Votre météo par ville

Région : Contrat de plan signé, sans la mobilité

12-01-2023

Actualité

Environnement

Avec une enveloppe de plus de 2,7 milliards d’euros sur sept ans, le premier contrat de plan État Région des Hauts-de-France a été signé ce lundi 9 janvier à la Préfecture du Nord, à Lille.

L’État, la Région, les cinq Départements et les deux métropoles des Hauts-de-France se sont mis autour de la table lundi 9 janvier à la Préfecture du Nord pour signer ce premier CPER. © L. T.

Les discussions ont démarré en 2019, se souvient Jean-Claude Leroy, président du Conseil départemental du Pas-de-Calais. En ce lundi 9 janvier 2023, l’heure est enfin à la signature du premier contrat de plan État Région (CPER) des Hauts-de-France, opérationnel depuis 2021 et courant jusqu’en 2027.

L’intitulé est trompeur, regrette Christian Poiret, à la tête du Département du Nord, qui figure parmi les signataires, comme les autres départements des Hauts-de-France ainsi que les deux métropoles, Lille et Amiens. Ce ne sont donc pas deux mais neuf stylos qui ont paraphé le document. “Le nombre de signataire est unique en France, c’est le garant d’une opération bien élaborée“, relève Georges-François Leclerc, préfet des Hauts-de-France

Patience pour la mobilité

Pour autant, le volet mobilité ne s’y trouve pas encore. “On a attendu qu’ [il] sorte, mais les travaux préparatoires du conseil d’orientation ont été retardés, explique le préfet. La copie sera rendue en février.”

Les présidents et vice-président (représentant la présidente de l’Oise) l’attendent de pied ferme. “Je suis impatient de signer le volet transport. Il est important pour la MEL (métropole européenne de Lille, ndlr)”, confirme Damien Castelain, son président. “On ne peut pas, dans un département comme le Nord, ne pas avoir de contrat de plan sur la mobilité“, insiste Christian Poiret. Patience donc.

Quatre priorités

Concrètement, ce contrat de plan a quatre priorités : accompagner la transition grâce à la décarbonation de l’économie tout en préservant les ressources et milieux naturels (19 % des crédits) ; répondre aux fragilités sociales et soutenir les territoires (57,3 %) et la lutte contre les exclusions (8,8 %) ; soutenir et accélérer les potentialités de développement, en favorisant l’attractivité de la région en matière de culture, d’enseignement supérieur, de recherche et innovation (14,8 %) et de mobilités (avenant mobilités prévu en 2023) ; renforcer la conduite partagée de l’action publique et coordonner la stratégie.

Ce contrat est ambitieux, synonyme d’emplois, d’espoirs, synthétise Xavier Bertrand, président du Conseil régional. Le signer, c’est bien, le réaliser, c’est mieux.” Quelques chiffres sont lancés, dressant un rapide bilan du précédent projet, exécuté à 76 % en ex-Nord-Pas de Calais et à 53 % en ex-Picardie. “Nous avons une responsabilité à signer ensemble ce contrat et à l’honorer. Le vrai sujet aujourd’hui est l’ingénierie“, reprend-il.

Une enveloppe de 2,7 milliards d’euros

L’enveloppe globale (hors mobilités pour le moment) s’élève à plus de 2,7 milliards d’euros sur sept ans répartis entre l’État – 994 millions d’euros – la Région – 995 millions d’euros – et les autres signataires pour 768 millions d’euros.

Depuis 2021 et le lancement “officieux” du CPER, 216 opérations ont déjà été entreprises en région Hauts-de-France, annonce son président, qui relaie les résultats d’un économiste de l’université du littoral estimant à “48 000 le nombre d’emplois créés ou confortés par ce contrat de plan“. Prochaine étape : l’intégration de l’attendu volet sur la mobilité.

Louise Tesse

Lire aussi : Énergies : Quelles aides pour les entreprises ?

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bois de la Chapelle. La bière fermière qui profite… aux bovins
Installé à Torcy, Aymeric Hubo produit ses bières avec l'orge de la ferme. Depuis 2020, le brasseur de 36 ans élève [...]
Lire la suite ...

Supplément Terres en Fête : 31 mai 2024

Numéro 361 : 19 avril 2024

Numéro 366 : 24 mai 2024

Dunkerquois : Francis Vermersch, sur tous les fronts, l’homme de tous les combats
Champion de l'engagement, Francis Vermersch superpose les casquettes. À presque 70 ans, l'homme aspire désormais à pa [...]
Lire la suite ...

Terres en défis : à vos marques, prêts, partez !
Pour l'édition 2024 de Terres en Fête, le Savoir Vert des agriculteurs a mis au défi les écoles des Hauts-de-France. [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires