Votre météo par ville

Mobilisation. Des banderoles au bord des routes pour dénoncer les accords UE-Mercosur et Ceta

16-07-2019

Actualité

C’est tout frais

Quatre organisations syndicales lancent une campagne de communication à destination du grand public contre le Ceta et le Mercosur. Plusieurs banderoles seront posées sur les principaux axes routiers du Pas-de-Calais à partir du mercredi 17 juillet 2019.

[MISE À JOUR le 17 JUILLET 2019] : Le vote de l’Assemblée nationale sur le Ceta a été reporté au mardi 23 juillet 2019. 

La FDSEA et les JA du Pas-de-Calais, épaulés par l’association des producteurs de lait (ADPL 62) et la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB Nord-Pas de Calais), continuent de dénoncer  les projets d’accords de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada (Ceta) ou avec les pays du Mercosur (Uruguay, Argentine, Paraguay et Brésil).
«Ces accords menacent directement notre modèle agricole basé sur des exploitations familiales qui ne pourront pas économiquement résister sur les marchés à la concurrence de produits issus d’une agriculture industrielle », expriment les organisations syndicales dans un communiqué du 16 juillet.
« Un seul exemple : une ferme d’élevage en France c’est 60 hectares et 60 vaches. Au canada, 60 % des feedlots (parcs d’engraissement) contiennent plus de 10 000 bovins, poursuit la dépêche. L’ouverture de notre marché à ces importations qui ne répondent pas aux normes de productions européennes va aussi avoir une incidence directe sur la qualité sanitaire de l’alimentation de nos concitoyens ! Hormones, antibiotiques, activateurs de croissance ou produits phytosanitaires interdits chez nous sont quotidiennement employés dans ces pays. »
C’est pour dénoncer cette « incohérence », selon eux, qu’une campagne de communication à destination du grand public, par des banderoles posées sur les principaux axes routiers du Pas-de-Calais, est lancée le mercredi 17 juillet 2019. Dans la matinée, une première banderole va être placée sur la route départementale 939, au lieu-dit Hérauville à Vieil-Hesdin (62).
Simon Playoult

Après avoir manifesté devant la préfecture d’Arras au début du mois de juillet, les agriculteurs du Pas-de-Calais poursuivent leur mobilisation par la pose de banderoles près des axes routiers pour dénoncer les accords Ceta et UE-Mercosur ©DR.
Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Sucre : un marché haussier malgré la morosité ambiante
Le prix du sucre blanc a franchi la barre des 420 $/t (387 euros) sur le marché londonien cette semaine. De bonne augur [...]
Lire la suite ...

La vraie vie de Cyrille éleveur se dévoile en grand
Cyrille n'est pas acteur, mais éleveur en Auvergne. Un jour sa route croise celle de Rodolphe Marconi, réalisateur. C [...]
Lire la suite ...

Agriculteurs retraités : porte fermée pour le projet de loi de retraites
Lors de sa visite au Salon de l’agriculture, le 22 février, le président de la République Emmanuel Macron est r [...]
Lire la suite ...

« La France ne fait pas assez aujourd’hui pour sauver notre agriculture »
Présent au Salon de l'agriculture à la rencontre des professionnels, le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand [...]
Lire la suite ...

Notre top 5 des races de vaches que vous ne connaissez peut être pas !
Découverte en images sur les stands du Salon de l’agriculture des races de vaches peu connues. La Bretonne pie no [...]
Lire la suite ...

Quatre associations affirment qu’une attaque de loup a eu lieu à Nabringhen
Terres et Territoires rapportait l'attaque d'un troupeau de brebis survenue dans la nuit du 19 au 20 novembre, causant l [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires