées à 67 000 hectares. Et pour cause, les betteraviers du Nord et du Pas-de-Calais sont tenus par un contrat lié aux surfaces. Pour les producteurs qui livrent à l’usine Tereos de Lillers (62), le contrat se terminera à la fin de cette campagne.

Pour les autres, les cartes seront rabattues dans trois ans. Pourtant, ce n’est pas de gaité de cœur que certains producteurs vont emblaver leurs surfaces. « Mi-novembre, nous avons reçu un courrier accompagné d’une grille de pénalités au cas où nous ne respections pas nos engagements en termes de surfaces, rappelle amèrement Christophe Mullie, président de la CGB du Nord-Pas de Calais. Une menace implicite qui nous a fait revoir nos intentions de semis. »

Sans quoi, il ne faut pas se leurrer, les betteraviers auraient revus leurs surfaces à la baisse. « Avec un prix d’achat de nos betteraves à 20 €/t, c’est normal que nous ne soyons plus attirés par la betterave, » avoue le président. La relation entre la coopérative et ses adhérents ne semble toujours pas être au beau fixe.

Niveau national, surfaces à la baisse

Au niveau national, les surfaces semées sont à la baisse. Les fermetures des sucreries de Cagny (Calvados) et d’Eppeville (Somme) entraînent la fin de nombreux contrats avec les betteraviers des bassins de productions de ces deux industries. Toutefois, certains planteurs signent des contrats additionnels avec leurs industriels. « Les cultures d’hiver emblavées cet automne n’ayant pas poussé, certains agriculteurs se rattrapent sur les semis de betteraves », détaille le président de la CGB du Nord-Pas de Calais. Pour rappel, l’année dernière près de 451 000 hectares avaient été emblavés.


Retrouvez les derniers conseils de l’Institut technique de la betterave pour semer dans de bonnes conditions vos betteraves.

Lucie Debuire

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Une enquête sur l’impact économique du Covid-19 dans la filière équine
La filière cheval a élaboré un questionnaire pour mesurer l’impact économique de la crise sanitaire sur les en [...]
Lire la suite ...

Fleurs cherchent débouchés pour s’épanouir
Privés de vente depuis l'instauration du confinement le 17 mars, les horticulteurs continuent de chérir leurs plantes [...]
Lire la suite ...

Elle assiste à son premier vêlage à 22 mois
Confinement oblige, Chiara, 22 mois, vient d'assister à son premier vêlage à la ferme de ses parents située dans le [...]
Lire la suite ...

En direct : la Région élabore son plan de crise
C’est dans des circonstances tout à fait inédites, comme tout ce que nous vivons actuellement d’ailleurs, [...]
Lire la suite ...

Carte interactive, solidaire et agricole
En cette période de crise, les habitudes sont chamboulées. Des agriculteurs cherchent de nouveaux canaux de distributi [...]
Lire la suite ...

Covid-19 : Un numéro vert pour les agriculteurs
Les chambres d’agriculture des Hauts-de-France ont lancé un numéro vert pour accompagner les agriculteurs dans l [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires