Votre météo par ville

Mobilisation. Des banderoles au bord des routes pour dénoncer les accords UE-Mercosur et Ceta

16-07-2019

Actualité

C’est tout frais

Quatre organisations syndicales lancent une campagne de communication à destination du grand public contre le Ceta et le Mercosur. Plusieurs banderoles seront posées sur les principaux axes routiers du Pas-de-Calais à partir du mercredi 17 juillet 2019.

[MISE À JOUR le 17 JUILLET 2019] : Le vote de l’Assemblée nationale sur le Ceta a été reporté au mardi 23 juillet 2019. 

La FDSEA et les JA du Pas-de-Calais, épaulés par l’association des producteurs de lait (ADPL 62) et la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB Nord-Pas de Calais), continuent de dénoncer  les projets d’accords de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada (Ceta) ou avec les pays du Mercosur (Uruguay, Argentine, Paraguay et Brésil).
«Ces accords menacent directement notre modèle agricole basé sur des exploitations familiales qui ne pourront pas économiquement résister sur les marchés à la concurrence de produits issus d’une agriculture industrielle », expriment les organisations syndicales dans un communiqué du 16 juillet.
« Un seul exemple : une ferme d’élevage en France c’est 60 hectares et 60 vaches. Au canada, 60 % des feedlots (parcs d’engraissement) contiennent plus de 10 000 bovins, poursuit la dépêche. L’ouverture de notre marché à ces importations qui ne répondent pas aux normes de productions européennes va aussi avoir une incidence directe sur la qualité sanitaire de l’alimentation de nos concitoyens ! Hormones, antibiotiques, activateurs de croissance ou produits phytosanitaires interdits chez nous sont quotidiennement employés dans ces pays. »
C’est pour dénoncer cette « incohérence », selon eux, qu’une campagne de communication à destination du grand public, par des banderoles posées sur les principaux axes routiers du Pas-de-Calais, est lancée le mercredi 17 juillet 2019. Dans la matinée, une première banderole va être placée sur la route départementale 939, au lieu-dit Hérauville à Vieil-Hesdin (62).
Simon Playoult

Après avoir manifesté devant la préfecture d’Arras au début du mois de juillet, les agriculteurs du Pas-de-Calais poursuivent leur mobilisation par la pose de banderoles près des axes routiers pour dénoncer les accords Ceta et UE-Mercosur ©DR.
Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Les chambres régionales veulent un plan Marshall de l’eau
La CCI, la CMA et la chambre d'agriculture ont dressé un bilan plutôt morose de l'activité économique régionale en [...]
Lire la suite ...

« Le rôle des chambres est d’éclairer les débats »
Les chambres d'agriculture fêtent leurs 100 ans. Pour Sébastien Windsor, qui en est le président, elles ont de nombre [...]
Lire la suite ...

Numéro 353 : 23 février 2024

Pommes de terre : Mais où part la valeur des plants ?
Cela fait déjà plusieurs années que les producteurs de plants alertent : la culture n'est plus assez rentable. Paral [...]
Lire la suite ...

McCain : Nous défendons depuis toujours l’utilisation de plants certifiés »
Face à la situation du plant de pommes de terre et les accusations de la part des producteurs, McCain s’explique. [...]
Lire la suite ...

Dans les coulisses du géant du saumon
L'entreprise norvégienne Mowi, numéro un de l'élevage de saumon, possède trois sites en France, dont un à Boulogne- [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires