Votre météo par ville

Reportage : Ils veillent aux grains stockés dans les silos

22-07-2020

Actualité

C’est tout frais

L’arrivée des grains dans les silos au moment de la moisson est une période cruciale. Les opérateurs s’appuient sur la ventilation des stocks pour assurer la conservation des céréales. Reportage dans le silo d’Étricourt-Manancourt (80), en pleine réception des grains.

Benoît Confuron, responsable exploitation au groupe Carré présente la technologie Javelot qui permet de prendre la température du tas de céréales à distance grâce à un smartphone. © DR

Au silo d’Étricourt-Manancourt, dans la Somme, c’est le moment de préparer les cellules de stockage pour recevoir les prochains grains de blé. Pas question de se tourner les pouces en attendant la valse des tracteurs et des bennes. La semaine précédente, le silo a déjà réceptionné les escourgeons. Environ 3 000 tonnes y sont stockées. 

Dans la partie du silo qui accueille les escourgeons, il faut veiller au grain. « Pour que le grain se conserve et que les insectes ne se développent pas, la température doit être inférieure à 5 degrés, explique Benoît Confuron, responsable exploitation pour le groupe Carré. Mais lorsque nous venons de réceptionner les grains et dès lors qu’ils sont en tas, leur température augmente. Aujourd’hui par exemple, le grain est à 25 degrés. » Atteindre la température idéale ne se fait pas en claquement de doigts, il faut plus de trois mois pour que ce soit le cas.

Température à distance

Pour surveiller cette température et s’assurer qu’elle diminue à une vitesse correcte, le responsable du silo s’appuie sur les sondes mobiles. « Je monte tout en haut du tas pour relever les températures des grains grâce à des sondes fixées, explique Mathias Dacheux, responsable du silo. Mais depuis deux ans, j’utilise les sondes mobiles Javelot pour relever à distance la température. »

Avec ces sondes connectées de deux mètres, l’opérateur n’a plus besoin de monter sur le tas et peut aussi relever la température des grains en temps réel.

Lucie Debuire

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Rencontre avec Christian Huyghe, le directeur scientifique agriculture de l’Inrae
Originaire des Flandres, le directeur scientifique de l’Inrae Christian Huyghe fait le lien entre injonctions ét [...]
Lire la suite ...

Institut de Genech : les élèves formés au risque électrique
La MSA, RTE et Enedis sont intervenus à l’Institut agricole de Genech (59) mercredi 24 novembre pour sensibiliser [...]
Lire la suite ...

La chicorée : une boisson vintage ?
Traditionnelle boisson de la région, la chicorée souffre d’une image désuète. Et pourtant, elle n’en reste p [...]
Lire la suite ...

Viande : Le logo rouge pour garantir le local et la qualité 
Agriviandes, société de transformation de viande basée à Haut-Lieu, dans l'Avesnois, vend sur le marché de la resta [...]
Lire la suite ...

La chicorée, une alliée pour affronter l’hiver 
Si la chicorée s'apprécie en boisson chaude, pour remplacer la café par exemple, elle peut aussi se consommer en d [...]
Lire la suite ...

Démodée, la chicorée ?
Traditionnelle boisson de la région, la chicorée souffre d'une image désuète. Mais la racine n'a pas dit son dernier [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires