Votre météo par ville

Stockage des pommes de terre : Xavier Bertrand alerte le ministre de l’agriculture

17-04-2020

Actualité

C’est tout frais

Dans un courrier, le président de la Région des Hauts-de-France Xavier Bertrand interpelle le ministre de l’Agriculture sur le stockage des pommes de terre.

Le stockage prolongé des pommes de terre risque d’empêcher les producteurs de procéder au nettoyage nécessaire de leurs bâtiments. © Pixabay

Xavier Bertrand a adressé, le 10 avril 2020, un courrier au ministre de l’Agriculture Didier Guillaume. Il souhaite l’alerter sur la difficulté que risquent de rencontrer un certain nombre de producteurs pour se mettre en conformité avec l’interdiction du chlorprophame (CIPC).

La filière pomme de terre se retrouve en effet confrontée à une problématique inattendue. « L’arrêt brutal de la restauration hors foyer signe la perte toute aussi brutale de débouchés pour près de 500 000 tonnes de pommes de terre », stipule le président de la Région Hauts-de-France dans son courrier.

Conséquence : les outils industriels de transformation de pommes de terre sont quasiment à l’arrêt depuis le début du confinement.

Pommes de terre confinées

En attendant le rédémarrage des usines, les pommes de terre vont donc devoir rester dans leurs bâtiments de stockage.

Et c’est là que le bât blesse estime Xavier Bertrand : « Suite à l’interdiction de vente au niveau européen de l’anti-germinatif CIPC le 8 avril dernier et à l’interdiction de son utilisation le 8 août prochain, les producteurs comptaient procéder au nettoyage complet et à l’aménagement de leurs bâtiments de stockage afin de respecter la limite maximale de résidus (LMR) de CIPC (…)« . La LMR doit être fixée au niveau européen en juin prochain.

Demande de report

Le président de Région demande donc au ministre de « tenir compte de ces circonstances exceptionnelles » dans les négociations à venir avec Bruxelles afin d’obtenir « une LMR la plus élevée possible, dans les limites recommandées par l’Autorité européenne de sécurité des aliments ».

Il va même plus loin en espérant un report de l’entrée en application de la LMR pour laisser le temps aux producteurs de nettoyer leurs bâtiments et de se mettre ainsi en conformité avec la règlementation.

Virginie Charpenet

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Découverte d’un nouveau foyer d’influenza aviaire ce week-end
Ce week-end, un nouveau foyer d’influenza aviaire a été découvert sur la commune de Winnezeele. Le 26 novembre, un [...]
Lire la suite ...

David Saelens, nouveau président de la section Nutrition Animale de La Coopération Agricole
A l’issue d’un conseil de section, les membres de La Coopération Agricole Nutrition Animale ont élu, le 1er décem [...]
Lire la suite ...

L’assurance récolte officiellement lancée
Le Gouvernement a présenté le 1er décembre, le projet de loi sur l’assurance récolte en Conseil des ministres. Av [...]
Lire la suite ...

La Flandre mise sur la pomme de terre
Lors de son assemblée générale annuelle, la coopérative La Flandre a présenté ses résultats, adossés au groupe N [...]
Lire la suite ...

Annulation de la fête de la dinde à Licques
La Covid-19 aura eu raison de la fête de la dinde pour la deuxième année consécutive. En effet, l’événement, [...]
Lire la suite ...

« L’Union européenne veut devenir une puissance normative »
Lors de la session de la chambre d'agriculture du Nord-Pas de Calais organisée le 29 novembre, Thierry Pouch, économi [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires